CGMP milite pour garder le savoir-faire industriel français... en France

 |   |  632  mots
Céline Bourdin, Présidente de CGMP, à Tuffé (Sarthe).
Céline Bourdin, Présidente de CGMP, à Tuffé (Sarthe). (Crédits : DR)
Céline Bourdin, qui dirige le groupe familial basé dans la Sarthe, fait partie du mouvement de la French Fab. Une façon pour elle de partager sa fierté du made in France.

« J'avais envie de dire aux gens combien j'étais fière de produire en France », avance en guise d'explication Céline Bourdin, la présidente de CGMP, une entreprise de la Sarthe (145 salariés) spécialisée dans la fabrication de produits de la table éphémères - serviettes en papier et nappes, entre autres. Pas étonnant, dans ces conditions, que cette industrielle, qui a racheté en 2005 l'entreprise lancée par sa mère en 1954, ait rejoint dès le début le mouvement de la French Fab, en 2017, pour devenir ambassadrice dans son département en mars 2018. Et « grâce à la French Fab, je me suis aperçue que je n'étais pas seule », déclare-t-elle. Non seulement d'autres industriels du mouvement lui prêtent main forte, mais en plus, elle s'est aperçue qu'ils étaient nombreux à partager son enthousiasme et sa volonté d'apporter à l'industrie locale toute la reconnaissance qu'elle mérite. « Il y a tant à faire dans l'industrie et dans nos territoires. Il faut montrer que l'industrie, c'est sexy, que nous faisons de super produits », ajoute-t-elle. Et alors que la France prend conscience, avec les Gilets Jaunes, des difficultés que traversent certains territoires, Céline Bourdin estime que « le French Fab tour ne pouvait pas tomber à un meilleur moment ! ». « Ce qui est important, c'est de montrer que, dans les petites villes, nous tendons la main aux gens, que le contact humain est notre priorité. C'est ce que les gens demandent aujourd'hui et les petites entreprises peuvent l'offrir », poursuit-elle. Job dating avec des demandeurs d'emploi, contacts avec des jeunes pour leur parler des opportunités de carrière dans l'industrie, où la valeur de produire quelque chose, localement qui plus est, prend tout son sens, sans oublier le réseautage entre industriels, dont une centaine présents à la conférence de clôture : l'étape du French Fab Tour au Mans, le 17 janvier, a été un succès, « même si notre agilité a été testée ! », s'exclame l'ambassadrice, qui n'a eu que peu de temps pour relever le défi de l'organisation de la journée.

De nouveaux défis à relever

Ce ne sera pas la première fois. Agilité, adaptabilité, défis sont le quotidien des industriels. Comme dans le cas gobelets et autres produits comme les pailles en plastique pour les boissons, que distribue CGMP. L'Union européenne n'en veut plus, mais si le texte d'accord sur les produits en plastique à usage unique a bien été approuvé le 18 janvier, certains ne seront interdits qu'en 2024. Un regret pour cette écologiste de la première heure, qui recycle même les enveloppes pour en faire des pense-bêtes, et un paradoxe pour l'industrielle, qui indique que « les produits de substitution, en carton, coûtent cinq fois plus cher, ce qui pénalise la restauration ».

Autre incertitude pour Céline Bourdin, la transmission de l'entreprise. Si elle a pu racheter la société familiale et la faire prospérer, elle craint aujourd'hui les difficultés que pourraient rencontrer ses deux garçons à reprendre le flambeau. Avec un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros, CGMP a pris de la valeur et le dispositif fiscal sur la transmission de ce patrimoine ne favorise pas, selon sa présidente, une succession familiale. A 49 ans, elle a encore le temps d'y songer, mais milite déjà pour garder le savoir-faire industriel français... aux mains des Français. « Pourquoi aller en Chine ? Nous sommes très créatifs en France, il faut absolument maintenir cet avantage », affirme-t-elle. C'est donc bien pour assurer la relève, avec une nouvelle génération d'industriels, salariés ou patrons, créatifs, innovants, ambitieux, que le mouvement de la French Fab fait feu de tout bois, en organisant des évènements comme la tournée hexagonale en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :