Hubert de Boisredon (groupe Armor) : « Les impôts de production posent un véritable problème »

 |   |  44  mots
REPLAY. La Tribune a rencontré les décideurs qui se sont rendus à #InnoGeneration, la journée organisée pour les entrepreneurs par Bpifrance.

L'interview « Face aux chiffres », avec Hubert de Boisredon, PDG du groupe Armor, fabricant de cartouches d'imprimantes recyclables et un pionnier sur l'activité photovoltaïque. Basée à Nantes, l'entreprise réagit sur le sujet fiscalité en France et sur l'écosystème entrepreneurial français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2019 à 12:43 :
l'impôt de production est l'impôt moderne qui doit se substituer à l'impôt sur les bénéfices déclarés (sujet à manipulations comptables légales et illégales ) et met toutes les entreprises d'un secteur économique identique sur le même pied d'égalité fiscale .
"en même temps " ,il faudra également supprimer tous les prélèvements obligatoires qui relèvent de la solidarité sociale nationale et non pas de cotisations assurantielles des salariés :
prélèvements allocs familiales , contribution construction , taxe d'apprentissage ,une part de la taxe chômage(correspondant au financement de Pôle Emploi ) , contribution formation professionnelle , dont le financement doit relever du budget de l'Etat .
dans le même esprit d'allègement de charges impactant défavorablement les entreprises françaises , il conviendrait de remplacer toute ou partie de la CSG ( qui contraint la progression salariale ) par une TVA sociale laquelle ferait aussi contribuer toutes les importations (sauf carburants , gaz , électricités déjà soumis à fiscalité spécifique )
bien sûr , toutes les "aides" particulières aux entreprises dont- CICE , bonus fiscal R&D - seraient immédiatement supprimées .
a écrit le 12/10/2019 à 11:23 :
Pour moi, lecteur de la Tribune, il est toujours plus intéressant de lire un article que de voir une vidéo qui n'a que peu d’intérêt dans sa longueur: donc je ne les démarre plus!
a écrit le 12/10/2019 à 10:50 :
Le CICE et la baisse de charges qui lui succède sont un pas dans le bon sens, mais les chiffres donnés montrent qu'il faudrait les multiplier par 3 ou 4 pour être réellement efficaces. La France doit en même temps prélever moins sur les entreprises, les ménages et réduire ses déficits.
a écrit le 11/10/2019 à 19:26 :
l'etat socialiste a besoin de beaucoup d'argent pour tenir les gens sous sa coupe
si vous croyez que ca va baisser, c'est que vous etes aussi naif que ceux qui ont vote macron pour la suppression de la taxe d'habitation sans se dire que ca va finir sur la taxe fonciere ( et j'en connais un paquet)
tant que l'etat obese n'aura pas maigri y aura pas de divine surprise
et vu les enjeux politiques de l'assistant je peux vous dire qu'il ne faut pas rever
Réponse de le 13/10/2019 à 10:19 :
L'état socialiste, c'est se méprendre, car pour moi par exemple, il est plus proche de l'extrême droite que de la gauche. Les décisions d'aujourd'hui le montre. La différence, est qu'ils ne sont pas identitaires (quoi que,).

Mais le socialisme, c'est autre chose, il faut mettre les mots en rapport des actes de ceux qui les produisent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :