Les Gilets Jaunes tentent de relancer le mouvement

 |   |  956  mots
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
Alors que le mouvement s'est essoufflé en raison des fêtes, les Gilets Jaunes veulent remobiliser les troupes. Le gouvernement s'attend à un regain de tensions et a décidé d'accroitre les forces de l'ordre au même niveau d'avant les fêtes. Le gouvernement espère que le lancement du débat national, la semaine prochaine, atténuera le mouvement.

A trois jours du débat national censé apaiser leur colère, des dizaines de milliers de "gilets jaunes" sont de nouveau attendus samedi partout en France pour l'acte 9 de leur contestation contre la politique sociale et fiscale du gouvernement, notamment à Paris et à Bourges.

Si on ignore encore son ampleur, la mobilisation pourrait, selon le patron de la police nationale, retrouver le niveau d'avant Noël : le 15 décembre, 66.000 personnes avaient été décomptées en France, selon des chiffres officiels contestés par les "gilets jaunes".

Dans la capitale est annoncée une manifestation partant vers 11H00 du ministère des Finances, à Bercy, pour arriver vers 17H00 place de l'Etoile, en haut des Champs-Elysées.

Les soldes

Sous le mot d'ordre "On va faire les soldes à Paris!", cette manifestation relayée notamment par Eric Drouet, l'une des figures du mouvement qui a commencé il y a deux mois, doit notamment s'arrêter place de la Bastille et sur les Grands boulevards, non loin des grands magasins.

En début de matinée, les premiers gilets jaunes arrivaient sur l'avenue des Champs-Elysées, au cœur d'un périmètre ultra-sécurisé, a constaté un journaliste de l'AFP. Un fort dispositif policier était déjà déployé place de l'Etoile avec la présence notamment de quatre véhicules blindés à roues de la gendarmerie.

"On est venu à Paris pour se faire entendre et on voulait voir au moins une fois de nos propres yeux ce qu'il se passait ici", explique Patrick, 37 ans, venu de Savoie, du péage de Saint-Hélène sur Isère.

Une vingtaine de personnes ont été interpellées samedi matin à Paris à la suite de contrôles (port d'arme prohibée, participation à un groupement en vue de commettre des violences), a indiqué la préfecture de police.

"Pour moi, le grand débat, c'est une foutaise. Nous on veut plus parler, on veut des actions", estime Charlotte, 34 ans, également d'Albertville.

Bourges, nouvel épicentre du mouvement ?

Certains leaders du mouvement ont pour leur part appelé pour la première fois depuis le début des manifestations, à un grand rassemblement à Bourges. Il s'agit de "démontrer notre unité au centre de la France", explique Priscillia Ludosky, autre figure des "gilets jaunes".

La préfète du Cher a pris des dispositions pour interdire tout rassemblement dans le centre historique de la ville et les musées, jardins et bâtiments publics de la ville demeureront fermés samedi. Après 10H30, autour 300 personnes étaient rassemblées dans le centre de la ville, le départ de la manifestation est prévue à 14H00.

"On attend des mesures concrètes, les annonces de Macron ce sont des miettes payées par les contribuables. Il parle de faire des efforts mais c'est à eux d'en faire, il y a tellement d'abus de privilèges chez les élus", dénonce Carole Rigobert, 59 ans, auxiliaire de vie venue du Jura en voiture avec son mari.

Le "sens de l'effort"

Vendredi, le chef de l'Etat a en effet loué "le sens de l'effort", ajoutant que "les troubles que notre société traverse sont parfois dus au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir" quelque chose "sans que cet effort soit apporté".

Il a appelé les Français à se saisir de la "très grande opportunité" que représente le grand débat, qui doit débuter mardi mais qui ne semble pas convaincre les "gilets jaunes" pour l'instant.

Dans un communiqué diffusé vendredi soir, le collectif "La France en colère" a estimé que "les polémiques, mensonges et manipulations du gouvernement (...) sur divers sujets, n'encouragent pas les citoyens à la confiance nécessaire en ses dirigeants actuels". "Nous dénonçons les dérives autoritaires et la dictature qui se met en place", est-il ajouté.

Dans ce climat qui se dégrade, le préfet de police de Paris redoutait "plus de radicalité", affirmant observer "semaine après semaine une dérive vers des comportements de plus en plus violents".

Effectifs de police accrus

En déplacement samedi matin à Rouen, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez a décrit "des effectifs accrus", "ville par ville". "Il faut que les casseurs comprennent qu'ils ne peuvent pas continuer à prendre en otage les habitants des centres-villes", a-t-il déclaré.

Le niveau de mobilisation des forces de l'ordre a retrouvé son niveau de la mi-décembre avec 80.000 forces de l'ordre déployées, dont 5.000 à Paris.

Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Lille, Nantes, Metz, Nancy Rennes, Nîmes, Bar-le-Duc, Besançon ou encore Saint-Brieuc... Des rassemblements sont prévus un peu partout dans le pays.

"Ceux qui appellent aux manifestations demain savent qu'il y aura de la violence et donc ils ont leur part de responsabilité", déclarait vendredi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, interviewé sur Facebook par Brut, un média plébiscité par les "gilets jaunes".

Déjà 10 morts et 1.600 blessés

Les images des émeutes dans les rues de Paris notamment le 1er décembre avaient choqué en France mais aussi à l'étranger, entrainant une baisse du nombre de touristes dans la capitale ces derniers mois.

Un peu en recul avec les fêtes de fin d'année, la mobilisation est repartie à la hausse et des violences ont éclaté, notamment à Paris, lors de l'Acte 8 le 5 janvier.

Depuis le début du mouvement, 10 personnes sont décédées sur des points de blocage et plus de 1.600 personnes ont été blessées dont 58 gravement.

Vendredi soir, un homme qui participait à un barrage filtrant de "gilets jaunes" sur une autoroute en Belgique est mort renversé par un camion, selon les médias belges, premier décès lié à ce mouvement dans le pays.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2019 à 11:04 :
Es qu ils restes de La places dans les prisons macron va remplacer erdogan
a écrit le 12/01/2019 à 20:36 :
Malgré toutes les menaces répressives de Macron, de son gouvernement et de son parti REM (République en Marche) le pouvoir va tomber.
Ce n'est qu'une question de temps mais c'est inéluctable.
Le REM Bis (Révolution en Marche) va le remplacer et c'est inéluctable.
Tout n'est qu'une question de temps...
a écrit le 12/01/2019 à 19:13 :
-Macron qui supprime 2400 professeurs dans le secondaire
-Macron qui préfère taxer les automobilistes plutôt que de taxer le Kérozen et le Fioul.
-Macron qui baisse les APL mais les loyers augmentent toujours
-Macron qui ne veut pas s'attaquer aux grands actionnaires qui n'investissent pas et qui n'augmentent pas les salaires des salariés.
-La pauvreté qui explose chez les jeunes et il y a de plus en plus de SDF.
-Le nombre de travailleurs précaires est en forte hausse.
-Des familles qui vivent a 3 avec 1200 euros ou a 5 avec 2500 euros mais le gouvernement ne veut rien entendre.
-Macron qui ne revalorise pas les retraites au même niveau que l'inflation.
-Macron qui met une taxe de 500 000 Millions d'euros seulement aux GAFAS alors que la réalité est bien plus grande que cette somme.
-Macron qui se fait construire une piscine, des vols d'avions a 350 000 euros pour Edouard Philippe et encore biens plus que ça, la liste est longue.
-Macron et ses 52 conseillers seulement a l'Elysée ainsi que les autres invisibles dans les autres ministères.
-Macron qui donne des miettes a la classe moyenne en pensant que le peuple Français est naïf et qu'il se laissera faire face a cette politique économique qui est une mascarade.
-Macron qui vend des aéroports stratégiques a des étrangers.
-Macron qui préfère Bruxelles plutôt que son propre peuple.
-Macron qui laisse les services publics et notamment les Hôpitaux dans une grande précarité.
-Nos agriculteurs souffrent mais nos politiciens ne veulent rien entendre comme depuis plus de 30 ans.
-Les Burns-Out explosent dans le marché du travail et les cancers liés aux pesticides et colorants augmentent fortement.
-Seulement 100 euros d'augmentation de l'AAH et ça estime que c'est énorme et un grand progrès selon ce gouvernement.
- Conclusion: Macron fort avec les faibles et faible avec les forts comme toujours.
a écrit le 12/01/2019 à 19:00 :
Lundi Macron va formuler ses voeux selon les sujets suivants :

- voeux aux gens qui ne sont rien
- voeux aux pauvres miséreux qui coutent un pognon de dingue
- voeux a la classe moyenne qui ne travaille pas assez
- voeux et félicitations aux exilés fiscaux qui coutent entre 60 a 80 milliards d'euros
- voeux aux copains hauts fonctionnaires avec des postes créé spécialement pour eux et leurs familles
- voeux aux gaulois réfractaires au changement pour une belle "casse social" a venir.
- voeux et remerciements sincères à Benalla
- voeux et félicitations à Carlos Ghosn
- voeux a l'UE et Merkel
- voeux à la société Lafarge pour sa collaboration avec les dignitaires et les terroristes de Daesh
- voeux à Ford pour la liquidation de l'usine de Blanqfort malgré des subventions.
- voeux aux banquiers pour leur organisation de ponctions de frais sans objet dans les comptes des citoyens
a écrit le 12/01/2019 à 18:52 :
Pas de pb sur la mobilisation il suffit de laisser parler Macron avec ses interventions il a le don de remobiliser contre lui!
a écrit le 12/01/2019 à 18:48 :
Le ministère de l’Intérieur annonçait 32.000 manifestants à 14h. Avec 80.000 forces de l’ordre mobilisées, il y aurait donc 3 policiers pour 1 manifestant aujourd’hui dans les rues.

Même dans les pires dictatures de la planète, aucun gouvernement ne met 1 manifestant face à 3 policiers.. A quand le même zèle sécuritaire face aux narcotrafiquants et aux djihadistes ?

Les médias ont-ils constaté trois fois plus de policiers dans les rues que de manifestants ce jour ?
https://france-police.org/2019/01/12/estimation-de-la-participation-a-lacte-9-des-gilets-jaunes-a-17h-360-000-manifestants-a-travers-toute-la-france-selon-le-syndicat-france-police-policiers-en-colere/?fbclid=IwAR2VKYlHDKL0tmVXHxGuk5W6HakL0dBq5ctpbCesZMUHxjHoQy55iMbf2oQ
a écrit le 12/01/2019 à 18:46 :
Carlos GHOSN et les gilets jaune même combat ils sont tous les deux écrasé par les impôts. La différence c'est que CG peux partir à l'étranger et fuire notre enfer fiscal. Les gilets jaune préfèrent tenir les ronds points. Ils n'ont pas les moyens de voter avec leurs pieds.
a écrit le 12/01/2019 à 18:43 :
Il est vrai qu'au lieu de fermer des maternités,des services hospitaliers et des hôpitaux dans les territoires,il faudrait diminuer les fonctionnaires territoriaux,réduire le train de vie des ministères et de l'Élysée ,supprimer le sénat car la France a besoin d'un seul parlement et diminuer de moitié le salaires et le nombre de députés.
a écrit le 12/01/2019 à 18:41 :
Pour l' instant la représentation parlementaire toute tendance politique confondue qui a seule la possibilité de mettre fin à ce désastre en soumettant Macron à la question se tient coite, ce qui atteste de son niveau de connivence et du bobard institutionnalisé des clivages, à l' exception du député Marlin ..
L' analyse de François Asselineau est sous ce lien, exhaustive ; celle d ' un homme politique représentant LE parti d' opposition, redoutable ..

https://www.upr.fr/actualite/france/conseil-aux-gilets-jaunes-lettre-type-a-adresser-a-votre-depute-et-aux-senateurs-de-votre-departement-pour-reclamer-la-destitution-de-macron-par-mise-en-oeuvre-de-larticle-68-de-la-constitut/
a écrit le 12/01/2019 à 18:35 :
Bordeaux ville meurtrie depuis plusieurs semaines avec le risque de nombreuses faillites de commerces et petites entreprises dans le silence assourdissant de son grand courageux de maire.
a écrit le 12/01/2019 à 18:30 :
Ca ne va pas s'arrêter ...
A titre d'exemple ma petite retraite
85 euros en décembre 2018
72 euros reçus hier
C'est ça le monde de l'agent étranger Macron
j'aimerai être traité comme Ben Allah
a écrit le 12/01/2019 à 18:15 :
Face aux Gilets Jaunes, l’exécutif à l’agonie, le criminologue Xavier Raufer sur TVL, pour comprendre pourquoi l' état autiste répond à côté de la plaque ...

https://www.breizh-info.com/2018/12/08/107417/face-aux-gilets-jaunes-lexecutif-a-lagonie-xavier-raufer-sur-tvl-video
a écrit le 12/01/2019 à 18:01 :
Le peuple Français se battra jusqu'au bout pour la réduction des inégalités de richesses, la proportionnelle a 100%, le RIC.
Trop de suicides, de Burn-Out, de SDF, de manque de nourriture, emplois licencié malgré un bénéfice en dizaines de Millions d'euros.
Des gens qui vivent a 3 avec 1200 euros ou a 5 avec 2500 euros mais le gouvernement ferme les yeux et pendant ce temps là ça construit des piscines, des vols d'avions a 350 000 euros ect...
Trop de Gaspillage d'argent pour des incompétents et beaucoup de copinage.
Le gouvernement ferait mieux de vite réparer les inégalités de richesses car c'est largement possible. Les Frigos n'attendent pas et la misère augmente de jour en jour.
On ne veut pas des miettes, nous ne sommes pas des pigeons, nous ne sommes pas naïfs.
La France championne de versement des dividendes mais aucune augmentation pour les vrais travailleurs qui font tourner l'entreprise.
Il Faut Faire payer beaucoup plus les 1% les plus riches mais comme Macron ne veut pas toucher a sa caste... alors c'est normal que le Peuple Français se réveille de cette mascarade.
Soutiens aux Gilets Jaunes. Force a vous
a écrit le 12/01/2019 à 17:56 :
C'est drôle sur la plupart des chaîne d'infos et des médias, les titres sont tous "mobilisation en hausse" et ensuite il est indiqué qu'il y a 32000 gilets jaunes... soient 20.000 de moins que la semaine passée. Je remercie donc la Tribune de ne pas sombrer dans le n'importe quoi de ses confrères.
a écrit le 12/01/2019 à 17:42 :
Ne vous en déplaise la France est entièrement gilets jaunes. Cela ne peut pas s'arrêter, les menaces, les faux commentaires, rien cela persistera bien au delà et risque même de s'étendre car la vie des petits est difficile. Ce sont eux qui doivent payer les dettes faites, c'est à eux que l'on demande des efforts ? c'est à eux que l'on jette à la figure les salaires des anciens ministres recasés (15 000 euros + la retraite c'est le pactole) merci les pauvres ! Honte à ce gouvernement qui fait durer cet état de guerre. La galette pure beurre des milliers de français n'en mangent pas c'est donc les narguer une fois de plus.
a écrit le 12/01/2019 à 16:58 :
La confiance dans le président Emmanuel Macron est à son plus bas historique (23%), soit 13 points de moins que l'an passé selon le Cevipof.
Ces chiffres ne m'étonne pas car il est d'une immaturité invraisemblable pour une personne de 40 ans.
Il n'a pas d'enfant et il se permet de donner des leçons,
Que ce président aille faire ses preuves dans le vrai marché du travail au lieu de profiter de la vie en se cachant dans son palais et de tout ses avantages.
a écrit le 12/01/2019 à 16:52 :
Une mobilisation « de très grande ampleur » aujourd’hui, explique François Boulo, porte-parole des Gilets Jaunes à Rouen.
Tout dit, posément et calmement et sans fioriture.
https://www.facebook.com/Gasmia.Ramzi/videos/vb.547019322/10156839231324323/?type=2&theater
a écrit le 12/01/2019 à 16:10 :
hier j'ai vue le roi manger goulument la galette et insulter les français en les traitants de fainéant il ne peut s’empêcher de nous rabaisser,j'ai des membres de ma famille qui se lève tôt bosse et qui ne s'en sortent pas vue le smig et les patrons ne payent pas ls heures supplémentaires mai macron n'a jamais vécu avec le smig alors il ne faut pas que les gilets jaunes abandonnent
Réponse de le 12/01/2019 à 17:06 :
@papiencolere : non mais vous rêvez complètement ou vous faites exprès de raconter des bobards ? Où y-a-t-il une insulte dans le fait de dire qu'il faut enseigner le goût de l'effort aux jeunes ? C'est inadmissible de tenir les propos que vous tenez et d'attiser la haine. On a tous des problèmes, mais on ne les fait pas supporter aux autres en cassant et en bloquant. Reprenez-vous, vous faites du burn-out. Il y a aujourd'hui 30 000 gilets jaunes qui manifestent, soit moins de 1 par commune puisqu'il y a 36 000 communes en France. Arrêtez de vous prendre pour le peuple, on est 65 millions de Français à le constituer, le Peuple ! Aucun pays n'a autant d'aides sociales que la France, et ne redistribue autant les revenus.
a écrit le 12/01/2019 à 16:08 :
30 millions de votants au second tour de 2017. 20 millions ont voté Macron au second tour et 10 millions Le Pen. Taux de participation de 75%.

Et quelques dizaines de milliers d'individus qui manifestent chaque semaine en prétendant représenter l'opinion. Quelle blague !

Pour moi, Le Pen n'a même pas besoin de racoler dans les rangs de ces manifestants, il est fort probable qu'ils sont déjà issus du RN, depuis le début.

Et vu que Mélenchon à fait 19.5% au premier tour, accordons-lui qu'il a aussi fourni du monde dans les cortèges.

Pas besoin d'aller chercher ailleurs les agités du samedi.

Quant aux casseurs, il semble que Le Pen ait un léger avantage pour l'instant.

Quant aux français qui, comme moi, regardent ça, éberlués, ils se disent que les second ont probablement raté une occasion de reformer le Front Populaire et que les premiers rêvent de redonner du corps au 3éme Reich.

Bref, des manifs de nostalgiques.
Réponse de le 12/01/2019 à 16:30 :
Un jour vous comprendrez peut être la différence entre légalité et légitimité.

Le mouvement est soutenu par plus de la moitié de la population alors que 75% de cette même population n'a plus confiance en le président, estime son action néfaste et ne pense pas qu'il fera quelque chose de bien jusqu'à la fin de son mandat.
Réponse de le 12/01/2019 à 16:32 :
Merci je pense et nous sommes des millions comme vous
Réponse de le 12/01/2019 à 17:14 :
@MDR : vous manipulez des termes sans en comprendre la portée : c'est faux de dire que plus de la moitié des Français soutient les Gilets Jaunes, c'est une consolidation grossière de réponses à des questions sans rapport : on peut "comprendre" une préoccupation sans "soutenir"" un mouvement. Et aujourd'hui les Français en ont marre de la chienlit qui est entretenue avec complaisance pour si peu de personnes qui devraient mieux faire comme les autres et se retrousser les manches elles aussi. On n'est plus en 1789, la France est une Démocratie effective reconnue dans le monde entier, une République particulièrement sociale qui redistribue énormément les revenus, et un pays de liberté dont vous abusez un peu trop ouvertement en ce moment. Les Gilets Jaunes découvrent la vie ou font semblant de la découvrir : c'est un mouvement qui ne sait pas ce qu'il veut, à part dire qu'il est en colère, et qui se roule par terre pour mieux étaler son immaturité profonde sur laquelle on commence enfin à ouvrir les yeux. Parce que si vous croyez pouvoir imposer par la force votre point de vue, vous n'êtes vraiment pas assez nombreux...
Réponse de le 12/01/2019 à 17:47 :
Je crois que le gouvernement a prévu une "grande manifestation" de soutien à Jupiter le 27 janvier.

Macron qui se prend pour De Gaulle espère une manif de soutien "à la juin 68" qui le relégitimerait... On peut toujours rêver.

Moi ça me va, puisque de Gaulle a été dégagé par référendum 10 mois plus tard par ces mêmes manifestants.

Je vous donne donc RDV le 27 janvier au soir pour le décompte des manifestants sur le plan national.

Sachant que LREM a plein de fric pour faire venir ses militants avec les car Macron, qu'aucun manifestant ne sera empêché de manifester par la police et que les décomptes seront réalisés par la préfecture de Paris, sous contrôle de Castaner, je prends pourtant les paris que ce sera un flop (voire que LREM y renoncera avant).
Réponse de le 12/01/2019 à 18:17 :
Nous sommes dans une fausse démocratie a un système a deux tours avec un chèque en blanc donné pour 5 ans.
Ce système de fausse démocratie doit disparaitre.
Macron est responsable de l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen car il est incompétent comme ses prédécesseurs depuis 30 ans.
Macron doit se retrousser les manches et assumer sa soumission a l'UE.
Réponse de le 12/01/2019 à 18:55 :
Je crois que le gouvernement a prévu une "grande manifestation" de soutien à Jupiter le 27 janvier.

Macron qui se prend pour De Gaulle espère une manif de soutien "à la juin 68" qui le relégitimerait... On peut toujours rêver.

Moi ça me va, puisque de Gaulle a été dégagé par référendum 10 mois plus tard par ces mêmes manifestants.

Je vous donne donc RDV le 27 janvier au soir pour le décompte des manifestants sur le plan national.

Sachant que LREM a plein de fric pour faire venir ses militants avec les car Macron, qu'aucun manifestant ne sera empêché de manifester par la police et que les décomptes seront réalisés par la préfecture de Paris, sous contrôle de Castaner, je prends pourtant les paris que ce sera un flop (voire que LREM y renoncera avant).
a écrit le 12/01/2019 à 15:37 :
Prise d'otages me parait galvaudée; ce mouvement est incontestablement populaire; les élections de 2017 ont porté au pouvoir des gens qui, manifestement, ont trahi l'espoir qu'ils avaient laissé naitre; en deux mois, dix morts; un président qui cultive la maladresse orale (de quoi douter de la qualité de l'Inspection des Finances!); un Parlement arcbouté sur la légitimité des urnes, légitimité visiblement usurpée. faudra-t-il plus de sang pour que MACRON quitte un poste qu'il n'a pas honoré?
a écrit le 12/01/2019 à 14:59 :
Le mouvement s'était arrêté?

On nous cache vraiment tout ou c'est seulement LT qui est trop fatiguée pour faire autre chose que relayer la propagande gouvernementale?
a écrit le 12/01/2019 à 13:53 :
Il est grand temps de condamner les LREM ET LR et le PS de Hollande/Valls pour incompétence grave.
Ils sont responsables d'une aggravation de la situation des Français.
Ce gouvernement n'entend rien sans violence et bientôt il y'aura le printemps et l'été donc ce n'est pas près de finir.
Que Macron et son gouvernement ainsi que les députés, sénateurs, commencent a diviser par deux leurs salaires au lieu de détruire comme toujours les pauvres et la classe moyenne.
On ne gouverne pas contre son peuple.
Le peuple Français est souverain et ne lâchera rien.
Macron doit se ressaisir très vite.
On ne veut pas du blabla, on veut des actions tout de suite en urgence, le frigo n'attend pas.
a écrit le 12/01/2019 à 13:50 :
Seulement 3000 personnes a Paris,le mouvement est en phase terminale.Méfiez vous de ceux qui diffusent des images d'archive pour montrer plus de manifestants!Macron va pouvoir relancer les réformes.Redémarrage de la transition écologique,accélération de la construction européenne,relance de la PMA
Réponse de le 12/01/2019 à 14:10 :
Pas de transition écologique sans taxer le fioul et le Kérozen et faire payer les ultras riches.
Pas de PMA sans référendum National.
Pas de construction Européenne sans avoir le Même Smic Européen, le même Impôt des citoyens partout en Europe, et pareil pour les impôts des sociétés ect...
Pas de paix sans justice fiscale.
Et encore la liste est longue

Chiffre de 3000 personnes selon le ministère de l'intérieure donc du gouvernement pour décribiliser le mouvement. c'est connu.
Réponse de le 12/01/2019 à 14:20 :
Moins ils sont nombreux et plus ils sont violents, vous imaginez depuis le début; quelques milliers de personnes dans les rues de Paris qui défilent en hurlant "Macron dégage" et rentrent sagement chez eux, cela prêterait à sourire.
Réponse de le 12/01/2019 à 14:45 :
Vous prenez vos rêves pour des réalités.

Les observateurs sur le terrain à 14h30 soulignent qu'il y a beaucoup plus de monde que samedi dernier et qu'il y a 4 manifs distinctes de GJ sur paris.

D'autre part il y a également des manifs importantes dans la plupart des villes de province.

On fera les comptes en fin de journée...

Parlant de comptes, il y a une chose qui 'étonne.
Depuis le début du mouvement on est tenu par les chiffres du ministère de l'intérieur (aussi fiables que Castaner donc et à la fois juge et partie).
Il me semblait que les média avaient eu recours dans un passé proche, pour connaître les chiffres réels des manifs, aux service d'une entreprise privée qui faisait du décompte de foules avec un matériel adapté.

Que sont t'ils devenus? Et pourquoi la presse et la TV ne font t'ils plus appel à eux?
Réponse de le 12/01/2019 à 14:46 :
Vous prenez vos rêves pour des réalités.

Les observateurs sur le terrain à 14h30 soulignent qu'il y a beaucoup plus de monde que samedi dernier et qu'il y a 4 manifs distinctes de GJ sur paris.

D'autre part il y a également des manifs assez importantes dans la plupart des villes de province.

On fera les comptes en fin de journée...

Parlant de comptes, il y a une chose qui 'étonne.
Depuis le début du mouvement on est tenu par les chiffres du ministère de l'intérieur (aussi fiables que Castaner donc, et à la fois juge et partie).

Or, il me semblait que les média avaient eu recours dans un passé proche, pour connaître les chiffres réels des manifs, aux service d'une entreprise privée qui faisait du décompte de foules avec un matériel adapté.

Que sont t'ils devenus? Et pourquoi la presse et la TV ne font t'ils plus appel à eux?
Réponse de le 12/01/2019 à 22:58 :
La messe est dite et il y avait 84 000 fidèles en France et 8000 à Paris selon les employés du diable...

Macron ne va rien redémarrer. Il va s'enferrer pendant deux mois dans ce débat improvisé et mal né, et devra in fine ,

1°) soit faire le deuil de ses projets politiques ultralibéraux et renvoyer la clique de Matignon pour nommer une équipe centriste plus acceptable par le peuple.

2°) soit prendre acte de l'incompatibilité des résultats du débat avec ses convictions personnelles, et démissionner pour permettre au pays de retrouver une gouvernance plus conforme a ses vœux

3°) soit tenter le passage en force... et là on va à la guerre civile.
a écrit le 12/01/2019 à 13:41 :
Quelles sont les revendications des GJ en dehors de "Macron démission"? Pour mettre à la place un chauffeur routier; Au Venezuela ils ont un chauffeur d'autobus au pouvoir, on pourrait craindre que le résultat serait à peu près équivalent. France qu'as tu fait pour être traitée de la sorte?
Réponse de le 12/01/2019 à 13:46 :
Il est étonnant que vous sachiez écrire sans savoir lire... Les revendications sont publiées depuis plusieurs semaines...
Au moins les chauffeurs routier savent lire, eux!
a écrit le 12/01/2019 à 13:03 :
C'est plutot l'exécutif qui essaie de relancer sa popularité.

Merci de collaborer avec le système cher journal, c'est si généreux de ta part
a écrit le 12/01/2019 à 12:51 :
Prudence à tous les citoyens ayant l'intention de manifester pacifiquement ce samedi 12 janvier: respectez strictement les consignes de sécurité, de respect, et de protection de tous, personnes fragiles et enfants devraient rester hors des manifestations étant données les violences et les armes utilisées par les polices au travers tout le territoire ces dernières semaines, y compris dans les petites villes de province..
Réponse de le 12/01/2019 à 13:09 :
Et le racket sur les personnes âgées des gilets jaunes on approche du régime totalitaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :