Le Maire et Estrosi en marche vers Macron : la droite au bord de l'explosion ?

 |   |  579  mots
(Crédits : Reuters)
A l'approche des investitures législatives qui seront données jeudi matin par « La République en marche », les personnalités de droite multiplient les signaux en direction d'Emmanuel Macron. Bruno Le Maire a fait des offres de service, tandis que Christian Estrosi a démissionné de la présidence de la région Paca... Au risque de faire craquer d'autres députés LR et de faire exploser la droite républicaine ?

L'histoire de la recomposition politique française s'accélère. Alors que le secrétaire général du mouvement En Marche!, Richard Ferrand, a précisé les conditions pour être investi sous l'étiquette « La République en marche » pour les législatives, plusieurs responsables de la droite ont fait de façon plus ou moins subliminale, des offres de service.

Tout en désirant se présenter dans l'Eure comme un candidat de droite, le député et ancien ministre de l'Agriculture de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite et du centre, a fait connaître son intention de travailler avec Emmanuel Macron dans sa volonté de renouveler la vie politique pour faire réussir la France. Surtout, Christian Estrosi a démissionné dans la soirée de la présidence de la région Paca pour redevenir maire de Nice. Christian Estrosi, qui avait été sifflé par des électeurs de François Fillon au cours de la campagne parce qu'il avait rencontré Emmanuel Macron à Nice, poursuit son mouvement vers le nouveau président de la République, pour qui il a été l'un des premiers à droite à appeler à voter après le premier tour, pour faire barrage au Front national. Une position courageuse alors que le FN a réalisé un score très élevé à Nice au premier tour (25%), et sans aucun doute lié aussi au fait que des reports massifs de la droite ont été observés au second tour en faveur d'Emmanuel Macron. Il faut aussi tenir compte du fait que Christian Estrosi a été élu président de région grâce aux voix de la gauche face à Marion Maréchal Le Pen... De là à imaginer qu'il s'agit d'une offre de service pour participer au futur gouvernement, comme ministre de l'Intérieur par exemple... de la part du maire d'une ville martyr du terrorisme, il n'y a qu'un pas. Mais Christian Estrosi aurait laissé entendre que tel n'est pas son souhait. Il dit avoir refusé d'entrer au futur gouvernement et En Marche ! dément lui avoir fait une telle proposition.

Ces premiers craquements de ténors de la droite sont une alerte pour Les Républicains qui, sous la conduite de François Baroin, veulent mener campagne pour gagner les législatives et imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France a d'ailleurs regretté la position de Bruno Le Maire, qui intervient selon elle sans même que la droite ait pu chercher à influer sur le programme du président. Les prochains jours montreront si d'autres députés LR, à l'analyse des résultats du second tour et des probables triangulaires qu'ils risquent d'affronter aux législatives, vont vouloir se rallier et adopter l'étiquette « La République en marche ».

Il reste peu de temps puisque Emmanuel Macron a donné un grand coup d'accélérateur en demandant que les investitures de son parti soient rendues publiques jeudi matin. Comme la moitié des 577 postes est réservé à des représentants de la société civile et non à des « professionnels » de la politique, les places vont devenir chères. Et les élections de juin pourraient bien être une source d'explosion de la droite, écartelées entre le nouveau centre de la majorité de changement que veut rassembler Emmanuel Macron et l'alliance des patriotes que veut construire la présidente du Front national, en position de force dans de très nombreuses circonscriptions...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2017 à 22:53 :
Nice se découvre un maire Gaucho : les Niçois n'ont jamais voté à gauche : trahison. Le Maire humilié en nov, se cherche une bouée et une girouette.
a écrit le 11/05/2017 à 8:43 :
Enfin on va connaitre les traitres à leur parti ,ceux qui vont à la soupe !!!et bien qu ils y aillent !!LR n a pas besoin d eux
Réponse de le 11/05/2017 à 17:30 :
@mortimer: je suis toujours surpris de la naïveté des gens ! les politiques se font élire pour leurs intérêts personnels. Comment quiconque peut croire que le politique se soucie de lui ? Pourquoi le ferait-il d'ailleurs, il ne te connait pas et n'a aucune relation de près ou de loin avec toi. S'il avait cette relation, il te prendrait comme assistant parlementaire, mais même pas :-)
a écrit le 10/05/2017 à 20:59 :
Ch. Estrosi, B. Le Maire et A. Juppé ont trahis et il ne faut pas s'étonner pour le débâcle
de Les Républicains.
Maintenant c'est le tour de J P Raffarin et les autres.
a écrit le 10/05/2017 à 13:49 :
Pas en marche mais en "Démarche", mais il va sans doute louper le..marchepieds !
a écrit le 10/05/2017 à 11:17 :
Le Maire: "dans sa volonte de changer la vie politique", c'est une blague ?
a écrit le 10/05/2017 à 0:16 :
Ce n'est tout de même pas parce qu'un Motostrosi fait du gringue à Macron que la Droite va exploser. Certes il y a Raffarin, mais lui, il a toujours mangé la viande là où elle se trouve, sans regarder à la fraicheur, quand à Lemaire on sait bien qu'il se croit très intelligent, par ce qu'il fréquente surtout des moyens formats. Alors il n'y a pas le feu, juste des allumettes.
a écrit le 09/05/2017 à 20:31 :
Mais pas du tout : ils ont demandé aux Français de voter MACRON et les Français vont continuer au-delà de l'espérance des donneurs de leçons... Bon évidemment, certains LR s'aperçoivent mais un peu tard qu'ils se sont tirés une balle dans le pied... Allez, c'est dur pour tout le monde ! (rires...)
a écrit le 09/05/2017 à 15:57 :
Dans 26 jours tous ces " commentaires" seront périmés par la réalité.
a écrit le 09/05/2017 à 15:11 :
la Dignité , c'est d'abord de quitter son parti , de se déclarer candidat libre , et , après avoir été élu député , de voter les projets que l'on considère bon pour la France .....le reste , cela s'appelle allez à la gamelle ....
a écrit le 09/05/2017 à 14:12 :
La gauche est en faillite avérée et la droite se ridiculise abondamment ...reste au parti communiste de donner des leçon de stratégie politique à Macron...! en panne.....;
Réponse de le 09/05/2017 à 23:48 :
"reste au parti communiste de donner des leçons de stratégie politique"
Avec toutes les expériences réelles de communisme, qui se sont toutes terminées par un fiasco gigantesque (de l'URSS à Cuba en passant par l'Afrique), je pense que les seules leçons qu'ils puissent donner ce sont ces leçons de repentir et surtout pas des conseil stratégiques.
a écrit le 09/05/2017 à 14:07 :
Estrosi a quand même prit une longueur d'avance dans le fayotage, pour le maire qui lui crachait dessus il y a encore quelques semaines ça va être dur mais bon nous sommes en politique, ce n'est donc pas la logique humaine qui fonctionne c'est la raison du réseau.
a écrit le 09/05/2017 à 13:55 :
Vive Macron ! Sus aux partis de bons à rien profiteurs .
Réponse de le 09/05/2017 à 17:14 :
Ne te fais aucune illusion parmi les nouveaux qui vont arriver chez Macron , il y aura aussi des bons à rien profiteurs ,on le saura progressivement au fil du temps.
a écrit le 09/05/2017 à 12:28 :
Il faut rappeler à ces deux politiciens, qu'ils ont un parti, les RI. Baroin va gérer la campagne et le programme de gouvernement proposé sera disponible rapidement.
Sarkozy avait débauché des personnalités de gauche, le résultat n'a pas été probant.
Ce raisonnement vaut aussi pour ceux du PS qui souhaitent se recycler pour conserver une circonscription. Macron nous a promis un renouvellement des responsables politiques, on peut espérer qu'il va tenir sa promesse.
a écrit le 09/05/2017 à 11:30 :
La gauche est morte, la droite est morte, le fn est mort analyse de Ménard ce matin, l' UPR est le seul parti neuf et seul vrai opposant face à cette macronade qui rallie toutes les vieilles lunes politiques..

Etait-ce le passage obligé ..? Sans doute, en tout cas, on y voit plus clair et on conforte partout une présence de candidats UPR aux législatives ..
Réponse de le 09/05/2017 à 13:23 :
l'UPR, combien de votes?

J'espérais que L'UPR pourrait pomper suffisamment de votes au FN pour renvoyer MLP faire des confitures (au cas ou elle saurait faire qqe chose) à l'issue du premier tour des élections.

Mais même çà, ils n'ont pas été capable de le faire à l'UPR.
Bref, c'est un parti inutile.
Réponse de le 09/05/2017 à 23:51 :
l'UPR ?? connais pas !!
Réponse de le 10/05/2017 à 14:21 :
C'est facile de dénigrer lorsque l'on ne fait rien.
Vous croyez qu'ils pouvaient révolutionner les résultats avec une présence médiatique réduite au minimum syndical 2 semaines avant les scrutins ?
Pendant que le jeune et fringuant Macron, sorti de nul part, passait déjà depuis des mois quotidiennement plusieurs heures par jour à la TV et faisant les Une des quotidiens/hedbo en permanence.
Il n'y a pas de recettes miracles malheureusement aujourd'hui. Les gens étant assez paresseux pour chercher et se renseigner eux mêmes. Ils se contentent souvent que des médias classiques. Et si on ne passe pas en permanence dans ces médias, on n'a aucune chance de faire un bon score et encore moins de passer. La corrélation passage média/nombre de votant ayant était prouvée mainte fois.
Cependant, ses passages obligés du fait de sa candidature officielle ont tout de même semés des graines. On n'a jamais autant parlé de l'UE, des traités et de leur sortie.
C'est un travail de longue haleine. Mais au moins, si ce mouvement arrive enfin à percer, ce sera sur du fonds avec de vrais militants. Pas du factice comme Macron
a écrit le 09/05/2017 à 9:36 :
Bonne nouvelle, LR et le PS vont exploser en vol.
Un paquet d apparatchik va devoir chercher un vrai travail ....

Une pensee quand meme pour Pecresse, Duflot et Placé qui ont misé sur le mauvais cheval
a écrit le 09/05/2017 à 9:11 :
pour éviter tout comportement irrationnel des électeurs il faudrait proposer des canditatures anonymes aux législatives.les gens sauraient seulement pour quel parti ils votent.cela éviterait tous les jeux politiciens dont les gens ne veulent plus
Réponse de le 10/05/2017 à 13:37 :
@élu ps: tu serais pas de tendance staliniste par hasard :-)
a écrit le 09/05/2017 à 9:11 :
On ne peut pas laisser à Mélenchon et Le Pen le monopole de l'opposition. Dans cinq ans, en cas d'échec de Macron, c'est l'un de ces deux populistes extrémistes qui sera au pouvoir et ce sera bien triste pour notre pays.
Réponse de le 09/05/2017 à 11:02 :
A votre place, je dirais : "Dans cinq ans, après l'échec de Macron". Il vaut mieux que la droite passe les 5 ans à venir en s'opposant sans monter aux extrêmes, se cherche un candidat sans casseroles avec un plan B au cas où. Le fait que Jean Pierre Mignard soit aux côtés de Macron laisse peu de doute quant au maintien du cabinet noir, la droite doit donc parer à tout nouveau coup tordu.
a écrit le 09/05/2017 à 9:01 :
j'y vois surtout des gens soucieux de leurs privilèges cherchant à se recaser souhaitons que macron ne tombe pas dans ce piège de récupération de ceux qui ont échoués dans la gestion du pays
a écrit le 09/05/2017 à 8:16 :
Encore un titre qui frise l'intox ! Acette heure seuls quelques marginaux de droite font risette ,conclure au peril du parti viserait il à influencer ses electeurs ?
a écrit le 09/05/2017 à 7:23 :
vite, vite, recyclez moi a un bon poste chez vous!
a écrit le 09/05/2017 à 0:34 :
la politique n'etait déjà pas au sommet de la respectabilité mais avec ces 2 là, cela devient lamentable. Nous ne savons toujours qu'elle est le programme de Macron et déjà Le Maire et Estrosi veulent un poste. Le Maire 2,5% à la primaire et Estrosi celui qui est élu grace à la gauche qui s'abstient. Quel ralliement. Heureusement il y a encore les législatives pour mettre Macron à inaugurer les places murales.
a écrit le 08/05/2017 à 23:27 :
Derrière les vocables droite et gauche, il y a de part et d'autres des européens convaincus, et d'autres non, des gens prêts à gouverner et d'autres non, des gens soucieux des dérapages de la dette et d 'autres non, des démocrates et des populistes, des légalistes et des insoumis, etc...quelle signification les termes Droite Gauche ont-ils encore?
a écrit le 08/05/2017 à 23:13 :
Delanoe, Collomb, Bayrou, Lemaire, Estrosi... C'est ça le renouvellement de la classe politique ? Il ne manque plus que Ségolène et Raffarin ! La grande désillusion a commencé...
Réponse de le 10/05/2017 à 6:32 :
C'est dans le tuyau...
a écrit le 08/05/2017 à 22:47 :
Si le mouvement de Macron c'est à 50 % l'UMPS avec les rats qui quittent les navires pour un canot de sauvetage ça va être vraiment comique ! :)
Ils vont tous changer de nom pour noyer le poisson et c'est simplement risible.
Rien que des vases communicants ! mdr
Réponse de le 08/05/2017 à 23:18 :
........l'addiction du secteur : il faut croire que c'est une drogue dure !
Une fois de plus des électeurs floués mais ...... ils le valent bien !
Réponse de le 10/05/2017 à 13:53 :
Un canot de sauvetage qui va se transformer en radeau-de-la-Méduse !
a écrit le 08/05/2017 à 21:03 :
Estrosi et Lemaire ont été les piètres Ministres de FillonSarkozy ;

Lemaire à l'agriculture a comme bilan l'effondrement de la condition des agriculteurs qui se suicident ;

Estrosi a comme bilan la désindustrialisation massive, l'on parle de ce que il estropié l'industrie française, c'est un fait que personne ne conteste.

Ils sont finis politiquement à droite, donc ils vont à gauche dans le sillage de Macron pour constituer le gouvernement de la France qui va se réunir tous les Mardi à Berlin sous la Présidence de Merkel.
Réponse de le 08/05/2017 à 21:49 :
Une analyse pertinente Merkellitude... sinon vous pourriez aussi lire des livres, ne pas oublier qu'un avis critique cela se construit aussi ce n'est pas qu'une succession d'opinions et d'a priori sectaires... il faut grandir en somme.
a écrit le 08/05/2017 à 20:56 :
Une clarification nécessaire, le PS a les mêmes problèmes. Baroin va proposer le programme de la droite sans qu'il soit pollué par les affaires. Les électeurs qui ont voté Fillon vont revoter pour les RI. au PS, c'est plus compliqué , en cas d'entente avec Mélenchon, ce parti aura un groupe à l'assemblée. Le FN va certainement obtenir des sièges mais beaucoup d'électeurs vont retourner dans leurs familles respectives.
Le pari de ceux qui veulent rejoindre Macron est risqué, d'autant plus que le programme de Macron est clivant et pourrait provoquer des grèves violentes.
Réponse de le 09/05/2017 à 1:30 :
"le programme de Macron est clivant"... parce que vous trouvez que le programme de Mélenchon n'est pas "clivant" ???
et le programme de Fillon, il est pas "clivant", peut-être ???
la différence entre Macon et les 2 autres, c'est que c'est le programme de Macron qui a été mis en tête au 1er tour....
Réponse de le 09/05/2017 à 11:39 :
Macron représente 29 % des inscrits, il a été élu mais sa marge de manœuvre est étroite. Clivant en raison de sa loi travail ,probablement nécessaire mais qui sera difficile à faire adopter . Vous avez raison, les autres programmes , en particulier celui de Fillon , sont aussi clivants.
Le résultat de manque de réformes sérieuses depuis 10 ans.
a écrit le 08/05/2017 à 20:50 :
Et les journalistes du 20 Heures qui occupent encore le terrain à 20H50 pour ne rien dire sur les élections qu'ils nous ont volées et qui sont passées, ils se rappellent qu'ils doivent rendre l'antenne de temps en temps ?
Réponse de le 09/05/2017 à 19:27 :
Tu peux éteindre la TV aussi. Tu sais le bouton off.
Tant que tu restes devant ton écran, eux il reste pour toi. Alors coupe la TV. Ta famille te réclame.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :