Le système de retraite à l'équilibre en 2030 ?

 |   |  398  mots
Le COR se réunira mercredi pour adopter son rapport annuel sur les évolutions et perspectives des retraites en France.
Le COR se réunira mercredi pour adopter son rapport annuel sur les évolutions et perspectives des retraites en France. (Crédits : Reuters)
Selon le Conseil d'orientation des retraites (COR), le solde financier du système de retraite s'établirait à -0,2 % du PIB à l'horizon de 2020, et pourrait ensuite dégager des excédents, sous réserve d'une croissance suffisante.

Les projections financières du système de retraite s'améliorent par rapport à 2015, en raison notamment de l'accord d'octobre sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco, selon une version provisoire du rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR).

Le COR se réunira mercredi pour adopter son rapport annuel sur les évolutions et perspectives des retraites en France, une mission que lui a confiée la dernière réforme des retraites de 2014.

Un système de retraite à l'équilibre en 2020 ?

Selon lui, à l'horizon de 2020, "le solde financier du système de retraite" (tous régimes, Fonds de solidarité vieillesse, qui prend en charge les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse, inclus) s'établirait à -0,2% du PIB, soit environ 4 milliards, contre 0,4% prévus dans son rapport 2015.

Outre l'accord adopté par les partenaires sociaux sur les retraites complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les salariés du privé), ses simulations intègrent désormais les nouvelles prévisions économiques et privilégient un taux de chômage stabilisé à 7% d'ici à une dizaine d'années, jugé plus réaliste qu'un retour à 4,5%.

Selon ce scénario, et avec une croissance minimum d'1,5% des revenus d'activité, le système de retraite pourrait revenir à l'équilibre dès le milieu des années 2020, et "dégager des excédents à plus long terme".

En dessous de ce taux, il "resterait durablement en besoin de financement".

Une forte dépendance à la croissance

A l'horizon de 25 ans (de 2016 à 2040 inclus) et avec une croissance d'1,5%, "le système de retraite apparaît en moyenne en léger besoin de financement (- 0,1 point du PIB des 25 prochaines années), malgré le retour à l'équilibre au tout début des années 2030 - les déficits accumulés au cours des quinze premières années de projection n'étant pas entièrement couverts par les excédents des dix années suivantes".

Le solde financier serait en moyenne en excédent dans les scénarios avec 1,8 % et 2 % de croissance.

De manière générale, le COR constate la forte dépendance du système de retraite à la croissance, plus qu'au chômage. Ainsi en 2060 sa situation financière "serait nettement meilleure avec un taux de chômage de 10 % mais des revenus d'activité croissant de 2 % par an qu'avec un taux de chômage de 4,5 % mais une croissance des revenus d'activité de 1,5 % par an".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2016 à 9:59 :
Babyboom + 80 ans = 2030. Il faut surement avoir fait de grandes études pour pondre une évidence pareille.
a écrit le 14/06/2016 à 8:25 :
Ce qui nous intéresse c'est l'évolution des dépenses de retraite compte tenu du programme de la droite de monter l'âge légal à 65 ans, rapportées au PIB et l'évolution du nombre de retraités rapporté à la population. Les prévisions sur le chômage et les cotisations on s'en fiche un peu car on peut changer le mode de financement comme on veut...
a écrit le 14/06/2016 à 7:58 :
Les prévisions du COR sont moins crédibles qu'un film d'anticipation c'est dire leur crédibilité d'ailleurs reprenez les anciennes avec taux de chômage à 5% quelle blague !!!
a écrit le 14/06/2016 à 5:44 :
Informatique,robotique, usines fantômes sans personnel, quand vont ils penser à taxer ces outils qui remplacent l'humain...pour payer les retraites!
Mais non il faut passer à 40h par semaine, repousser l'age de la retraite... quelle ineptie, aucune vision à moyen et long terme !
Toutes ces entreprises qui délocalisent et ne règlent pas leur du à la collectivité qui les a fait prospérer... etc, etc, etc
Honte à ces dirigeants économiques, politiques surpayés et incompétents !
a écrit le 14/06/2016 à 1:22 :
"avec une croissance d'1,5%" ET "mais une croissance des revenus d'activité de 1,5 % par an"." Non, mais, franchement, sérieux, là..?? VOUS savez que le système de répartition DOIT disparaître pour laisser la place aux "fonds". Vautours, vous gagnerez ...peu de temps... L'immédiateté, c'est bien votre truc, non..??
a écrit le 13/06/2016 à 22:54 :
Hollande est vraiment un dieu
avoir sauvé le système en a peine 6 ans
espérons que les francais lui seront reconnaissant
a écrit le 13/06/2016 à 19:23 :
Mais alors pourquoi n'augmentent t on pas les retraites en 2016?

L'équilibre sera là en 2022 au lieu de 2020.
Ainsi les retraités actuels ne seront pas brimé comme aujourd'hui depuis plus de 3 ans ( les fonctionnaires et les salariés du privé sont bien augmenté. ..)

Les assurances les impôts tout augmente de 1 à 5 % par an ! ALORS !!!!

Les syndicats nous laissent tombé je crois...
a écrit le 13/06/2016 à 17:29 :
Faire des prévisions avec un taux de chômage à 7%...
Juste pour rappel, le taux de chômage avant la crise financière de 2008 était de 7,4%.
a écrit le 13/06/2016 à 15:43 :
Vu qu on est incapable d avoir 1.5 % de croissance tous les ans pendant 15 ans, le titre devrait etre "systeme de retraite encore deficitaire pendant 15 ans". Mais evidement, dire ca voudrait dire qu il faut faire des economies et peut etre reduire les retraites des retraites actuel (pas de ceux qui seront a la retraite en 2050 !)

Ca me rappelle les previsions dans annees 90. On devait eter aujourd hui en plein emploi a cause des vieux qui sont parti a la retraite (et qui auraient du liberer des places). Apparement ca c est pas passé comme ca
Réponse de le 13/06/2016 à 16:46 :
Le régime général de retraite est ponctionné de 8 milliards d eur par an pour les Spéciaux : retraite, dernier salaire, et le régime général formule ténébreuse et truquée sur 25 années. Nous serions en excédent d'autant et avec de meillleures petites retraites, et tous les sacrifices, nous ne les avons fait depuis 1993 que pour eux, en 2003 et 2010 que pour eux, et le report à 67 ans l'an prochain pou Eux : pour pouvoir continuer à les subventionner de 8 milliards d'eur par an. La retraite du régime général Sécu devrait etre dirigée honnêtement et en toute transparence par Conseil d'Administration des seuls assurés élus, comme les Mutuelles. TOUT NOUS EST CACHE par cette gestion occulte de détounements et de passe-passe.
Réponse de le 13/06/2016 à 20:27 :
@ cd ,
L' espérance de vie se rétracte sérieusement...mathématiquement la mise à niveau des comptes est facile à comprendre .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :