Pass sanitaire : assouplissement en vue pour les grands centres commerciaux

La ministre française du Travail, Elisabeth Borne, a déclaré samedi envisager un assouplissement des règles relatives au pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés si la situation sanitaire continue de s'améliorer.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Fortement pénalisés par le pass sanitaire, les grands centres commerciaux retrouvent une lueur d'espoir. La ministre française du Travail, Elisabeth Borne, a déclaré samedi envisager un assouplissement des règles relatives au pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés si la situation sanitaire continuait de s'améliorer. Des propos qui interviennent alors que la préfecture de Corse-du-Sud a annoncé vendredi, la suspension de cette obligation, sans attendre une décision de justice. C'est le cas des Yvelines et de l'Essonne. Ceci en raison de l'amélioration de la situation sanitaire.

"On voit que la situation sanitaire s'améliore. Si ça se confirme on pourra assouplir les règles", a déclaré la ministre sur France Inter, ajoutant que la situation serait examinée "dans les prochains jours".

Pour rappel, début août, le gouvernement a demandé aux préfets d'imposer le pass sanitaire pour les surfaces de plus de 20.000 m2 dans les départements où le taux d'incidence de l'épidémie dépasse les 200 pour 100.000 habitants sur une semaine, ce qui est le cas à Paris par exemple.

De son côté, le Medef Geoffroy par la voix de son président, Geoffroy Roux de Bézieux, demande l'arrêt du pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés.  "On a un énorme problème", a-t-il dit jeudi sur RMC/BFMTV.

"Non seulement ça fait -30%, -40% (de chiffre d'affaires) dans les centres commerciaux où il y a le pass sanitaire, mais comme les Français n'ont rien compris assez logiquement" à la limite des 20.000 mètres carrés et aux autorisations préfectorales, l'ensemble des "centres commerciaux sont à -15%" de chiffres d'affaires (...) Ca fait mal, ça fait même très mal", estimait-il.

                               ------------------------------------------------------

      Macron n'exclut pas une extension du pass sanitaire au-delà du 15 novembre

Par ailleurs, au-delà des centres commerciaux, le président Emmanuel Macron n'a pas exclu jeudi à Marseille une extension de l'obligation du pass sanitaire au-delà du 15 novembre dans les territoires sous forte pression de l'épidémie de Covid-19.

Cet instrument "provisoire (...) évite de fermer les structures. C'est parce qu'il y a le pass sanitaire qu'on n'a plus besoin de fermer les restaurants, les cafés, les théâtres, les cinémas, les salles de spectacles, les activités sportives", a fait valoir le chef de l'Etat.

Selon lui, la situation épidémique, "en particulier en Outre-mer", pourrait rester "très tendue" après la mi-novembre.

Obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux (culture, loisirs, sports, salons...) accueillant plus de 50 personnes, le pass sanitaire a été étendu le 9 août à l'accès aux hôpitaux sauf urgences, aux bars et restaurants, aux grands centres commerciaux sur décision préfectorale et le 30 août aux 1,8 million de salariés au contact du public.

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 06/09/2021 à 17:09
Signaler
Des allègements après une déroute judiciaire (cf. accès aux biens de première nécessité)... c'est un gag?

le 08/09/2021 à 9:36
Signaler
"Tandis que pour les allemands, les banalités sont l'honorable substance de la conversation, les Français préfèrent un mensonge bien dit à une vérité mal formulée." CIORAN

à écrit le 06/09/2021 à 16:03
Signaler
Pendant ce temps : C'est une annonce qui n'est pas passée inaperçue. Bluelinea, une entreprise de téléassistance dont le personnel n'est légalement pas soumis au pass sanitaire, a signalé ce lundi qu'elle allait l'imposer à tous ses salariés à par...

à écrit le 06/09/2021 à 10:59
Signaler
Et encore une fois Macron donne aux plus riches et laisse les plus pauvres qui ont du mal a survivre en plan... Pourquoi ne pas supprimer ce pass (restaurants hotel petits commerces) plutôt que juste là où il sert (dans les grands centre commerciaux ...

à écrit le 05/09/2021 à 18:23
Signaler
Covid-19 : Castex appelle à ne «jamais se moquer des gens qui ont peur du vaccin» Ah,ah ,phrase typique de secte.

à écrit le 05/09/2021 à 18:18
Signaler
Pendant ce temps : Par Le Parisien Le 5 septembre 2021 à 17h10, modifié le 5 septembre 2021 à 17h12 François Molins a beaucoup de travail. Le deuxième magistrat de France, Procureur général auprès de la Cour de cassation, croule sous les plai...

à écrit le 05/09/2021 à 15:04
Signaler
Le Pass sanitaire, c'est une France à 2 vitesses et des citoyens de première et seconde zone. Un instrument de fracture social et un futur moyen supplémentaire de contrôle des populations.

à écrit le 04/09/2021 à 20:05
Signaler
Manifestement la grande distrib perd du chiffre d'affaire... et elle l'a bien cherché en soutenant la dictature sanitaire pour conserver l'argent public (cf. PGE).

à écrit le 04/09/2021 à 19:46
Signaler
"Des propos qui interviennent alors que la préfecture de Corse-du-Sud a annoncé vendredi, la suspension de cette obligation, sans attendre une décision de justice. Oui mais grâce à deux avocats pas par le saint esprit ces décisions de justice ni ...

à écrit le 04/09/2021 à 19:45
Signaler
Au Danemark, un des premiers pays a l'avoir mis en place, le passe sanitaire est supprimé. En France, non. Il sera prolongé avant d'être inscrit dans le droit commun. Preuve qu'il ne s'agit pas de considérations sanitaires, et que l'objectif est to...

à écrit le 04/09/2021 à 18:40
Signaler
Ce gouvernement continue de nous prendre pour des idiots. La quatrième vague n'a pas eu lieu, donc le passe sanitaire devrait être supprimé immédiatement, on n'a pas besoin "d'assouplissement"

à écrit le 04/09/2021 à 15:40
Signaler
La 4 ème vague fut un feu de paille.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.