Municipales : la poussée écolo a bien eu lieu

Lyon, Bordeaux, Marseille... Le parti EELV a créé la surprise dans plusieurs grandes villes françaises, à l'issue du scrutin du premier tour, qui s'est déroulé dimanche, en pleine crise du coronavirus. Reste à savoir si ces bons scores se confirmeront lors du second tour, dont on attend encore la confirmation de la tenue.
A Grenoble, seule ville française de plus de 100.000 habitants gouvernée par un maire écologiste, Eric Piolle a récolté 44.6% des suffrages.
A Grenoble, seule ville française de plus de 100.000 habitants gouvernée par un maire écologiste, Eric Piolle a récolté 44.6% des suffrages. (Crédits : DR)

Annoncé comme l'un des sujets centraux de ces élections municipales, l'écologie a été au cœur des préoccupations des électeurs lors du premier tour, dimanche, malgré un taux d'abstention record, en raison notamment de la crise du coronavirus.

Les succès

Dans plusieurs grandes villes en effet, EELV se hisse en première place. À Grenoble, seule ville française de plus de 100.000 habitants gouvernée par un maire écologiste, Eric Piolle a ainsi récolté 44.6% des suffrages.

La vague verte a également atteint Strasbourg, ville dirigée depuis 2008 par le parti socialiste. Quatre listes ont dépassé les 10% des voix dimanche. Avec 27,87 % des voix, Jeanne Barseghian (EELV) a nettement devancé Alain Fontanel (LREM; 19,86%), pourtant donné favori.

À Besançon aussi, la candidate écologiste Anne Vignot est arrivée en tête au premier tour, avec 31,1 % des suffrages, contre 23,2 % pour le candidat républicain Ludovic Fagaut

Les surprises

À Bordeaux, où l'abstention a atteint un niveau record (63,1 %, contre 44,7 % en 2014), le candidat écologiste et d'union de la gauche, Pierre Hurmic a créé la surprise en faisant jeu égal avec le maire sortant Nicolas Florian (respectivement 34,38% contre 34,56 %).

Même surprise à Lyon, où la liste emmenée par le novice en politique Grégory Doucet (EELV) est arrivée en première position, avec, selon des premières estimations, 28,3 % des voix) devant Étienne Blanc (LR, 16,5 %). Le candidat de Gérard Collomb, Yann Cucherat (LREM), termine quant à lui à la troisième place (14,8 %).

Toujours au rang des surprises, dans la cité phocéenne, l'écologiste qui menait la liste du Printemps marseillais, Michèle Rubirola, a finalement devancé Martine Vassal (LR), avec 23,44% contre 22,32%, et s'est placée devant le candidat RN Stéphane Ravier, arrivé en troisième position à l'issue du scrutin du premier tour.

Les bons scores

À Toulouse, le maire sortant Jean-Luc Moudenc, soutenu par LREM, s'est placé en tête du premier tour, avec 36,09% des suffrages exprimés, bien moins haut, cependant, que ce que prédisait les sondages avant la première manche du scrutin. Ce dernier dénonce une "élection faussée" par la faible participation, tandis que son rival écologiste, Antoine Maurice, tête de la liste Archipel citoyen, a pour sa part capté 28.3% des suffrages.

Lire aussi : Municipales : les résultats définitifs du 1er tour à Toulouse

Arrivée en tête à Rennes, Nathalie Appéré (32,77%) va devoir négocier avec les Verts (25,37 %). À Lille, la maire sortante Martine Aubry est arrivée en tête au premier tour avec 29 % des voix, talonnée par le candidat écologiste Stéphane Baly, qui en a obtenu 23 %.

Yannick Jadot demande un report du second tour

Le parti écologiste souffre toutefois de quelques échecs. Paris en fait partie. Dans la capitale, David Belliard, qui n'a récolté que 11,6 % des voix, arrive à la quatrième place seulement.

Lire aussi : A Paris, Hidalgo devance largement Rachida Dati et Agnès Buzyn

La vague écolo se concrétisera-t-elle au second tour ? Reste à savoir, déjà, s'il aura bien lieu à la date convenu, à savoir le dimanche 22 mars. Le chef de file d'EELV, Yannick Jadot, a demandé, dimanche soir, le report du second tour des élections municipales.

"J'appelle solennellement le président de la République à faire prévaloir en toutes circonstances la santé des Français et ce, dorénavant, dans la plus complète transparence. Je lui demande de réunir dès demain matin les représentants des forces politiques pour tirer toutes les leçons de ce premier tour. Et je lui demande d'organiser avec ces forces politiques le report du second tour", a-t-il déclaré peu après 20h hier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 16/03/2020 à 15:36
Signaler
Ne faites pas la même erreur que Macron, vous êtes pas élu pour votre programme mais ce choix est bien celui d'un vote contre les autres partis... Si vous accedez au pouvoir ayez une politique pour tout et pour tous et pas que pour la nature !

à écrit le 16/03/2020 à 10:17
Signaler
Nous allons pouvoir observer le désintéressement de la famille écolo et son travail de recyclage plutôt que d'un blanchiment d'argent!

à écrit le 16/03/2020 à 10:04
Signaler
Cette liste des villes où il vaut mieux ne plus mettre les pieds sera utile.

à écrit le 16/03/2020 à 9:38
Signaler
Je suis entièrement d'accord, ce 1er tour a été faussé par l'abstention de nbre d'électeurs âgés dt un bon nbre ne vote pas pour les listes écologistes. Il faut dc reporter ce 2nd tour pour leur permettre de s'exprimer et rendre ce scrutin plus conf...

le 16/03/2020 à 11:06
Signaler
Bravo les vieux ! Politique "après moi le déluge". Bel exemple de solidarité intergénérationnelle !!!

le 18/03/2020 à 19:29
Signaler
Désolé, mais je ne vois pas le rapport entre votre commentaire et le déficit démocratique où ds certaines communes, l'abstention dépassait 70% !! Avec un tel niveau, bon nbre de familles composées de jeunes actifs ne se sont pas déplacées et certaine...

à écrit le 16/03/2020 à 9:08
Signaler
Très beau résultat. Par contre on peut se poser la question de la légitimité des politiques des maires élus si le second tour est maintenu.Compte tenu de la séquence gilets jaunes et de la séquence réforme des retraites et 49-3, ce n'est peut-être pa...

à écrit le 16/03/2020 à 9:07
Signaler
le deuxieme tour va etre reporte vu les abstentions cela dit, transformer l'ensemble de la france en petit grenoble, c'est vraiment la derniere des idees a avoir

à écrit le 16/03/2020 à 8:56
Signaler
Avec une abstention massive, surtout chez les seniors, difficile de tirer des conclusions sur la dynamique électorale de fond.

le 16/03/2020 à 10:21
Signaler
ca permet de voir ce qui se passera dans 15 ans, quand tous les vieux ne voteront plus (car senile ou mort). Les LR/LREM ont du soucis a se faire. leur electorat vieillissant est appele a disparaitre. PS: la vague ecolo est aussi en suisse et en...

à écrit le 16/03/2020 à 8:50
Signaler
Avec une telle abstention, la vague verte est plutôt une vaguelette, ceci étant dit, si nos écolos n'étaient pas si dogmatiques , l'idée de changer nos comportements et de paradigme est intéressante. L'exemple chinois est parlant, plus de charbons,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.