Le climat des affaires continue de s'améliorer (Insee)

Le climat des affaires s'est légèrement amélioré en mai en France, en raison notamment de meilleures perspectives dans le secteur des services et dans le commerce de détail.
Dans les services, l'indicateur gagne deux points, pour retrouver sa moyenne de long terme. Dans ce secteur, les chefs d'entreprise anticipent une légère amélioration de l'activité, de la demande et des investissements.
Dans les services, l'indicateur gagne deux points, pour retrouver sa moyenne de long terme. Dans ce secteur, les chefs d'entreprise anticipent une légère amélioration de l'activité, de la demande et des investissements. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)

Le climat des affaires s'est légèrement amélioré, en mai, dans le pays, en raison notamment de meilleures perspectives dans le secteur des services et dans le commerce de détail, a annoncé mardi 24 mai l'Insee dans un communiqué.

L'indicateur du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, s'est établi à 102 points, soit un point de plus qu'au mois d'avril et deux points de plus qu'au mois de mars. C'est également deux points de plus que sa moyenne de long terme.

Résultat,  "l'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie passe dans la zone indiquant une conjoncture favorable", souligne l'institut national de la statistique et des études économiques.

Regain d'optimisme dans le commerce et les services

Par secteur d'activité, le climat gagne quatre points dans le commerce de détail, les chefs d'entreprise étant plus optimistes qu'en avril sur l'évolution de leur activité au cours des trois prochains mois. "Les soldes relatifs aux intentions de commandes et aux perspectives générales d'activité progressent", note ainsi l'Insee.

Dans les services, l'indicateur gagne deux points, pour retrouver sa moyenne de long terme (100 points). Dans ce secteur, les chefs d'entreprise anticipent une légère amélioration de l'activité, de la demande et des investissements.

Moins d'optimisme dans l'industrie et le bâtiment

Dans le bâtiment, l'indicateur reste en revanche stable, bien en dessous de sa moyenne de long terme (95 points). "Les entrepreneurs sont moins pessimistes sur leurs perspectives d'emploi", note l'Insee, qui souligne toutefois que les "carnets de commandes" sont "jugés encore très bas".

Le climat se dégrade par ailleurs légèrement dans l'industrie, à 104 points contre 105 le mois précédent. Malgré tout, "les industriels sont bien plus optimistes qu'en avril sur les perspectives générales de production du secteur (+7 points)", relève l'institut.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 25/05/2016 à 3:22
Signaler
A trafiquer les stats du chomage : l'INSEE a perdu toute crédibilité. L’économie étant un sujet sensible et l'INSEE étant a la botte du gouvernement, ON NE LES CROIS PAS !!!!

à écrit le 24/05/2016 à 15:20
Signaler
En un mot, bullshit.

le 24/05/2016 à 18:25
Signaler
Par contre si c'était une annonce négative, elle serait certainement vraie. Et qu'est-ce qu'on serait content !!!

à écrit le 24/05/2016 à 14:05
Signaler
C'est donc le moment adéquat, comme en Allemagne, d'exiger des hausses de salaire significatives !!! ;)

à écrit le 24/05/2016 à 13:37
Signaler
On peut dire que c'est grâce à l'action des syndicats que les investisseurs reprennent confiance... :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.