Macron veut "convaincre" que la France est "à l'orée d'une extraordinaire renaissance"

 |   |  784  mots
(Crédits : POOL)
Emmanuel Macron a été officiellement investi dimanche à l'issue de la passation de pouvoir avec François Hollande. Il a dit vouloir redonner confiance aux Français, ne céder en rien des engagements qu'il a pris et refonder l'Europe.

Emmanuel Macron a été officiellement investi dimanche lors d'une cérémonie à l'Elysée, devenant ainsi à l'âge de 39 ans le huitième président de la Ve République.

"Aujourd'hui, en ce dimanche 14 mai, en cet instant précis où vous prenez vos fonctions, nous vous présentons nos félicitations les plus sincères", a déclaré le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, dans la salle des fêtes de l'Elysée, après avoir rappelé les résultats du second tour de l'élection présidentielle lors duquel M. Macron a recueilli 66,10% des voix face à Marine Le Pen (Front national, 33,90%).

«Pour être l'homme de son pays, il faut être l'homme de son temps», lui souffla Laurent Fabius, en citant Chateaubriand. «Homme de votre de temps, vous l'êtes assurément, désormais vous êtes aussi et d'abord l'homme de votre pays».

Après avoir été élevé au titre de Grand Maître national de la légion d'honneur, Emmanuel a tenu son premier discours en tant que président.

"Les Français ont choisi l'esprit de conquête"

"Les Français ont choisi le 7 mai dernier l'espoir et l'esprit de conquête", a dit le huitième président de la Ve République après la passation de pouvoir avec François Hollande.

"Je sais que les Français et les Français attendent beaucoup de moi, ils ont raison car le mandat qu'ils me confient leur donne sur moi une exigence absolue. J'en suis pleinement conscient. Rien ne sera concédé à la facilité, ni au compromis, rien n'affaiblira ma détermination. Rien ne me fera renoncer à défendre à tout temps et en tout lieu les intérêts supérieurs de la France. J'aurais la volonté constante de réconcilier et rassembler l'ensemble des Français", a déclaré le nouveau chef de l'Etat.

"Rendre aux Français la confiance en eux"

 Ce dernier a souligné que "depuis des décennies la France doute d'elle-même, elle se sent menacée dans sa culture, dans son modèle social, dans ses croyances profondes, elle doute de ce qui l'a faite". Il a promis de travailler pour "rendre aux Français cette confiance en eux" afin de surmonter la division et les fractures de la société française.

"Je convaincrai nos compatriotes que la puissance de la France n'est pas déclinante, mais que nous sommes à l'orée d'une extraordinaire renaissance, parce que nous tenons entre nos mains tous les atouts qui feront et qui font les grandes puissances du XXIe siècle", a-t-il ajouté.

"Je ne céderai sur rien"

"Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français. Tout ce qui concourt à la vigueur de la France et à sa prospérité sera mise en œuvre. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, l'initiative sera encouragée. La culture et l'éducation par lesquels se construit l'émancipation, la création et l'innovation seront au cœur de mon action. Les Françaises et les Français qui se sentent oubliés par ce vaste mouvement du monde devront se voir mieux protégés. Tout ce qui fait de la France un pays sûr où l'on peut vivre sans avoir peur sera amplifié. La laïcité républicaine sera défendue, nos forces de l'ordre, nos renseignements, nos armés réconfortées", a-t-il ajouté, promettent également un "regain de vitalité démocratique" avec des "citoyens qui auront voix au chapitre".

«La division et la fracture qui parcourent notre société doivent être surmontées qu'elles soient économiques, sociales, politiques ou morales » (...)Dans ce combat, j'aurais besoin de chacun. La responsabilité de toutes les élites, politiques, économiques, sociales, religieuses, de tous les corps constitués de la nation français sera appelée, nous ne pouvons plus nous réfugier derrière des usages ou des habitudes parfois hors du temps » (...).

"Refonder l'Europe"

A la veille de son premier déplacement à Berlin auprès de la chancelière allemande Angela Merkel, Emmanuel a redit son attachement à l'Europe.

"L'Europe dont nous avons besoin sera refondée et relancée car elle nous protège et nous permet de porter dans le monde nos valeurs". "

"Nous aurons besoin d'une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l'instrument de notre puissance et de notre souveraineté", a-t-il par ailleurs précisé.  "Le monde et l'Europe ont aujourd'hui plus que jamais besoin de la France. Ils ont besoin d'une France forte et sûre de son destin. Ils ont besoin d'une France qui porte haut la voix de la liberté et de la solidarité", a estimé Emmanuel Macron.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2017 à 14:00 :
Imbu de lui-même, prétentieux, arrogant, il s'imagine que le monde entier va se rouler à ses pieds. Il rêve et va nous conduire dans un mur
Réponse de le 15/05/2017 à 15:38 :
wxc cela veut dire Grincheux en Russe ?
Il a certainement un égo surdimensionné, mais pour arriver là où il est, il en faut.
Alors gageons que son dynamisme et son intelligence lui permettront de réussir.
En tout cas, il nous conduira moins dans le mur que JLM ou le FN, c'est une certitude.
a écrit le 15/05/2017 à 12:16 :
S'il faut bien reconnaître un mérite à macron, c'est celui de savoir parler pour ne rien dire. Que ce soit avant son élection - avec un nombre record de voix... mais un nombre record vers le bas, son score réel ne représentant rien par rapport à la population en âge de voter - ou après cette élection pitoyable, macron aligne les mots, les phrases et les discours sans rien dire. C'est le roi du vent. C'est un tonneau vide... et avide de pouvoir. Prudent, il se laisse la porte ouverte à tout et à n'importe quoi. Homme à tout faire des financiers, mercenaire à la solde des industriels, macron est comme tous ses prédécesseurs issu du système et il entend bien faire comme eux : en profiter un maximum... et en faire profiter ses petits copains. Pour autant en tout cas que ceux qui dirigent réellement la france - à savoir les allemands et les américains - soient d'accord. D'ailleurs, pour en être certain, macron vole vite écouter la sainte parole merkelienne et ira aux ordres auprès de trump à bruxelles. Macron ? Une potiche comme l'ensemble de ses prédécesseurs. Mais lui au moins annonce d'emblée la couleur : priorité aux banquiers qui l'ont fait élire et aux industriels. Le reste de la france peut bien crever de faim, tant que les financiers et industriels engrangent bénéfices et dividendes, il sera content, le macron.
a écrit le 15/05/2017 à 11:29 :
Le changement c est maintenant ,la renaissance c est pour dans 6 mois ,le chant des cygnes ça arrive et on va piquer pour débuter 1,7% sur les retraites des retraités !!!
Réponse de le 15/05/2017 à 15:50 :
Chacun son tour !
a écrit le 15/05/2017 à 9:40 :
Dans 6 mois nous en reparlerons,plus de CSG pour 60% des retraités riches à partir de 1200 e par mois,flat taxe sur les revenus de 30% que vous soyez propriétaire d'un studio où de 10 immeubles à Paris, idem pour les revenus de l'assurance vie,précarisation accrue des emplois et trappes à bas salaires renforcés avec l'intensification de la loi travail,augmentation des mutuelles,des impôts, des taxes pour tous les couples riches gagnant 4000 e par mois à deux et climat social apaisé avec poursuite de l'appauvrissement des classes moyennes actifs et retraités...
a écrit le 15/05/2017 à 8:53 :
"Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français." "On" ne demande qu'à le croire, mais si j'en crois la réalité de la vie, elle est faite aussi de beaucoup de renoncements.
"L'Europe dont nous avons besoin sera refondée ". "On" ne demande que cela, une Europe qui s'occupe des problèmes des gens, une Europe démocratique pas seulement à l'écoute des libéraux, de l'Allemagne, des multinationales, des banquiers, des lobbies.
a écrit le 15/05/2017 à 8:46 :
Il faut financer les charges sociales par un impot sur l'énergie. C'est la solution.
Réponse de le 15/05/2017 à 14:03 :
non, ras le bol des impôts et taxes
a écrit le 15/05/2017 à 8:43 :
Elu avec moins de 70 % des gens qui ont perdu leur temps à se déplacer pour voter - ce qui, au final, ne représente pas grand-chose par rapport à la population française en âge de voter - macron a raison : avec lui, la france est à l'aide d'une nouvelle ère ! Montrant d'entrée de jeu sa soumission à l'armée, homme de main des banquiers et des industriels, allant tout de suite chercher ses ordres et prêter allégeance à l'allemagne (comme sarko l'avait fait avant son élection avec les usa) macron ouvre une nouvelle ère : celle de l'austérité, de l'appauvrissement des masses, de la destruction sociale et, en fin de compte, de la paupérisation des masses. Bienvenue dans l'ère macron !
Réponse de le 15/05/2017 à 15:28 :
Ce que vous dites est faux. 75% des gens se sont déplacés pour voter.
Il a eu 20 M de voix, c'est 43% du corps électoral.
Aucun président (à part Chirac, cas particulier) depuis De GAulle n'a eu un tel score.
Oui, nos institutions reposent sur un président élu à la majorité des suffrages exprimés - aucun n'est élu à la majorité des inscrits. Si on voulait cela, il faudrait rendre le vote obligatoire.
Quant à votre jugement sur sa soumission à l'Armée, vous fumez. Il est chef des armées et l'a montré.
Allégance à l'Allemagne ? Non respect pour notre plus grand partenaire.
Sur le reste, c'est du vomis, cela ne se commente pas.
Réponse de le 15/05/2017 à 16:09 :
Vous vous bercez de douces illusions, cher brice. Issu et bien implanté dans un système qu'il a su manipuler autant que ses électeurs, macron n'est et ne fera rien de plus, ni de mieux, que ses prédécesseurs. Ce qui n'est pas grand-chose. Il suffit d'écouter ses discours. Autant de mots pour ne rien dire de concret, c'est une sorte de record du genre. Macron a le sens de la formule évasive, du propos creux et de la phrase-dérobade. dans aucun de ses discours, il n'a rien proposé de véritablement concret. Et pour cause ! Il ne va certainement pas scier la branche sur laquelle il a tout fait pour s'asseoir, ni aller à l'encontre du cénacle dont il est issu : la finance. On ne contrarie jamais ses petits copains car on ne sait pas de quoi les lendemains politiques seront faits. Quant à qualifier l'allemagne de "grand partenaire"... Arrêtez de fumer votre moquette ! L'allemagne n'est partenaire de personne sinon d'elle-même. Et macron fera comme se speu reluisants et efficaces prédécesseurs : faire beaucoup de vent pour finalement s'aligner sagement, le doigt sur la couture du pantalon, sur les diktats imposés par berlin... Et washington. Macron représente la france. C'est-à-dire vraiment pas grand-chose. Et, en tout cas, beaucoup moins que son voisin allemand. Cen'est jamais le valet qui dicte la conduite du maître, cher brice. Vous airez dû comprendre et retirer ça de vos cours d'histoire; Y compris celle du 20e siècle... Mais je laisse le reste à votre appréciation... et à votre vomis, comme vous dites. Chacun son environnement et je vous laisse bien volontiers le vôtre...
Réponse de le 15/05/2017 à 16:13 :
43 % du corps électoral, affirmez-vous ? Même pas la moitié, donc. Cela ne représente vraiment rien de sérieux et représentatif par rapport à la population française. 43 % de pas grand-chose, cela ne représente de toute manière rien, vous pouvez essayer de manipuler les chiffres comme vous voulez.
Réponse de le 15/05/2017 à 16:41 :
Pourquoi vous dénigrez tout ?
On peut ne pas être d'accord sur le programme, mais je reviens sur les chiffres, vous écrivez "43% de rien du tout" ?
Non, le corps électoral, ce n'est pas rien du tout, c'est le nombre d'inscrits.
Quant à votre vision du monde entre valet et vassal, je vous la laisse.
Reste que vous êtes un européen convaincu, tant vous comprenez que la France seule pèse peu. Et notre partenaire en Europe, c'est l'Allemagne, pas la peine de leur cracher dessus.
a écrit le 15/05/2017 à 8:34 :
Arrêtons tous ces commentaires négatifs et pessimistes ! Pour une fois que l'on a un président jeune et qui veut aller de l'avant, donnons lui sa chance et pour une fois croyons à notre pays ! Pourtant, croyez moi, j'ai été plus que pessimiste et démotivé avec F Hollande ces dernières années.
Je pense que qu'il a 50% d chances de réussir, alors allons de l'avant tous ensemble !!!
Réponse de le 15/05/2017 à 9:09 :
Le jeunisme ne fait pas plus une politique que le dégagisme. La politique c'est un rapport de forces. Le Président Macron a ses propres convictions qui devront se confronter à d'autres convictions. Sur un plan strictement comptable en terme d'électeurs, il ne part pas gagnant pour disposer d'une majorité à l'Assemblée Nationale. Il devra en conséquence composer... et céder. Il peut essayer de passer en force, en général ça se termine mal.
a écrit le 15/05/2017 à 8:24 :
Ma "renaissance " va , en tant que retraité , débuter par une ponction de 600 euros !!!
C'est pas motivant , ça , pour renaitre ?
Reconnaissance éternelle et prochain entretien : les législatives !
a écrit le 15/05/2017 à 8:13 :
En effet, nous sommes à l'orée (comme c'est charmant) d'un nouveau 1789
a écrit le 15/05/2017 à 7:44 :
Bon, nous allons lui accorder le bénéfice du doute....souhaitons lui bon courage, il en aura besoin.
a écrit le 15/05/2017 à 6:37 :
"A l'orée d'une extraordinaire renaissance "
C'est certainement ce que dirait le gourou d'une secte à l'orée d'un suicide collectif...
a écrit le 14/05/2017 à 22:59 :
Le pays le plus bureaucratisé et le plus fiscalisé du monde : SEULEMENT 120000 baisse d'effectif public et 60 milliards d'euros EN CINQ ANS, ET !!!!! pour la quasi-totalité dans les collectivités locales en diificulté, donc moins d'investisements et d'entretien, donc ENCORE explosion de la Taxe Foncière, énième bond de LA CSG-CRDS + 1.75% de matraque fiscale. PREVISION DE CROISSANCE IRREALISTE + 1.7%, et donc sous estimation de dette et déficit. Il aurait été sérieux de batir un " programme " sur prévisions de croissance Annuelle, de + 0.9% et non un irréaliste 1.7% chaque année !!!
Réponse de le 15/05/2017 à 6:58 :
Bienvenue en Grèce...
a écrit le 14/05/2017 à 22:20 :
plus dure sera la chute
a écrit le 14/05/2017 à 21:34 :
Belle démonstration, Macron Emmanuel 1er descends les Champs Elysée dans sa DS 7 escorté par 2 véhicules à moteurs diésel polluants de marque VW ...avec des vitres tintées opaques pour mieux dissimuler les passagers en escorte

Un VVV Transporter diesel pour Mme MERKEL Angela
Un VVV Transporter diesel pour Mr Wolfgang SCHAUBLE

Le ministre allemand des Finances soutient Macron ...
www.lexpress.fr/.../presidentielle-le-ministre-allemand-des-finances-soutient-macron-f...
11 avr. 2017 - Le ministre allemand des finances Wolfang Schäuble soutient Macron, ici lors d'une conférence de presse, à Istanbul, le 10 février 2015.

Le ministre allemand des Finances soutient Macron face à Fillon
www.lefigaro.fr › ECONOMIE › Flash Eco
11 avr. 2017 - Le ministre allemand des Finances a rompu mardi la neutralité officielle de mise, concernant l'élection présidentielle française, en indiquant ...

Le ministre allemand des Finances soutient Macron face à Fillon - Le ...
www.leparisien.fr/.../le-ministre-allemand-des-finances-soutient-macron-face-a-fillon-11...
11 avr. 2017 - Le ministre allemand des Finances a rompu mardi la neutralité officielle de mise concernant l'élection présidentielle française, en indiquant ...

Il manquait plus que l’hymne national de l'Allemagne
Réponse de le 15/05/2017 à 15:15 :
Un petit relent de nationalisme anti-boche ?
C'est fini depuis 1945, il va falloir tourner la page dans votre tête.
a écrit le 14/05/2017 à 19:17 :
Extraordinaire renaissance de la Nation
Réponse de le 14/05/2017 à 22:25 :
Placé veut un TITRE, honneurs, avantagres, paie, MAIS SURTOUT PAS DE TRAVAIL : A MATIGNON il faut bien trop travailler, et e pas etre ivre à l'Assemblée.
a écrit le 14/05/2017 à 18:33 :
Macron a été élu président en faisant rêver 80% des Françaises et des Français. Je me dis qu'il est possible que le doux rêve ne se transforme en cauchemar. Mais je dois surement me tromper, ou pas, va savoir.
Réponse de le 14/05/2017 à 21:25 :
Tony Blair était tellement jeune, fringant, dynamique, plein de promesses en 1997 ... on a vu ce que ça a donné par la suite. Je donne 6 mois à la baudruche Macron pour se dégonfler.
Réponse de le 15/05/2017 à 15:48 :
Tony Blair a été un excellent premier ministre, à l'exception de l'affaire irakienne.
Une grosse et lourde erreur, certes - mais en termes de politiques intérieurs, il a fait le job tout à fait correctement.
Gageons que Macron (cornaqué par Le Drian) ne nous envoie pas dans des opérations extérieurs mal maitrisées.
a écrit le 14/05/2017 à 17:32 :
Ok, tout ça pour faire comme hollande à savoir une politique néolibérale d'austérité et de rigueur allemande qui fera le lit de marine le pen en 2022.

Les mots des politiciens nous ne les écoutons plus.
Réponse de le 14/05/2017 à 21:13 :
"qui fera le lit de marine le pen en 2022" ou de melenchon, tout aussi nocif et dangereux.
Réponse de le 15/05/2017 à 10:02 :
Non mélenchon est bien moins dangereux parce que mélenchon n'est pas raciste lui.

Cette négation de la part de l'électorat de droite de cette distinction majeur est une honte.

Ce que vous faites là c'est vraiment moche.

Par contre on est bien d'accord que le stalinisme n'est pas une solution non plus mais de grâce reconnaissez au moins cette différence majeur sinon cela veut dire que pour vous le racisme ben c'est pas bien grave au final, presque normal.

Abjecte, sortez de votre dogme qui est en train de faire de vous un monstre svp, merci.
Réponse de le 15/05/2017 à 15:12 :
JLM est exactement comme Le Pen.
Il rejette les gens, non pour la couleur de leurs peaux ou leur origine géographique, mais pour leur revenus, leurs patrimoines, leurs professions.
C'est la lutte des classes au lieu de la lutte des races.
La même ineptie, la même vision simpliste du monde ; ,le FN dit les bons français les méchants immigrés. JLM dit les bons ouvriers les méchants capitalistes eurocrates.
Quand JLM parle des banquiers ou des allemands, remplacez ces mots par "immigrés", et vous comprendrez qu'il est le même que Le Pen.
Réponse de le 15/05/2017 à 16:03 :
"JLM est exactement comme Le Pen.
Il rejette les gens, non pour la couleur de leurs peaux ou leur origine géographique, mais pour leur revenus, leurs patrimoines, leurs professions.
C'est la lutte des classes au lieu de la lutte des races."

Vous vous contredisez dans la même phrase, il est exactement pareil ou pas alors ?

Non selon votre phrase il n'est pas pareil, c'est bien gentil de vouloir sans arrêt essayer (pitoyablement convenons en...) de vous opposer à mes propos mais de grâce faite un effort et essayez d'élever votre niveau svp, merci.

Enfin comme vous m'imposez votre obsesion maladive autant que je vous réponde, on ne sait jamais peut-être qu'un jour vous vous réveillerez.

Sachez donc que des régimes qui virent les riches s'accaparant leurs fortunes, stigmatisant les puissants je n'en ai jamais vu, par contre des démagogues qui font croire qu'ils redistribueront les richesses mais qui en réalité se font acheter alors ça j'en ai vu des dizaines de cas.

En ce qui concerne le racisme, le vrai, pas celui que vous fantasmez afin de servir vos intérêt, à ce stade vous avez l'air vraiment mal en point mon pauvre vieux hein, comme je vous plains, là par contre en 1936 on en a vu un qui reposait son dogme sur la supériorité de la race blanche et cela a causé des millions et des millions de morts.

Vous vous inventez des histoires ce que je sais être parfaitement normal de part votre dérèglement psychique flagrant, c'est normal mais ce qui est par contre plus étonnant c'est que persuadé des mensonges que vous vous racontez vous essayez de me les faire gober à moi.

Et j'insiste, amalgamez le pen et mélenchon sachant que l'un et raciste et l'autre pas c'est essayez de faire passer le racisme comme normal, c'est abjecte.

Mais qui êtes vous mon pauvre ami pour évoluer dans un monde si laid et tellement éloigné de la réalité ?
Réponse de le 15/05/2017 à 16:48 :
Il faut se pincer pour vous lire.
Je dis juste que le racisme et la lutte des classes sont tout aussi stupides car il repose sur la haine de l'autre. JLM a autant la haine du riche bourgeois europhile pro-merkel que MLP de l'immigré illetré.

Vous écrivez "Sachez donc que des régimes qui virent les riches s'accaparant leurs fortunes, stigmatisant les puissants je n'en ai jamais vu". On doit pas effectivement vivre dans le même espace-temps.

J'aime bien l'allusion "le racisme que vous fantasmez pour servir vos intérêts". Voila une vision bien complotiste ? Quel est mon intérêt direct à expliquer que JLM et FN c'est pareil ? Je ne le fais pas par intérêt personnel mais par conviction.
Réponse de le 16/05/2017 à 12:08 :
Bon je modifie mon commentaire de sorte qu'aucune idée ne puisse choquer l'actionnaire merci de me les relire avant de censurer svp C'est quoi qui vous gène là dedans c'est le terme négationniste ? Parce que nier l'horreur du racisme c'est pas du négationnisme peut-être ou du moins une de ses formes ?:

""Je dis juste que le racisme et la lutte des classes sont tout aussi stupides" ET moi je vous dis non seulement la lutte des classes existe mais aussi qu'elle a été déjà gagnée par les riches "En effet il y a bien une lutte des classes mais c'est ma classe celle des riches qui la fait et nous gagnons." W. Buffet, si vous n'êtes pas en mesure de comprendre cette citation simple venant de la part d'un de vos représentants permettez moi de douter encore plus, quoi que non maintenant c'est difficile, de vous.

"On doit pas effectivement vivre dans le même espace-temps" Donc vous avez enfin des exemples à me proposer ! Et donc ils sont où ? Nulle part, encore une fois vous ne me donnerez jamais de lien ou d'argument parce que vous ne savez que troller et que vous n'êtes capable que de nous démontrer que votre dogme est une imposture.

"Quel est mon intérêt direct à expliquer que JLM et FN c'est pareil ?" Parce que ainsi, à peu de frais vous diffamez le parti politique, le seul, qui veuille faire payer des impôts à votre caste qui par privilège oligarchique n'en paye jamais ou très peu. C'est une forme de négationnisme de ne pas reconnaitre la gravité du racisme à tel point que vous balayez d'un simple revers de la main ce problème majeur, cette maladie mentale qui a causé des dizaines de millions de mort sous hitler qui avait mit le racisme comme gestion d'état.

Ce que vous faites là, j'insiste, c'est vraiment moche, particulièrement détestable et l'on voit bien grâce à vous que néolibéralisme et négationnisme sont cousins. Merci pour cette démonstration éloquente.
a écrit le 14/05/2017 à 17:15 :
"Les Français ont choisi le 7 mai dernier l'espoir et l'esprit de conquête".

Oui, enfin, ils ont surtout choisi de voter Macron pour éviter le FN.L'Ifop a fait un sondage le lendemain ,du 2eme tour, seulement 16% ont voté pour ses futurs réformes , 8% pour son charisme ! ,le reste étant un vote contre le FN.D'ailleurs ,La Tribune avait sorti un article comme quoi ,Fillon et Melenchon auraient gagner eux aussi au second tour contre MLP.
Réponse de le 15/05/2017 à 15:46 :
Mais il a été élu conformément à la constitution. Si vous contestez sa légimité, il faut remettre en cause notre constitution mais pas le candidat vainqueur.
Il a respecté les règles du jeu et il a gagné.
a écrit le 14/05/2017 à 15:04 :
Les mots, c'est bien, assez facile a formuler.
Les actes, c'est mieux.
Bonne chance Mr le President.
a écrit le 14/05/2017 à 14:34 :
La renaissance passe par des mesures drastiques sur le deficit publique, une vraie moralisation de l'espace publique, la remise à plat des structures publiques, un codu travail plus souple, la fin de la papasserie. Le seul but à ce jour du président casser la droite en nommant un premier ministre mais quel sera l'inconscient qui va se plier à ce jeu peut etre un ancien socialiste passé chez LR
a écrit le 14/05/2017 à 14:16 :
Nous verrons dans 6-8 mois ce qu'il en sera exactement.. ....pour l'instant souhaitons lui de réussir ce qu'il veut entreprendre.....car au final ce sont toujours les mêmes qui passent à la caisse.....
a écrit le 14/05/2017 à 13:46 :
logorrhée de macron après celle de hollande en 2012 pour rendre un pays exsangue. Au fait macron, personne n'a parlé de son "quinquennat" càd son rôle de conseiller puis de ministre de l'économie et de SES résultats catastrophiques, PERSONNE les médias en l'occurence aux pieds de ce personnage, n'ont JAMAIS soulevé son rôle.
Réponse de le 14/05/2017 à 20:14 :
Vous préférez qu'on parle des brillants résultats de M Fillon en tant que premier ministre, avec donc beaucoup plus de responsabilités, pendant 5 ans ?
Réponse de le 14/05/2017 à 21:16 :
oui nous aimerions que vous nous instruisiez sur les résultats de fillon durant le quinquennat vs les autres pays europeéns, pour vous aider google data, puis revenez faire votre méa culpa, maxima culpa d'avoir dit tant de bêtises infondées. merci
a écrit le 14/05/2017 à 13:44 :
Emmanuel Macron a défilé sur les Champs Élysée, son escorte immédiate était composée de 2 bus VW allemands ;

dans le 1er bus VW, Madame Angela MERKEL
dans le 2ème bus VW, Monsieur Wolfgang SCHöBEL

La France est sous contrôle allemand, comme sous Vichy
Réponse de le 14/05/2017 à 15:18 :
Vous avez decide de ne lui laisser aucune chance ?
Vous en serez les premiers a en subir les consequences. L'Allemagne etait presente a titre honorifique. Vous etes europeen desormais, francais ET europeen. Les allemands travaillent, degagent des excedents, les francais baillent, empruntent, creusent les deficits. Ce temps est revolu. Les bailleurs de fonds ont ete tres patients. Si la France n'honore pas, s'en sera termine pour la confiance. Sachez enfin qu'a l'exterieur de votre hexagone, on critique vertement votre etat general, economique en particulier.
Faut arreter votre parano. La guerre est fini depuis 70 ans.
Réponse de le 14/05/2017 à 16:10 :
Je pense qu'il serait temps de dire stop et d’écrire autant d’ânerie.Je vous rappelle que le couple Franco -Allemand ne date pas d’aujourd’hui- si vous ne le savez pas je pense a voir vos écrits VIVE L'EUROPE
Réponse de le 14/05/2017 à 16:44 :
@matins calmes
"Vous êtes européen desormais, francais ET européen" comme en URSS en quelque sorte. Personnellement, je suis français, c'est déjà pas mal et ça me suffit, au moins je peux faire causer.
Quand à "ne lui laisser une aucune chance" ben, on a pas le choix maintenant qu'il est aux manettes, mais quand on voit ses prestation en tant que ministre, je reste un peu perplexe. D'autre part, quand vous dites les allemands travaillent et les français baillent, vous avez raison, mais ce n'est pas directement de leur faute, ils sont crédules, pour ne pas dire crétins puisqu'ils ont élu Macron. Et puis, les allemands ont eu de la chance, ils n'ont pas eu Aubry avec ses trente cinq heures, entre autres mesures. Cela dit, nous pauvres c..s de français, on a encore un atout dans notre manche, il suffit de mettre en route l'article 50, comme les british, et voilà, adieu l'Europe pourrie de Junker et de sa commission. Et pour finir, concernant la dette, il suffit de dire "on ne paye plus que ce que l'on doit" facile et efficace (https://www.youtube.com/watch?v=ADrazPRLz-Y)
Réponse de le 14/05/2017 à 16:58 :
Ce nouveau président représente cette mondialisation qui n'est plus la mienne depuis longtemps. Je n'ai plus rien à voir avec ce système, pas même assez pour m'y opposer.
Réponse de le 14/05/2017 à 20:42 :
Schöbel ?
Quand on veut faire le malin on essaye au minimum d'orthographier les mots
correctement.
a écrit le 14/05/2017 à 13:39 :
Nous aurons beaucoup de bienveillance pour M.Macron, mais il va falloir autre chose que des paroles pour convaincre..
Réponse de le 15/05/2017 à 9:32 :
Les français ne sont pas des faignants ! Il y en a marre de cet autodénigrement qui fait beaucoup de mal . Si vous n'êtes pas content de votre pays et de son peuple , allez passer votre mauvaise humeur ailleurs . Marre de ces bougons permanents , qui pris individuellement vivent très bien 8 fois sur 10 . Maintenant souhaitons bonne chance à Mr Macron et aidons le par notre comportement à notre réussite collective.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :