La pandémie a provoqué une hausse vertigineuse des décès, l'espérance de vie en fort recul

669.000 Français sont morts en 2020, soit 9% de plus qu'en 2019 selon de récents chiffres dévoilés par l'Insee. Dans le même temps, l'espérance de vie a diminué de 6 mois pour les femmes et 7 mois pour les hommes.
Grégoire Normand

4 mn

La France a enregistré 56.000 décès supplémentaires en 2020 par rapport à 2019, soit une hausse de 9%.
La France a enregistré 56.000 décès supplémentaires en 2020 par rapport à 2019, soit une hausse de 9%. (Crédits : Reuters)

La pandémie continue d'affoler les compteurs. Selon un bilan de l'Insee dévoilé ce lundi 29 mars, la France a enregistré 56.000 décès supplémentaires en 2020 par rapport à 2019, soit une hausse de 9%. Avec ces chiffres consolidés, l'organisme de statistiques confirme le terrible de bilan de l'hexagone sur le plan démographique. La propagation du virus sur l'ensemble du territoire a entraîné un pic de mortalité jamais observé depuis le début des années 50. Alors que les hôpitaux franciliens sont de nouveau saturés et que le personnel médical est obligé de faire du tri entre les patients, la France affronte une troisième vague épidémique. L'exécutif réfléchit de plus en plus à durcir les mesures d'endiguement après avoir refusé dans un premier temps un confinement strict.

Pandémie et vieillissement

Cette maladie infectieuse a fait des ravages chez les populations les plus âgées au cours de l'année 2020. Les statisticiens rappellent que le vieillissement de la population française avec l'arrivée de la génération du baby boom à des âges où la mortalité est plus grande a largement contribué à cet effrayant bilan humain. Ainsi, la hausse de la population et son vieillissement expliqueraient environ 14.000 décès au cours de l'année. La mortalité s'est fortement concentrée sur les personnes de plus de 70 ans rappelle l'institut. Les pics de décès correspondent peu ou prou aux vagues d'épidémie du printemps et de l'automne 2020. Entre mars et avril, au moment du pic de la crise sanitaire, plus de de 27.300 décès ont été recensés (+27%). A l'automne, le recensement démographique fait état d'un bilan encore plus impressionnant avec 34.000 morts supplémentaires.

Moins de décès liés aux grippes saisonnières, plus de morts provoqués par les vagues de canicule

ll faut néanmoins noter que si les décès relatifs à la pandémie ont grandement contribué à la hausse de la mortalité dans les statistiques, ceux liés aux grippes saisonnières ont nettement baissé. « Selon Santé Publique France, la grippe saisonnière en 2020 a occasionné peu de décès (environ 4.000 en 2020, après 8.100 en 2019 et 13.000 en 2018). Les décès, toutes causes confondues, survenus en janvier et février 2020 sont inférieurs de 7.500 à ceux de la même période en 2019 (et même de 9.200 si l'on tient compte du fait que 2020 est une année bissextile) » expliquent les deux auteures de la note, Sylvie Le Minez et Valérie Roux. Les mesures drastiques de distanciation sociale ont ainsi permis de limiter les contaminations d'autres virus et bactéries. En revanche, les épisodes de fortes températures ont accéléré la mortalité. Les vagues de chaleur auraient ainsi provoqué plus de décès (1.900) en 2020 par rapport à 2019 (1.500). Avec le réchauffement climatique en cours, ces phénomènes pourraient s'accentuer dans les années à venir.

En Europe, la France dans la médiane

La circulation du virus dans l'ensemble des Etats européens a laissé des traces considérables dans la population. Des milliers de familles vont rester endeuillées après les décès survenus au cours de cette période. Sur le Vieux continent, la France se place dans la médiane (+9%) note l'Insee pour l'année 2020. La quasi-totalité de ses voisins a enregistré un surcroît de mortalité. Il semble que si la première vague a épargné plus d'Etats, la seconde vague a été bien plus mortelle pour beaucoup de pays. « Si, au printemps, lors de la première vague de l'épidémie de Covid-19, la mortalité n'avait augmenté que dans sept pays en Europe, avec la seconde vague, à l'automne la crise sanitaire semble s'être diffusée plus largement » indique l'organisme basé à Montrouge.

_______

ReVOIR: 1 AN DE COVID - Décès confirmés hebdomadaires

>> France vs Allemagne

>> France vs Royaume-Uni

>> France vs UK vs Italie vs Allemagne vs Espagne

Grégoire Normand

4 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 31/03/2021 à 10:15
Signaler
À l'hôpital de Toulouse, une femme de 38 ans est décédée, 14 jours après sa première injection du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Elle ne souffrait pas de problèmes de santé particuliers.

à écrit le 30/03/2021 à 23:29
Signaler
La bonne nouvelle c'est que du coup on de ce fait pouvoir fixer l'age de départ a la retraite a 55 ans... A moins que nos politiciens soient pas honnêtes...

le 31/03/2021 à 8:51
Signaler
Malheureusement les caisses de retraite comme toutes les autres caisses sont déficitaires car siphonnées pas des frais de gestion annexes.

à écrit le 30/03/2021 à 21:34
Signaler
Les mensonges en hausse vertigineuse de jours en jours, l'espérance de voir la Vérité revenir, ne peut être que la foi en le Christ.

le 31/03/2021 à 16:58
Signaler
Bref, ça va être un chemin de croix

à écrit le 30/03/2021 à 18:35
Signaler
pour les vieux pas de pension retraite à versé !!!!! tout est vu d' avance!!!! la roue tourne pour les autres aussi !!!!

à écrit le 30/03/2021 à 13:46
Signaler
le tri serait déja pour l admission des cas covid de plus de 70 ans a TOULON ! espérons que cela est faux

à écrit le 30/03/2021 à 13:36
Signaler
"hausse vertigineuse" +9.% cela me donne effectivement le vertige. Augmentation liée qu'au Covid. Non bien évidemment. Le vieillissement de la population est aussi une des raisons. Mais bon le recul journalistique n'est pas de saison dans la Tribun...

à écrit le 30/03/2021 à 12:59
Signaler
753 578 nombre de naissance en France en 2019. Il y’a plus de naissances que de morts . La mort est naturelle , même si nous ne méditons pas tout le jour sur ce sujet , nous avons du mal à imaginer perdre nos proches ou notre vie , mais la réalité...

à écrit le 30/03/2021 à 12:29
Signaler
PLUS ON VACCINE ET PLUS ÇA VA MAL ? Heureusement que les "variants" sont là pour permettre à BigPharma d'expliquer ce mystère : si le vaccin de marche pas, ce n'est bien sûr pas parce qu'il est inefficace mais parce que le virus change tout le temps...

le 30/03/2021 à 13:51
Signaler
En effet, ÇA CONTINUE de plus belle à varier, valser avec le vaccin mutagène ! Mesdames et messieurs..., voilà le variant choucroute ! ALERTE INFO - Un variant alsacien de la COVID19 a été découvert par le CHU de Strasbourg : pour le moment, au...

à écrit le 30/03/2021 à 12:19
Signaler
"Hausse vertigineuse"! Ne faudrait il point raison garder ? Sur une centaine de départements, ça fait en moyenne 3/4 décès par jour par département. C'est sans doute trop, mais pas "Vertigineux"! Ce qui laisse à penser que le "Nous sommes en guerre" ...

le 30/03/2021 à 13:15
Signaler
Combien de temps pour atteindre des dizaines de millions de morts de la dernière guerre mondiale ? Nous n' en sommes qu'à même pas 1 an.. attendez donc la suite. Moi je joue sur 300 millions de décès monde et 2.2 millions en France. Vous jouer ?

le 30/03/2021 à 18:10
Signaler
@ Maginot ...Pour être sur la même ligne, 300 millions, ce devrait être le nombre de morts de la prochaine guerre mondiale. Au fond il y a une logique : Il y a trop de monde sur Terre et les Chinois sont bien partis pour vouloir être les derniers...

le 30/03/2021 à 19:28
Signaler
Les chinois n'ont/n'avaient strictement aucune raison de nous ni..er, pour eux tout va/allait bien dans le meilleur des mondes. Ils ont/avaient gagnés la guerre économique, il leurs restent/restaient à gagner la suprématie technologique et plus co...

le 30/03/2021 à 23:34
Signaler
Du calme sur le coupable, n'oubliez pas que la pandémie tous surtout les plus vieux, ce doit être la reforme des retraite mise en application...

à écrit le 30/03/2021 à 11:17
Signaler
"Les statisticiens rappellent que le vieillissement de la population française avec l'arrivée de la génération du baby boom à des âges où la mortalité est plus grande a largement contribué à cet effrayant bilan humain". Bon, ben voila ,on connaî...

le 30/03/2021 à 23:37
Signaler
Si on prend le nombre de français qu'on divise par l'age moyen et par le nombre de mois, ce chiffre de mort journalier et loin d'être inquiétant, surtout en ce moment ou ils cultivent la peur pour justifier les mesures de libertés perdues et ou du co...

à écrit le 30/03/2021 à 10:07
Signaler
Il faudra reparler de ces chiffres dans quelques années. Il est trop tôt pour faire des statistiques fiables. Compte tenu du Baby boom, il y a en ces temps beaucoup de personnes qui arrivent dans un âge critique, plus sensibles aux maladies. La surm...

à écrit le 30/03/2021 à 9:49
Signaler
C'est toujours bon de se gargariser avec des chiffres : ça rassure, et ça aide bien pour la rhétorique, les leçons de choses, et la philosophie de comptoir (même si les bistros sont fermés). Mais il n'est pas sûr que l'on puisse tout ramener à des m...

à écrit le 30/03/2021 à 8:42
Signaler
faut deflater de l'augmentation naturelle de la mortalite; sur les 7 dernieres annees, c'est environ 2% donc il reste 7% j'avais sorti un modele econometrique genre box jenkins ' a la volee'; en gros y a +25% en novembre +15% en decembre et +10 et j...

à écrit le 30/03/2021 à 5:49
Signaler
C'est le principe d'une pandémie, ou d'une guerre bactériologique, c'est selon.

à écrit le 30/03/2021 à 5:48
Signaler
Autant de retraites en moins a payer. micron s'en prend a son electorat qui projete de voter pour lui en 22 ! Allez comprendre ?

le 30/03/2021 à 12:12
Signaler
meme pas, le gros des morts a plus de 80 ans. autrement dit, c est pas des boomers mais leurs parents qui touchaient des petits retraite (typiquement mémé qui vivait chichement de l apension de conversion de son mari) Le confinement a justement sa...

à écrit le 29/03/2021 à 18:57
Signaler
Cet écart vertigineux entre les hommes et les femmes, que l'on note même dans ce recul, doit s'expliquer parce qu'elles encaissent mieux la souffrance sous toutes ses formes que nous autres avec ses exceptions comme d'habitude.

le 30/03/2021 à 9:21
Signaler
A voir ,sur youtube ,la vidéo de christophe aleveque sur les chiffres du covid ,sa vidéo a été supprimé ensuite 48h, puis remise avec une lettre d'excuse de youtube que montre aleveque.

le 30/03/2021 à 10:07
Signaler
J'aime pas les vidéos ça me soule, sauf pour des tutos et autres conseils pratiques nécessitant une image afin d'en préciser l'aide, ya pas un lien écrit svp, parce que par contre cela m'interesse vraiment ? :-)

à écrit le 29/03/2021 à 18:25
Signaler
Attention votre article ne dit pas tout. La moyenne d'âge des morts du covid est de 81 ans. Donc ce qui sont morts ne mourront pas cette année ni l'année prochaine. La moindre des choses avant de s'affoler c'est de regarder les stats lissées sur 3 ou...

le 30/03/2021 à 8:45
Signaler
c'est pour ca qu'il faut moedeliser la surmortalite ( cf mon post) et qu'on verra dans les prochains temps s'il y a sous mortalite de memoire apres les chiffres d'avril, il n'y a rien eu de significatif dans l'autre sens ' a court terme' pour les c...

le 30/03/2021 à 11:20
Signaler
" La moyenne d'âge des morts du covid est de 81 ans. Donc ce qui sont morts ne mourront pas cette année ni l'année prochaine". Oui, d'autant qu'en France, en 2019, l’ espérance de vie à la naissance est de 85,6 ans pour les femmes et de 79,7 ans ...

à écrit le 29/03/2021 à 18:20
Signaler
Vous comparez 2020 à 2019, mais vous vous gardez bien de la comparer à 2017, n'est-ce pas ?

le 30/03/2021 à 11:17
Signaler
En 2017, un nouveau record est atteint avec 603 000 décès, avec un taux de mortalité de 929,7 pour 100 000 habitants, soit une augmentation de plus de 9 000 décès (1,5 %) par rapport à 2016, avec un taux de mortalité de 920,9 pour 100 000 habitants. ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.