Le pass sanitaire devient obligatoire pour certains salariés en contact avec le public (trains, restaurants, bars...)

Dans les restaurants, cinémas, musées, les trains grandes lignes, etc., dans maints endroits où il était déjà requis là pour les clients, le pass sanitaire franchit une nouvelle étape ce lundi 30 août en devenant obligatoire au travail pour les salariés en contact avec le public, notamment ceux en charge du contrôle des pass sanitaires, ce qui mettra fin à une situation paradoxale qui faisait polémique.

5 mn

(Crédits : Reuters)

Le Premier ministre Jean Castex avait appelé le 20 août "à ne renoncer à aucun levier pour inciter à la vaccination". Le pass sanitaire en fait clairement partie. Et malgré les manifestations des opposants à ce protocole chaque samedi depuis le 17 juillet, le gouvernement continue de déployer sa feuille de route comme indiqué sur la page consacrée au calendrier de mise en place et d'extension progressive du pass sanitaire :

"À compter du 30 août 2021, le « pass sanitaire » peut être rendu applicable aux personnes et aux salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements."

De fait, le pass sanitaire franchit ce lundi 30 août une nouvelle étape: il devient obligatoire au travail pour les salariés en contact avec le public dans les restaurants, cinémas, musées ou encore les trains grandes lignes, là où il était déjà requis pour les clients.

Une semaine d'adaptation puis les sanctions prévues s'appliqueront

Ce dimanche, à la veille de l'entrée en vigueur du pass pour les salariés des lieux où il est déjà demandé aux clients, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a promis "une semaine de souplesse, de pédagogie, de rodage, de tolérance".

"Il y aura évidemment des sanctions ensuite" (...) "si vous êtes le responsable d'un établissement et que manifestement vous ne voulez pas contrôler le pass sanitaire et l'appliquer, vous vous exposez d'abord à un avertissement, une mise en demeure, et potentiellement une fermeture administrative", a-t-il ajouté pour rappel.

"Si on pouvait ne pas avoir de pass sanitaire, on n'aurait pas de pass sanitaire", et "dans un monde idéal, il n'y en aurait pas, mais il n'y aurait pas de virus non plus", a-t-il encore assuré.

Jusqu'au 15 novembre, les employeurs devront vérifier la validité des pass de leur personnel

Dans cette nouvelle phase qui s'ouvre et qui est prévue pour durer jusqu'au 15 novembre, les employeurs devront vérifier la validité des pass de leur personnel. Cette obligation concerne aussi les bénévoles intervenant dans tous "les lieux, établissements, services ou évènements" listés par le ministère du Travail, notamment les bars, théâtres, cars ou avions interrégionaux, parcs d'attractions, zoos, foires et certains centres commerciaux.

| Lire: Quels sont les lieux concernés par l'obligation de pass sanitaire ? (site du ministère du Travail)

À partir du 30 septembre, les salariés mineurs, y compris les apprentis, devront aussi être à jour. Le pass est validé par un schéma vaccinal complet, un test négatif datant de moins de 72 heures ou une attestation de rétablissement du Covid-19.

La suspension du contrat de travail envisagée

Les salariés dépourvus de ce sésame pourront prendre des congés, télétravailler, être affectés à un poste ne nécessitant de pass ou être suspendus sans solde.

"Comme il y a beaucoup de Français vaccinés, vous avez une proportion à peu près équivalente dans les entreprises", note Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH).

"Si au bout de plusieurs semaines", certains salariés "ne sont toujours pas sous pass sanitaire", l'entreprise "entrera dans un système de suspension du contrat de travail", ce qui est "une décision lourde", a-t-il souligné sur Franceinfo.

La pression hospitalière en baisse

Selon la direction générale de la Santé dimanche, plus de 48 millions de Français ont reçu au moins une dose (71,8% de la population totale) et plus de 43,5 millions (64,6%) bénéficient d'un schéma vaccinal complet.

De même source, la pression sur l'hôpital a cessé de s'accroître avec des indicateurs stabilisés depuis plusieurs jours, à l'exception des Antilles.

La SNCF estime que "70% des salariés concernés sont vaccinés"

Le pass sanitaire obligatoire pour certains salariés s'appliquera notamment à la SNCF. "On estime que 70% des salariés concernés par le pass sanitaire sont vaccinés", a indiqué à l'AFP une porte-parole du groupe ferroviaire. "Nous serons capables d'assurer 100% du plan de transport dans les prochaines semaines", a-t-elle ajouté.

L'obligation de pass sanitaire s'applique aux contrôleurs et agents de la sûreté ferroviaire opérant dans les TGV, trains Intercités et trains internationaux au départ de la France, mais aussi aux salariés d'entreprises sous-traitantes chargés du nettoyage ou du service de restauration à bord. Un total de "plus de 5.000 salariés", selon la SNCF.

Le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou a estimé, lors d'un échange avec les lecteurs du journal le Parisien - Aujourd'hui en France publié samedi soir, que l'instauration du pass sanitaire n'a pas particulièrement réduit le trafic cet été et s'est montré confiant quant à la vaccination des agents.

"On a fait un très bel été avec près de 22 millions de personnes transportées. On est presque au niveau de 2019", avait détaillé M. Farandou.

Le syndicat SUD appelle à la grève illimitée

Mais cette nouvelle extension du pass sanitaire est vivement critiquée aux Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris, où le syndicat SUD a appelé à une grève illimitée à partir de lundi. Le syndicat craint "des suspensions de contrats et des licenciements", a déclaré à l'AFP son représentant David Pereira.

Tous les syndicats ne sont pas du même avis sur cette nouvelle obligation. Cet été, si la CFDT avait approuvé le texte issu des débats parlementaires sur la loi sanitaire, la CGT avait dénoncé la possibilité de suspension des contrats de travail, y voyant une "sanction totalement inédite et disproportionnée". Une "sanction lourde", avait jugé FO.

Lire aussi 7 mnUn pass ou impasse pour l'Elysée 2022 ? Votre Tribune de la semaine

(avec AFP)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 31/08/2021 à 17:15
Signaler
Après les Yvelines et l'Essonne en Ile-de-France, le tribunal administratif des Hauts-de-Seine a suspendu ce mardi 31 août l'arrêté préfectoral qui avait imposé le pass dans deux grandes surfaces de ce département limitrophe de Paris, au motif qu'il ...

à écrit le 31/08/2021 à 17:13
Signaler
Nouveau couac sur le front des tests Covid-19. Une faille informatique a rendu accessible les données personnelles de milliers de personnes, rapporte Mediapart. Les noms, prénoms, dates de naissance, adresses, numéros de téléphone, numéros de sécurit...

à écrit le 30/08/2021 à 20:13
Signaler
« Le pass sanitaire devient obligatoire pour certains salariés en contact avec le public (trains, restaurants, bars...) » mais est-il normal d’oser traiter différemment plusieurs catégories de citoyens ayant des contacts avec le public : ceux qui tra...

à écrit le 30/08/2021 à 18:24
Signaler
Un jour sans fin : En Israël si les gens ne prennent pas de troisième doses six mois après leur deuxième vaccin leur pass sanitaire(vert) sera ...annulé.Propos du Pr Cyrille Cohen membre du conseil sur le vaccin sur Cnew .

à écrit le 30/08/2021 à 18:12
Signaler
Pendant ce temps, des médecins prescrivent toujours à des patients du covid-19 de rester chez eux avec des dolipranes, et balaient d'un revers de main tout traitement avec une efficacité certaine. Ces médecins nous mettent tous en danger ; ils doive...

le 30/08/2021 à 20:18
Signaler
"tout traitement avec une efficacité certaine" Voilà qui vous situe parfaitement. parmi les sectes complotistes.

à écrit le 30/08/2021 à 17:56
Signaler
Ce matin sur RMC :Élisabeth Borne: "Pour le moment ,on n'a pas prévu de demander le pass sanitaire aux salariés des entreprises" ni au bureau ,ni en usine .

le 31/08/2021 à 5:54
Signaler
En novlangue macron-orwellienne ça veut dire qu'on y pense très fortement.

à écrit le 30/08/2021 à 16:16
Signaler
Une ânerie qui crée des tensions, fout le moral dans les chaussettes, ne donne plus envie de sortir, d'autant que le masque est lui aussi obligatoire. Ce n'est plus la vie et le bon peuple commence à en avoir assez.

le 30/08/2021 à 20:23
Signaler
Actuellement il y a une majorité de Français qui se sont faits vaccinés. Dois-je comprendre que le bon peuple c'est les autres ? mais alors la majorité c'est le mauvais peuple ?

à écrit le 30/08/2021 à 15:42
Signaler
A propos du passe sanitaire : La question s’était déjà posée avec le « passe culture » mais ressurgit avec encore plus de vigueur avec le « passe sanitaire » : passe ou pass ? Une petite vérification dans n’importe quel dictionnaire et la sentence ...

à écrit le 30/08/2021 à 9:22
Signaler
Sur la terrasse du bar de la plage il y avait cette obligation du pass sanitaire et donc tout ces gens contraints et forcés de se faire vacciner pour pouvoir continuer de vivre comme on leur a dit de vivre et bien ça faisait la gueule, l'ambiance éta...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.