ND-des-Landes : la ZAD sera évacuée "quelle que soit la décision sur l'aéroport" (Castaner)

 |   |  375  mots
(Crédits : Reuters)
Le délégué général de La République en marche Christophe Castaner a souligné dimanche que l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes se ferait par la "force" si nécessaire, indépendamment du choix de construire ou non un aéroport sur ce site.

Vers un retour à l'état de droit sur la ZAD (zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes. "Il faut distinguer les deux choses, la question de l'aéroport et, de l'autre côté, une question de sécurité et de sécurité sanitaire en particulier, d'occupation irrégulière d'un certain nombre de sites", a dit M. Castaner lors de l'émission Dimanche en politque de France 3. "Ceux qui occupent actuellement le site ont montré que leur capacité de négociation était réduite et généralement ils ont fait des coups de force", a ajouté M. Castaner, mais "évidemment, le moment venu, on leur demandera de restituer les lieux qu'ils occupent". "L'Etat de droit implique dans son exécution des conditions de force mais une force juste, une force raisonnée avec évidemment l'ambition de ne blesser personne", a-t-il conclu.

Quant au choix du site de l'aéroport nantais, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement a souligné que le rapport remis mercredi dernier au Premier ministre avait présenté deux hypothèses. "Depuis 30 ans on a décidé que c'était Notre-Dame-des-Landes ou rien, je pense qu'aujourd'hui on a une autre option, qui nécessite de prendre quelques semaines, mais pas beaucoup, d'ici fin janvier, pour décider laquelle des deux solution est la meilleure".

Interrogé sur le référendum organisé en 2016 en Loire-Atlantique, qui a appuyé à 55% la construction d'un nouvel aéroport, M. Castaner a estimé que "peut-être que si on avait posé la question dans le référendum sur le fait qu'il y avait deux solutions qui étaient proposées, et pas seulement une seule solution, le choix aurait été plus juste". "Si vous avez des éléments nouveaux, il ne faut pas être buté, ça vaut pour les politiques, ça vaut aussi pour un référendum", a-t-il souligné.

En revanche le patron des députés LREM Richard Ferrand, interrogé dans Le Grand jury  RTL/Le Figaro/LCI a souligné que "le Conseil régional de Bretagne (...) s'est encore réuni la semaine dernière et a réaffirmé que Notre-Dame-des-Landes paraissait être la meilleure solution". "Je n'ai pas d'inquiétude particulière" sur la décision qui sera prise par le gouvernement, a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2017 à 13:03 :
Résumé de ce qu'est devenu au fil des ans l'Etat français à l'intérieur comme à l'extérieur: fort avec les faibles et faible avec les forts..
a écrit le 18/12/2017 à 8:39 :
Il semblerai qu'à Nantes de grosses difficultés financières et dettes sont à déplorer concernant le CHU mettant en péril la construction du nouveau CHU et aussi l'actuel en place.
Dans une famille avec des difficultés financières et des problèmes de Santé, on change la vieille voiture d'occasion pour une Mercedes flambant neuve ?
Pour le moment la solution est ni Notre dame des landes, ni Nantes Atlantique mais se contenter de ce que l'on a et faire avec.
a écrit le 18/12/2017 à 6:01 :
Donc il n’y aura pas d’aéroport à Notre dame des Landes, les Zadistes vont pouvoir venir à ROYBON pour maintenant empêcher le Center Parc, la fête continue
a écrit le 18/12/2017 à 3:17 :
La France pays serein. Tout va a volo.
Réponse de le 20/12/2017 à 14:43 :
on dit à veau l'eau
a écrit le 18/12/2017 à 0:31 :
Zone à défendre (ZAD) occupée par zadistes - zone of sabotage, zone of traitors proliferation! Nantes Atlantique airport is small and obsolete. Nantes is far from other large littoral cities. Modern large airport means new investments, new technologies, new jobs, new perspectives and national sovereignty.
a écrit le 17/12/2017 à 22:10 :
D'abord, si le projet de construire l'aéroport de NDLL est abandonnée, la ZAD va se vider naturellement de la plupart ses occupants. Nul besoin d'envoyer les CRS les assassiner devant les camera, comme à Sivens.

Ensuite, rappelons que les anciens propriétaires agriculteurs ont été expropriés par l'Etat (et non pas par les zadistes) et que les terrains ont vocation à redevenir des terrains agricoles ou des réserves naturelles.

Il se trouve que parmi les zadistes actuels, un certain nombre se sent investi de la vocation de pratiquer une agriculture bio et qu'ils ont déjà investi (et se sont investis) là dedans.

C'est le moment pour les nouveaux propriétaires de céder ou de louer les terres à ces neo-ruraux engagés, au lieu de les combattre. Non seulement ça permettra de réoccuper les terres, mais en plus on peut espérer que les nouveaux exploitants seront les premiers à dénoncer les éventuels abus de la part de leurs ex-camarades de combat.

C'est l'occasion pour l'état de devenir intelligent et constructif...

Ce dont je doute quand on voit comment ils s'y prend pour "résoudre" les problèmes de logement des réfugiés.
a écrit le 17/12/2017 à 20:12 :
Comme on semble préparer l'opinion à ce véritable déni de démocratie et de justice que constituerait l'abandon de la construction de NDDL, il est temps pour ceux qui défendent sa construction de réfléchir au coup d'après :
1) il est parfaitement possible, d'ailleurs en s'appuyant sur le même type d'arguments que les anti-NDDL, d'empêcher ou à tout le moins de différer de quelques décennies (par un harcèlement juridique bien mené) le réaménagement de Nantes Atlantique.
2) pourquoi Nantes devrait-elle être survolée à bien moins de 2000 mètres alors que pour des raisons d'exposition au bruit Paris ne peut être survolée à une altitude moindre ? Les avions décollant ou se posant à Nantes survolent la ville à 200-300 mètres ; il serait sans doute possible que la ville de Nantes interdise les survols à moins de 2000 mètres, rendant l'exploitation de Nantes Atlantique impossible. Ce qui ne serait pas une catastrophe, Nantes est raccordée par TGV à Charles de Gaulle, plus localement le trafic vers Nantes pourrait se reporter à Rennes ou à Angers-Marcé (qui est dessrvi par autoroute et peut être facilement desservi par TGV depuis Nantes). L'alternative, ça pourrait bien ne pas être NDDL ou Nantes Atlantique mais NDDL ou rien.
Réponse de le 18/12/2017 à 15:54 :
Vous êtes gentil, mais aller en TGV à Barcelone,Madrid, Milan, Lisbonne, Berlin ou Athènes, ce n'est pas très simple.
Toutes ces villes sont reliées actuellement, et je ne parle pas des destinations touristiques vers les Canaries ou le Maroc .
CDG est relié 4 fois par jour, 80% des utilisateurs sont ensuite en correspondance.
Mais ne limiter pas votre raisonnement centralisateur uniquement à Paris.
a écrit le 17/12/2017 à 19:40 :
Le mac veut montrer qu'il a des gros biscoteaux.

Allez vas y champion !

Regardez bien c'est là qu'il va perdre la présidentielle de 2022, espérons que cela ne se fasse pas dans le sang, espérons aussi que ce ne sera pas le pen en face par contre...
Réponse de le 18/12/2017 à 9:17 :
"À voir. Macron vient de passer une série de réformes douloureuses et pourtant sa popularité remonte."

Alors que les élections ont démontré que les français ne voulaient ni le pen ni macron puisque 60% des électeurs n'ont pas voulu faire un choix, ce que je dis là est une vérité incontestatble merci, bizarrement sa côté de popularité monte, certainement que l'incroyable hostilité des instituts médias privés de sondage doit y être pour quelque chose...

"Une partie de la population commence à être lassée par les singeries des zadistes."

Une petite partie, celle des possédants on la comprends maintenant normalement au sein d'une démocratie on écoute la majorité et pas la petite partie de possédants.

" Si en plus NDDL ne se fait pas, il ne restera plus grand monde pour soutenir leurs expérimentations anarchistes dans le bocage"

Ben si NDDL ne se fait pas et qu'ils obtiennent toutes les garanties ils finiront par partir mais ils savent parfaitement que lesp oliticiens et hommes d'affaires sont des escrocs doublés de menteur et que donc tant que NDDL ne sera pas définitivement abandonné avec toutes les certitudes dont ils auront besoin ils resteront.

Comment faites vous tous pour être à ce point déconnecté de la réalité ? Incroyable...
Réponse de le 18/12/2017 à 11:54 :
"Aucune solution n'est bonne, avec des donneurs de leçon comme vous,"

Ah vous m'avez déjà fait un commentaire exactement comme cela que j'ai signalé et qui a été supprimé, vous insistez donc, certainement un signe d'intelligence supérieure...

Bon sang j'ai lu le reste de votre réponse qui n'est que caricature trollesque... Je signale hein, je peux faire des efforts même avec un troll mais avec un minimum de substance sachant que je me contente en plus de très peu, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :