L'allocation de rentrée scolaire versée à partir du 18 août

 |   |  258  mots
Le montant de l'allocation de rentrée scolaire  s'élève à 363 euros  pour les enfants de 6 à 10 ans ; 383,03 euros pour les enfants de 11 à 14 ans et 396,29 euros pour les enfants de 15 à 18 ans.
Le montant de l'allocation de rentrée scolaire s'élève à 363 euros pour les enfants de 6 à 10 ans ; 383,03 euros pour les enfants de 11 à 14 ans et 396,29 euros pour les enfants de 15 à 18 ans. (Crédits : reuters.com)
L'allocation de rentrée scolaire (ARS), sera versée à 2,8 millions de famille à compter du 18 août.

Le ministère des Affaires sociales a fait connaître ce lundi 1er août la date du début du versement de l'allocation de rentrée scolaire  (ARS) : ce sera à compter du 18 août sur l'ensemble du territoire, sauf à La Réunion et à Mayotte où cette date est avancée au 4 août.

Une aide versée à 2,8 millions de familles sous condition de ressources

Cette allocation est versée  à 2,8 millions de familles, sous condition de ressources, ayant des enfants scolarisés de 6 à 18 ans. Ainsi, pour bénéficier de l'allocation de rentrée scolaire, les ressources du foyer fiscal ne doivent pas dépasser 24.404 euros pour 1 enfant à charge, 30.036  euros pour 2 enfants à charge, 35.668 euros pour 3 enfants à charge (+5.632 euros par enfant en plus). Le montant versé pour l'ARS s'élève à 363 € pour les enfants de 6 à 10 ans ; 383,03 € euros pour les enfants de 11 à 14 ans et 396,29 € euros pour les enfants de 15 à 18 ans.

Une revalorisation de 25% promise par le candidat Hollande

A noter que l'ARS a été revalorisée de 25% en août 2012 après l'élection de François Hollande à la présidence de la République afin de respecter l'un de ses engagements de la campagne électorale. C'était même l'une des seules mesures "sociales" concrètes promises par le candidat Hollande qui s'était bien gardé d'avancer des promesses sociales très précises, à la différence, par exemple, d'un François Mitterrand, lors de sa campagne de 1981.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2016 à 5:01 :
Sauf qu'à force de tout conditionner aux revenus, les allocations familiales sont de moins en moins universelles...

Or c'était là la base des choix de 1945-1946...

Pourquoi devrais-je cotiser si j'ai droit à rien ? Autant pour un impôt cela peut se comprendre, pour la sécurité sociale...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :