Les Français inquiets pour l'avenir de l'assurance maladie

Trois Français sur quatre se disent "inquiets" pour l'avenir de l'assurance maladie, qu'une large majorité appelle à "réformer en profondeur" de toute "urgence", selon un sondage Odoxa pour Le Parisien paru dimanche.
(Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)

Trois Français sur quatre se disent "inquiets" pour l'avenir de l'assurance maladie, qu'une large majorité appelle à "réformer en profondeur" de toute "urgence", selon un sondage Odoxa pour Le Parisien paru ce dimanche.

L'étude montre l'attachement des Français à leur système d'assurance maladie, jugé "bon" par 84% des personnes interrogées. La même proportion l'estime "meilleur que celui des autres pays".

Système en danger

Mais ils sont presque autant à le penser "en danger" (79%) et à craindre pour sa "pérennité" (74%). Pour près de six Français sur dix (58%), il n'est pas "viable à long terme".

"Il serait urgent de le réformer en profondeur", estiment une large majorité de sondés (69%).

Rejet des deux solutions phares de Fillon

Ils rejettent pourtant les deux solutions phares proposées par François Fillon, le candidat de la droite à la présidentielle: 58% s'opposent à une augmentation de la prise en charge des frais de santé par les mutuelles et 89% sont hostiles au fait de ne rembourser que les médicaments pour les maladies les plus graves.

Plusieurs autres mesures sont, en revanche, plébiscitées par les Français : "favoriser les soins ambulatoires pour réduire les dépenses d'hospitalisation" (82% d'approbation), "développer l'usage des médicaments génériques" (77%), "inciter les médecins à limiter les arrêts maladie" (72%).

Mais les Français ne croient pas que la situation de l'assurance maladie s'améliorera. La quasi totalité des sondés (91%) "craint d'avoir à payer plus cher pour sa santé à l'avenir".

Enquête réalisée en ligne les 1er et 2 décembre auprès d'un échantillon de 945 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 05/12/2016 à 13:44
Signaler
Les asthmatiques n'auront plus que le droit de tousser, les diabétique n'ont qu'à acheter leur insulines et les cardiaques n'ont qu'à courrir pour se soigner! Merçi Mr Fillon de cette prescription magique qui va vous ramener dans vos buts où vous pou...

à écrit le 05/12/2016 à 12:43
Signaler
perso pour moi le système n'a jamais existé, quand j'ai été au chômage sans revenus en sortant de la fac, je me suis retrouvé à avoir besoin d'une opération pour m'aider à soigner une cicatrice qui se résorbait mal après un accident, à un endroit mal...

à écrit le 05/12/2016 à 12:08
Signaler
Supprimons les malades,les retraités,les chômeurs et tous les assistés au pays où il fait bon vivre de Mr Fillon....

à écrit le 05/12/2016 à 10:10
Signaler
Il faut reconnaître à M FILLON son honnête et sa franchise en annonçant les mesures qu'il compte prendre s'il était élu avec la santé. Car cela permet au citoyen de ne pas voter pour lui au moins.

à écrit le 05/12/2016 à 5:18
Signaler
La réforme Fillon sera une catastrophe pour les classes moyennes, car d'après les premiers chiffres des experts elle multipliera par 3 ou 4 le montant des primes de mutuelle. Catastrophe aussi car les plus modestes préféreront rester dans l'assistana...

à écrit le 04/12/2016 à 22:17
Signaler
Personnellement, je n'ai pas de probleme avec le futur de la SS, je veux sa fin et de tout l'assistanat et le parasitisme qui va avec. J'ai été assuré 3 ans au privé et ai pu comparer les prestations : en cas de maladie grave, je fus couvert aussi. ...

le 05/12/2016 à 0:18
Signaler
"assistanat", "parasitisme"... "intox", "mensonge" : que des mots, que du mépris ! Où est le raisonnement ?

le 05/12/2016 à 1:01
Signaler
@Steph La Sécurité Sociale repose sur le principe de la solidarité. Ce que vous appelez assistanat et parasitisme c'est de votre part de l'égoïsme. Tout le monde, les plus faibles et les plus mal payés en particulier ne peuvent pas se payer une assu...

à écrit le 04/12/2016 à 22:16
Signaler
Personnellement, je n'ai pas de probleme avec le futur de la SS, je veux sa fin et de tout l'assistanat et le parasitisme qui va avec. J'ai été assuré 3 ans au privé et ai pu comparer les prestations : en cas de maladie grave, je fus couvert aussi. ...

à écrit le 04/12/2016 à 21:07
Signaler
Puisque la majorité pense qu'il est nécessaire de tenir compte de la difficulté des plus faibles et d'accepter les peuples en errance, donc tout cela a un coût et que financièrement il est dans l'obligation de trouver des cotisants, facile c'est vous...

à écrit le 04/12/2016 à 20:23
Signaler
Il feraient mieux de se soucier de l'état lamentable des hôpitaux et du nombre élevé de suicide ou dépression chez les médecins.

à écrit le 04/12/2016 à 18:45
Signaler
Ou est le libéralisme dans la santé Française. Pourquoi ne peut-on pas adhérer au système européen de son choix ? On vante la concurrence mais on ne l'applique pas...

le 04/12/2016 à 19:42
Signaler
Je suis de votre avis, puisque l'on fait des calculs d'après divers médecins les bénéficiaires de la CMU ne regardent pas trop aux dépenses. Mon frére est furieux il a un diabéte typé 2 il a eu des bandelettes réactives d'une durées de vie de 85 jour...

le 04/12/2016 à 20:58
Signaler
Oui à tout, mais en préembule : Suppression et Interdiction A PERPETUITE, de TAXES ! de 13 à 21% sur les Mutuelles !!!!!!! et Prévoyance

à écrit le 04/12/2016 à 17:22
Signaler
Il faut laisser la liberté à chacun de pouvoir quitter la sécurité sociale pour voir à l'étranger d'autres assureurs.

à écrit le 04/12/2016 à 17:00
Signaler
C'est tout de même incroyable....des gens sont allés voter pour un homme "nouveau" il y a 1 semaine qui promet de faire sauter le système pour de mauvaises raisons (les pauvres sont des profiteurs...) et maintenant les gens s'inquiètent.....cet homme...

le 04/12/2016 à 20:26
Signaler
Zavez pas tout compris.. Ils ont voté pour se débarrasser de Sarko et après de Juppé.. Seuls les médias veulent nous vendre fillon comme président...

le 04/12/2016 à 20:31
Signaler
DES gens sont allés voter, mais LES gens s'inquiètent. La nuance est dans l'article.

le 05/12/2016 à 5:23
Signaler
Vous oubliez que Mr Fillon a dévoilé son projet funeste sur la Sécurité Sociale qu'entre les deux tours et que les journalistes et même Mr Juppé pris de court n'ont pas insisté sur ce qui allait arriver aux classes moyennes et aux retraités .

le 05/12/2016 à 18:12
Signaler
J'ai voté aux 2 tours Fillon, un pour éliminer Sarko, car ses promesses de 2007 c'est l'endettement du pays, sans compter les biens d'État de vendus. Économiquement si rien n'est fait nous allons droit dans le mur, il ne se passe pas une journée nou...

à écrit le 04/12/2016 à 16:37
Signaler
logiquement si elle ne prend plus en charge la cotisation doit baisser pour compenser l'augmentation des mutuelles . mais elle peut aussi etre améliorée ex je vois trois de mes voisins partirent tous les ans en couple pour des cures !!! en guise de ...

le 05/12/2016 à 5:27
Signaler
C'est donc encore une victoire pour les plus aisés puisque aujourd'hui , ils payent des cotisations sécurité sociale proportionnellement à leurs revenus, alors que les primes des mutuelles ne tiennent pas compte des revenus !

à écrit le 04/12/2016 à 16:21
Signaler
D'après Mme Touraine, confirmé par le Président cette semaine, il n'y a plus de déficit a l'assurance maladie. Alors, pourquoi les Français seraient ils inquiets ?

le 04/12/2016 à 17:56
Signaler
Ils sont inquiets pour l'avenir avec Fillon

le 05/12/2016 à 11:12
Signaler
et vous oubliez que nous payons toujours CSG, RD, 0,50 sur toutes les boites de médoc!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.