Paris 2020 : Anne Lebreton se désiste au profit de Cédric Villani

 |   |  425  mots
Avec le soutien d'Anne Lebreton, Villani engrange un nouveau ralliement face à Griveaux en vue des élections municipales de 2020 à Paris.
Avec le soutien d'Anne Lebreton, Villani engrange un nouveau ralliement face à Griveaux en vue des élections municipales de 2020 à Paris. (Crédits : DR)
Quelques jours après Mounir Mahjoubi, Anne Lebreton a fait savoir qu'elle renonçait à briguer l'investiture du parti présidentiel pour les élections municipales de 2020 à Paris pour se rallier au mathématicien Cédric Villani, arrivé en politique il y a deux ans et actuellement député de l'Essonne.

Le député Cédric Villani, principal concurrent de Benjamin Griveaux au sein de La République en marche (LaRem) en vue des élections municipales de 2020 à Paris, a reçu samedi un nouveau soutien, celui d'Anne Lebreton, qui renonce à briguer l'investiture du parti présidentiel.

Après Mounir Mahjoubi, l'adjointe au maire du IVe arrondissement est la deuxième candidate, en moins d'une semaine, à se désister au profit du mathématicien, arrivé en politique il y a deux ans.

"Malgré mon très fort désir de porter une candidature féminine à la commission d'investiture de LREM, je souhaite aujourd'hui apporter tout mon soutien à celui dont je pense qu'il fera un maire exceptionnel pour Paris", écrit-elle dans une tribune publiée sur le site du Journal du dimanche.

Une campagne qui prend des allures de duel

Anne Lebreton vante la "personnalité atypique" du député de l'Essonne, son "énergie qui déplace les montagnes", sa "bienveillance qui sait réunir au-delà de tous les camps" de même que sa "capacité de s'adresser à tous les Parisiens".

Son ralliement n'est pas totalement une surprise dans la mesure où l'élue parisienne avait assisté jeudi à un meeting de Cédric Villani.

Quatre "marcheurs" sont encore sur les rangs - Cédric Villani, Benjamin Griveaux, Hugues Renson et Antonio Duarte - mais la campagne a pris, dans la dernière ligne droite, des allures de duel entre les deux premiers, capables l'un comme l'autre de battre la socialiste Anne Hidalgo, l'an prochain, si on en juge les sondages.

En effet, selon notre sondage BVA La Tribune Orange RTL LCI, publié le 21 juin dernier, Anne Hidalgo, avec 21% au premier tour, serait devancée par tous les candidats que pourrait lui opposer Emmanuel Macron. Deux candidats LREM se dégagent : Benjamin Griveaux, ancien porte-parole du gouvernement et député de Paris et Cédric Villani, député de l'Essonne, avec 25% d'intentions de vote chacun.

Une procédure d'investiture jugée trop opaque et précipitée

Le candidat officiel doit être désigné par la Commission nationale d'investiture de LaRem au lendemain de grands oraux convoqués pour le 9 juillet.

Les concurrents de Benjamin Griveaux, le plus connu du lot et le plus proche d'Emmanuel Macron, se plaignent de la procédure, à leurs yeux trop opaque et trop précipitée, qui favoriserait l'ex-porte-parole du gouvernement.

Dans l'entourage du chef de l'Etat, on salue "l'émulation" entre candidats, en se gardant de prendre position en faveur de l'un d'entre eux.

Simon Carraud avec Elizabeth Pineau, édité par Danielle Rouquié

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2019 à 9:33 :
Un parti pour deux candidats très différents, sans hésiter je choisirais Villani également.
a écrit le 08/07/2019 à 9:29 :
Donc le choix qui nous est proposé c'est socialiste canal historique (Hidalgo) contre un attelage de socialistes déguisés : Griveaux (ex membre du PS), Villani (ex support d'Anne Hidalgo) et Anne Lebreton (ex membre du PS). Enthousiasmant!
Réponse de le 08/07/2019 à 14:11 :
Forcément, présenté de cette façon :)))

Remarquez, Macron est ancien rapporteur de la commission Attali, un ancien protégé, ex dircab, , ex-ministre, d"un président de gauche.

On ne peut pas dire que ça marque son action actuelle.
a écrit le 07/07/2019 à 22:20 :
Bien que n'en attendant rien de spécial, Cédric Villani présente une certaine originalité et ce serait un non sens que de le sous estimer intellectuellement et s'il était désigné par sa majesté En Meme Temps, je voterais pour lui. Par contre, si Benjamin Grivaux est désigné, trop poli trop gentil pour être vrai, alors plutôt que d'avoir un Hidalgo bis, je voterais pour toute autre candidat qui ne soit pas de droite ou de gauche traditionnelle.
a écrit le 07/07/2019 à 15:32 :
C est pas villani le typés c est un homme de cirque 🎪
Réponse de le 07/07/2019 à 21:41 :
Au contraire , ce mathématicien médaillé Fields , équivalent du prix nobel des mathématiques (pour les ignorants qui peuplent les réseaux sociaux) , est un extraordinaire homme politique fervent adepte du consensus , il serait un excellent maire pour Paris .
Réponse de le 09/07/2019 à 14:33 :
"est un extraordinaire homme politique fervent adepte du consensus "

Consensus mou alors car, il a voté sans concertation aucune ,la loi travail, la privatisation de la sncf des barrages ,bareme des prud'hommes ,etc...il est donc coupable comme les autres LREM ,medaille ou pas autour du cou.Ce n'est qu'un liberal de plus dans ce cloaque qu'est LREM.
a écrit le 07/07/2019 à 11:18 :
Un prof de mathématiques à la mairie de Paris, pourquoi pas? Ca nous changera des profs de psycho et d'histoire de l'art...
a écrit le 07/07/2019 à 8:41 :
ca changerai de la maire actuelle, c'est "hollande en jupon", le compromis, la synthèse, à force d'arrondir les angles c'est carré. Villani serait un très grand maire, il est original et representerai bien la Capitale
a écrit le 07/07/2019 à 8:00 :
M.Villani, c'est l'intelligence et la vista, à l'encontre d'autres candidats qui excellent dans la forme, et la tachtche.. Le choix est très facile!
Réponse de le 08/07/2019 à 10:22 :
avec Villani viendraient toute une cohorte d'individus qui seront des proches de Macron et qu'il doit recycler avec tous les départs qu'il y a eu.
a écrit le 07/07/2019 à 5:12 :
Villani a la mairie de Paris.
La France est deja la risee a l'exterieur, avec celui la, les touristes vont affluer pour voir le specimen.
Ce fera marcher les affaires.
a écrit le 06/07/2019 à 20:07 :
C'est beau une Villani, il est transgenre ?
J'ai cru que c'était Conchita wurz...
a écrit le 06/07/2019 à 18:17 :
Les candidats LREM sont des grands naïfs.

Le candidat officiel sera celui qui sera désigné par SAS Manu 1er et la commission prononcera l'investiture.
Ça c'est passé comme cela pour toutes les élections jusqu'ici, pas de raisons pour que ça change.

Personnellement je préfère le matheux à l'araignée au gnôme grimaçant, et à Paris Villani un candidat atypique a ses chances (Comme Delanoé il y a 17 ans).

Pour autant, j'espère quand même un gros plantage LREM aux municipales, il ne faut pas que les nuisibles s'implantent. Je constate avec plaisir que LREM prépare déjà ses échec à Lyon, Marseille en suscitant des oppositions locales, voire même internes. S'ils pouvaient perdre aussi à Paris, cela contenterai beaucoup de français qui ne les supportent plus.
Réponse de le 06/07/2019 à 19:45 :
Si a tes yeux lrem sont les nuisibles qui sont les bons? J aimerai savoir. Et voir avec toi le processus sûrement ultra démocratique que ton partie favori mettra en place pour son candidat à paris pour 2020....!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :