Le rebond de l'économie française encore mis en danger

 |  | 947 mots
Lecture 5 min.
Le prolongement de la fermeture des restaurants met en péril un grand nombre d'établissements.
Le prolongement de la fermeture des restaurants met en péril un grand nombre d'établissements. (Crédits : Reuters)
La Banque de France table sur une perte d'activité d'environ 7% en janvier. La hausse du nombre de contaminations et le durcissement des mesures de restriction assombrissent l'horizon économique pour le premier trimestre même si la campagne de vaccination a démarré depuis plusieurs jours.

Les effets dévastateurs de la crise se prolongent dans le temps. L'arrivée du variant anglais sur le territoire, le durcissement du couvre-feu dans certains départements à haut risque et la possible annonce de nouvelles mesures de restriction ce jeudi 14 janvier assombrissent de nouveau les perspectives de rebond de l'économie française. Dans leur dernière note de conjoncture rendue publique ce mercredi, les économistes de la Banque de France expliquent qu'au mois de janvier la perte de produit intérieur brut (PIB) par rapport au niveau antérieur à la crise serait d'environ de 7%. Les conjoncturistes ont maintenu leur chiffre de récession à -9% pour 2020 et -4% pour le dernier trimestre.

Si la croissance a retrouvé des couleurs au mois de décembre au moment de la réouverture de l'économie et des fêtes de fin d'année, les chefs d'entreprise interrogés par la banque centrale ne sont guère optimistes pour les semaines à venir. Ils tablent sur une stabilisation de l'activité aussi bien dans l'industrie que dans le bâtiment ou les services. Dans ses voeux à la presse mardi 12 janvier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a déclaré que...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2021 à 14:38 :
Ce serait l'occasion de recentrer l'économie sur l'essentiel et de se débarrasser du superflu. Heureusement que notre gouvernement soutien les voitures, les avions, la 5G, l'agro-industrie et nous débarrasse des commerces de proximité, des surplus de la santé, de la restauration, ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :