L'inquiétante polarisation du marché du travail risque de s'accentuer avec la crise

 |  | 771 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Charles Platiau)
France Stratégie explique dans une récente étude que "s’il y a bien une érosion des qualifications médianes au profit des professions de cadres, on ne décèle en France aucune hausse de la part des emplois moins qualifiés". La crise pourrait en revanche rebattre les cartes avec des milliers de postes détruits dans le commerce de détail, l'hôtellerie et la restauration, la distribution ou la logistique.

Automatisation, désindustrialisation, qualification, mondialisation...depuis maintenant plusieurs décennies, le phénomène de polarisation du marché du travail est régulièrement pointé du doigt par les économistes et les institutions internationales. Dans une étude rendue publique ce lundi 14 décembre, France Stratégie explique que cette polarisation est moins liée à une hausse des emplois non qualifiés qu'à une montée en puissance de l'emploi des cadres. Ce diagnostic tranche avec d'autres études et articles académiques qui peuvent alerter régulièrement sur la baisse des emplois de qualité sur le territoire. Avec la récession historique, beaucoup d'emplois intermédiaires pourraient cependant disparaître. En effet, si la crise a d'abord frappé les emplois les moins qualifiés (intérimaires, saisonniers,) beaucoup d'emplois des classes moyennes risquent également de disparaître.

Une polarisation par le haut...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2020 à 7:55 :
cadre ca ne veut plus dire grand chose
bon, apres, y a bien la conformite par rapport au droit du travail, mais ca va pas plus loin
a écrit le 14/12/2020 à 21:38 :
France Stratégie enfonce des portes ouvertes, une fois de plus . Elle ne fait que mentionner ce que la dictature néolibérale mondialisée a programmé depuis des décennies. Et comme ça n'allait pas assez vite, ses dignes représentants actuels Macron, Philippe, Castex, la clique LREM/Modem, l'UE comme chef d'orchestre bien évidemment, et j'en passe, ont profité du covid pour accélérer la grande transition et arriver à leurs fins.
Réponse de le 15/12/2020 à 0:40 :
Pourquoi ? Auriez vous l intention de choisir à la place du monde ? Seul contre tous ? C est le principe de la dictature que vous dénoncez .. ... nous vivons dans un système à plusieurs milliards d individus . Ce n est pas 67 millions de français qui changeront le monde c est puérile et irréaliste .
Si On ne peut être d accord avec ce veut décide et fait une majorité faut changer de planète .,
Réponse de le 15/12/2020 à 5:49 :
Réponse à Brehat : commentaire aussi puérile que le mien, voire plus. On n'est pas obligé de se soumettre ni de tout casser au nom d'une dictature, que vous chérissez par ailleurs. La preuve, regardez les chinois. Ils ont choisi, eux (le pcc bien sûr, pas le peuple). Je n'ai qu'un conseil à vous donner : vous aimez la soumission ? partez en Chine, ou en Biélorussie, vous allez vous epanouir plus qu'en France.
a écrit le 14/12/2020 à 18:04 :
Oui mais l'UE a trouvé encore une fois la parade à la crise: Le salarié ouzbek à 150 euros par mois, une affaire !
Réponse de le 15/12/2020 à 6:30 :
Réponse à Polaris : vous avez en partie raison, mais la directive Bolkenstein, c'est pas vraiment franco-francais.
Réponse de le 15/12/2020 à 9:44 :
@ Modération:

Je vais revenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :