L'Etat débloque un milliard d'euros pour aider à la relocalisation

Le ministre de l'Economie promet d'accompagner financièrement les entreprises qui souhaitent relocaliser, dans le cadre du plan de relance qui sera présenté le 25 août.

2 mn

(Crédits : POOL New)

Un milliard d'euros seront consacrés à la relocalisation d'activités industrielles en France dans le cadre du plan de relance qui sera présenté le 25 août en conseil des ministres, a indiqué jeudi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"Nous allons mettre, de ce point de vue là, un milliard d'euros dans le plan de relance pour financer des appels à projet pour les entreprises qui voudraient relocaliser", a déclaré le ministre, chargé de la relance, lors d'une visite aux douaniers à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques).

Lire aussi : Coronavirus : "Face à cette crise, la notion de relocalisation ne suffira pas"

Il a précisé qu'il pouvait s'agir d'une nouvelle chaîne ou ligne de production et que cela pourrait concerner "toute entreprise industrielle qui voudrait relocaliser son activité en France".

La relocalisation à valeur ajoutée

"Relocaliser, ce n'est pas faire revenir des productions à faible valeur ajoutée en France", a-t-il cependant nuancé alors que les industries ont souvent délocalisé pour faire des économies.

"Relocaliser, c'est produire en France des produits qui sont indispensables à notre indépendance, je pense par exemple à des médicaments, des principes actifs de médicaments ou alors développer de nouvelles chaînes de valeur sur lesquelles nous avons toutes les compétences et tous les savoir-faire pour réussir", a expliqué M. Le Maire.

Il a donné en exemple la voiture électrique pour laquelle des batteries vont être produites en France ainsi que des chaînes de traction.

"Il y a eu tant de délocalisations dans l'industrie automobile depuis des années qui ont été une erreur économique et une faute politique", a-t-il dénoncé.

Lire aussi : Plan de relance européen : quel coût pour le contribuable français ?

Le plan de relance de 100 milliards d'euros doit comprendre un volet de 40 milliards consacré à l'industrie, dont 20 milliards de réduction étalés sur deux ans des impôts de production, qui pèsent sur la compétitivité des produits industriels français.

Bruno Le Maire a d'autre part indiqué dans une interview au quotidien Sud-Ouest paru jeudi que trois milliards d'euros seraient consacrés au soutien du financement des entreprises dans le cadre de ce plan.

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 17/08/2020 à 7:50
Signaler
encore une vision décalé. ce n'est pas de relocalisé le pays mais bien la réindustrialisation de la France dont il est question et a ce jour le ministre continue de valider les ventes d'entreprises francaises et de leur brevets industriel et la...

le 23/08/2020 à 10:07
Signaler
Faudrait aussi et surtout revoir les programmes de scolarité. Si on veux reprendre des entreprises dans notre pays, a quoi bon avoir un bac+2 à 4 pour être derrière une chaîne de production. Quand aux jeunes qu'on a aujourd'hui en entreprise, avant u...

à écrit le 16/08/2020 à 11:59
Signaler
...Bonjour l'ardoise avec ces paniers percés plus préoccupés de redorer leur blason que de l'intérèt national !

à écrit le 16/08/2020 à 11:11
Signaler
Ah bon ," le libre-échange " à tout va ne serait plus d'actualité ?

à écrit le 14/08/2020 à 15:06
Signaler
L'Etat débloque un milliard d'euros pour aider à la relocalisation reformulons : L'Etat vide les poches des Français de un milliard d'euros pour aider la voyoucratie financière, les importateurs massifs, les affairistes de la logistique ...

à écrit le 14/08/2020 à 11:07
Signaler
"débloque", même les journalistes de la Tribune utilisent maintenant cette rhétorique visant à faire croire que l'argent dépensé par l'État apparaît comme par magie, était "bloqué" quelque part, inutilement, en attente d'être dépensé à bon escient. L...

le 16/08/2020 à 12:06
Signaler
Ca risque de chauffer si cette bande compte abreuver sa " générosité " sur le dos des retraits (encore ! ) des épargnants , des propriétaires et autres !!!

à écrit le 14/08/2020 à 10:58
Signaler
On regarde ailleurs , alors que ça rentre de partout , avec valises biillets SNCF, tickets de Bus et même taxi , je ne sais pas où l'on va , mais on y va surement !

à écrit le 14/08/2020 à 8:04
Signaler
l'etat n'a pas a financer le retour des entreprises sur le sol francais. pour une fois qu'il conserve ses habitudes c'est a dire inventer une taxe pour tout les produits des entreprises produits a l'extérieur de l'Europe et une deuxième pour hors ...

à écrit le 13/08/2020 à 20:15
Signaler
Et enfin......... « Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. Le soir étant venu, les disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà ava...

à écrit le 13/08/2020 à 20:06
Signaler
une reeur economique? la farne fait la chasse au grand capital, vote les 35 heures payees 39, met les gens dehors, et s'etonne qu'ils partent? il vit ou ce monsieur? il a vu les lois pacte alur eckert florange et consors? il croit vraiment que so...

à écrit le 13/08/2020 à 18:39
Signaler
Mr Lemaire ne se rends certainement pas compte des désordres engendrés par les réformes MacronValls dans l'administration fiscale des entreprises ; exemple : le service de l'enregistrement des actes des sociétés fonctionne encore avec de la paper...

à écrit le 13/08/2020 à 17:56
Signaler
L Etat débloque tout court...

à écrit le 13/08/2020 à 16:16
Signaler
5e étape au lac de Tibériade, où Jésus accomplit une grande partie de sa vie publique, enseignant les foules et guérissant les malades. C’est aussi là qu’il appela ses premiers disciples.

à écrit le 13/08/2020 à 15:43
Signaler
"L'Etat débloque un milliard d'euros" : Je crois surtout qu'à force de débloquer des milliards à droite à gauche, l'état débloque tout court dans sa gestion de l'économie !

à écrit le 13/08/2020 à 15:38
Signaler
Il n'est pas question que des opportunistes en profitent, la relocalisation n'est pas un moyen tant que nous aurons des frontières ouvertes a tout vent!

à écrit le 13/08/2020 à 15:35
Signaler
Amis journalistes il va falloir suivre de près ce que va devenir ce milliard d'euros étant donné que la Chine cherche à se débarrasser de sa production industrielle la plus polluante... Et comme en UE il n'y a plus de politiciens, seulement des h...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.