Le moral des ménages se redresse

Le redressement de la confiance des ménages français, qui avait marqué le pas en avril, est reparti de l'avant en mai avec la dissipation des craintes sur le chômage, renouant avec un mouvement amorcé en janvier après les plus bas de quatre ans touchés fin 2018 au plus fort du mouvement des "Gilets jaunes", selon les données publiées mardi par l'Insee.
L'indicateur synthétisant cette confiance a progressé de trois points à 99,
alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 97.
L'indicateur synthétisant cette confiance a progressé de trois points à 99, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 97. (Crédits : Shannon Stapleton)

C'est une bonne nouvelle pour le gouvernement.  L'indice de confiance des ménages en France est reparti à la hausse en mai après un mois d'avril stable selon l'Insee. L'indicateur, calculé sur la base de soldes d'opinion (différences entre proportions de réponses positives et négatives), s'est établi à 99 points, soit trois points de plus qu'en mars et avril, et 12 points de plus qu'en décembre, quand il avait atteint son plus bas niveau depuis 2014.

> Lire aussi : Le climat des affaires au plus haut depuis 11 mois

Des craintes sur le chômage en baisse

Le moral des ménages, qui grimpe depuis le début de l'année, ne rattrape pas tout à fait sa moyenne de longue période, qui est de 100 points. Les craintes des ménages concernant l'évolution du chômage baissent nettement en mai: le solde correspondant diminue de 10 points après avoir fortement augmenté en mars et avril derniers (respectivement +10 et +5 points). Il se maintient ainsi bien au-dessous de sa moyenne de longue période. Par ailleurs, les ménages sont plus nombreux à considérer que le niveau de vie en France s'est amélioré l'année passée ou va s'améliorer (+3 points).

Des perspectives favorables

Le solde d'opinion des ménages quant à leur situation financière future poursuit son redressement (+3 points) et se situe désormais au-dessus de sa moyenne de longue période. Par ailleurs, la proportion de ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants continue d'augmenter (+3 points) et repasse ainsi au-dessus de sa moyenne de longue période.

La part des ménages estimant qu'il est opportun d'épargner est quant à elle stable et demeure inférieure à sa moyenne de longue période. Le moral des ménages est un élément important pour évaluer le niveau à venir de la consommation en France, et donc de la croissance, fortement dépendante des achats des consommateurs français.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 29/05/2019 à 2:50
Signaler
Si le morale des ménage vas mieux ??? Dit parts des journaux ?? Ce de retraitées vas mâle Macron je touche pas à la retraite ? Ils a mentit pas graves je votez R M 🙏

à écrit le 28/05/2019 à 23:00
Signaler
Et oui, les Français commencent à ressentir l'embellie économique autrement que dans les statistiques. C'est en grande partie pour cela qu'il n'y a pas eu de vote sanction contre le pouvoir aux Européennes.

à écrit le 28/05/2019 à 21:46
Signaler
De la propagande du gouvernement de Macron Insee

à écrit le 28/05/2019 à 18:34
Signaler
C'est normal que le moral des ménages remonte. En effet la statistique infaillible c'est celle des versements effectués sur le livret A avec les 10 milliards que le gouvernement leur à versé.

à écrit le 28/05/2019 à 17:11
Signaler
Alors là c'est certainement du à l'euphorie engendrée par ces si formidables élections européennes ! Toute cette débauche de démocratie... "Le moral des ménages est un élément important pour évaluer le niveau à venir de la consommation" Cela ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.