Pandémie : l'inquiétante hausse du nombre d'allocataires du RSA

 |  | 948 mots
Lecture 5 min.
Fin juin 2020, le nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active
(RSA), résidant en France entière, est estimé à 1,99 million de foyers,
correspondant à une croissance de 6,2 % par rapport à juin 2019, soit
120.000 allocataires.
Fin juin 2020, le nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), résidant en France entière, est estimé à 1,99 million de foyers, correspondant à une croissance de 6,2 % par rapport à juin 2019, soit 120.000 allocataires. (Crédits : Reuters)
La pandémie et la dégradation du marché du travail depuis le mois de mars dernier ont considérablement assombri les perspectives pour un grand nombre de bénéficiaires du RSA. "La crise sanitaire conduirait à ce que le nombre d’allocataires augmente d’environ 40.000 foyers au second trimestre 2020", selon la CAF.

La pandémie fait des ravages sur les populations les plus fragiles. Selon la dernière note de la caisse d'allocations familiale (CAF) passée en dehors des radars, le nombre d'allocataires du revenu de solidarité active est estimé à 1,99 million à la fin du mois de juin dernier contre 1,87 million un an plus tôt, soit environ 120.000 bénéficiaires en plus (+ 6,2%).

Pour la période suivante, les statisticiens ont rendu publiques des données provisoires qui montrent un impact majeur de la crise sur le nombre d'allocataires. En août et septembre dernier, l'écart par rapport à une situation normale est d'environ + 8,5%.

"Les revenus les plus faibles ont été dévastés par la crise. Près de 50% des adultes dont les revenus sont les plus faibles ont du mal à payer leurs factures et 30% d'entre eux sont obligés d'aller à la banque alimentaire. Pour l'instant, les pouvoirs publics n'ont pas réussi à vraiment soutenir ces catégories", a alerté la cheffe économiste de l'OCDE, Laurence Boone, lors d'un point presse ce mardi 1er décembre sur les perspectives macroéconomiques.

Lire aussi : Avec la pandémie, le fléau de la pauvreté avance à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2020 à 11:10 :
Ts ces précaires, les jeunes en particulier, jeunes diplômés ou pas sont les sacrifiés de cette crise. Pour les plus "chanceux" ( doux euphémisme), les familles se serrent certainement pour les soutenir. Mais pour l'immense majorité des autres ??...
Mettre le paquet ds les formations qualifiantes en contrats d'apprentissage et de reconversion pour les jeunes au delà de 30 ans, pour des secteurs qui vont rester en tension au cours de la reprise progressive de 2021 et 2022 (santé, service à la personne, 2nd oeuvre du bâtiment, alimentaire, industrie mécanique...) tt en transformant des dépenses publiques de consommation en RSA ou autre en véritables depenses d'investissement de LT en formation et compétences, préparant le monde d'après.
Réponse de le 02/12/2020 à 22:01 :
Les secteurs en tension le sont pour de très bonnes raisons, difficiles et mal rémunérés (cf. abus d'heures supplémentaires pour compenser). Pourquoi voulez-vous qu'un jeune (ou sans emploi en reconversion) veuille s'auto-crucifier dans des voies de garage que la pseudo élite méprise?
Réponse de le 16/12/2020 à 15:23 :
Bon il y a aussi beaucoup de jeunes qui manquent de courage.
Les gens se vont laver le cerveau sur les réseaux sociaux et autres TV réalité.
Ils pensent tous finir sur you.tube ou autres.
N'ont pas le gout de l'effort.
Sans compter les assistés plus vieux qui attendent de l'etat sans aucune contrepartie...
Une pays ou presque la moitié des adultes compte sur les autres pour vivre...
Y a marre de l'assistanat...
Suis pas classe moyenne moins, je ne parts pas en vacances et je ne me lamente pas sur mon sors et suis pas envieux de ceux qui peuvent.... Je passe pas mon temps à regarder mes pompes comme les gilets jaunes par exemple

Suis pas malheureux, on a deja la chance d'etre en france...
Voyager un peu dans quel pays au monde on te donne de l'argent pour rester chez toi...
Marre de cet assistanat qui deroeresponsabilise les citoyens...
Marre de ces medias qui ne montrent que des details sur ce qu'ils veulent mettre en avant.
On prend tout a l'envers dans ce pays...
Ca pourra pas durer, un mome't faut se bouger et aller taffer
a écrit le 02/12/2020 à 8:20 :
Bernard Arnault président !

Je ne vois que lui pour nous sortir de ce cercle vicieux de la récession politicienne, ces gens qui pendant qu'ils parlent, tout le temps, une véritable pathologie, nous sombrons.
a écrit le 02/12/2020 à 3:09 :
Une bonne nouvelle pour le socialisme, de nouveaux emplois de fonctionnaires seront créés pour soutenir la demande du tourisme social...
a écrit le 02/12/2020 à 2:11 :
Les beneficiaires des banques alimentaires ont augmenté de 20% avec la crise. Les Français sont généreux mais le problème est l'appauvrissement généralisé du pays en cas de crise. Il faut inventer un monde beaucoup plus sur, beaucoup plus sécurisé ou il y aura beaucoup moins de crise. Des crises systémiques ont en connait depuis plus de 40 ans (1973 : crise du pétrole, 1979 : invasion de l'afghanistan, 1989 : chute du mur de berlin et 1991 : fin de la guerre froide, 2000 : changement de siècle, 2008 : crise financière, 2020 : crise du covid). Oui un monde beaucoup plus sur, une mondialisation qui permet de protéger mieux l'europe contre les delocalisations, contre l'impérialisme chinois, contre l'empire technologique de la chine. L'agriculture c'est très important pour l'europe et la France, mais on doit aussi developper notre industrie et l'avenir de l'industrie ( industrie numerique, industrie 4.0, automatisation, robotisation). développer des usines des fabrications de smartphone, d'ordinateur quantique, de superordinateurs, de missiles,de système de defense, de voitures connectées, de voitures autonomes. Oui un monde plus sur et on peut se developper et croitre dans une europe sûre.
Réponse de le 02/12/2020 à 11:29 :
Pavé de bonnes intentions. Oui mais comment ??
Par ex, lutter contre les importations asiatiques qui st stimulées par des aides de ces Etats ou des politiques encouragées de dumping des firmes (cas de Huawei) par des taxes carbone aux frontières ( l'Europe y travaille...), d'autant plus que ces pays consomment essentiellement de l'énergie charbonnière bon marché ???
Tt en sachant que des pays comme l'Allemagne ou la Suède st très tributaires de leurs exportations sur l'Asie et craignent des réactions de rétorsion. Voir comment l'Allemagne accepte à reculons l'interdiction de Huawei pour la 5G.
a écrit le 01/12/2020 à 21:30 :
La macronie est d'une telle immaturité que chaque décision qu'elle prends se retourne contre l'économie de la France ;

Il faudra bien que les macronistes du début, et ceux qui désertent pour se faire oublier inclus, payent la note par un rejet massif des Français.
Réponse de le 01/12/2020 à 22:06 :
Bah, qui de crédible pour s'opposer à Macron en 2022 ? Le Pen et Melenchon, le duo-miroir de vieux loosers populistes brun/rouge, Bayou ou Piolle pour EELV, et Hidalgo pour le PS qui ne peuvent plus se sentir... chez LR c'est encore pire. Un boulevard pour Macron - par défaut certes, mais un boulevard tout de même. ..
Réponse de le 02/12/2020 à 9:17 :
Cupable pour le misere des francais sont les francais meme. Ils s'opposent contre n'importe pas quel mesure et n'importe pas quel reforme propose par n'importe pas quel president. Vous avez videe la caisse de l'etat et maintenant vous payerez pour le remplir.
Réponse de le 02/12/2020 à 13:37 :
A supposer que les élections de 2022 puissent se tenir:je suis très pessimiste sur la résolution de la crise sanitaire vu l'indiscipline des français.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :