Patrimoine économique national : un repli "inédit depuis la crise de 2008"

 |   |  361  mots
Le patrimoine non financier des Français, constitué principalement de biens immobiliers, s'est ainsi réduit de 1,2% durant l'année. Mais cette baisse a été compensée par les actifs financiers des ménages, qui ont augmenté de 3%.
Le patrimoine non financier des Français, constitué principalement de biens immobiliers, s'est ainsi réduit de 1,2% durant l'année. Mais cette baisse a été compensée par les actifs financiers des ménages, qui ont augmenté de 3%. (Crédits : Reuters)
Après deux années de stabilité, le patrimoine économique national a reculé de 1,8% sur un an. En cause: une patrimoine des ménages patrimoine des ménages

Le patrimoine économique cumulé des ménages, des entreprises et des administrations s'est établi l'année dernière à 13.064 milliards d'euros, soit près de 7,5 fois le produit intérieur net de la France (1.746 milliards d'euros), selon une étude publiée vendredi 18 décembre par l'Insee.

Sur un an, il a a reculé de 1,8%, alors qu'il s'était quasiment stabilisé en 2013 (-0,4% en euros courants) et en 2012 (-0,1%), selon l'étude, qui évoque un repli "inédit depuis la crise de 2008".

Pour rappel, le patrimoine net est défini par l'Insee comme la différence entre la valeur des actifs (ce que l'on possède) et celles des passifs (ce que l'on doit).

Le patrimoine non financier des Français en baisse, celui des sociétés financières en hausse

Dans le détail:

  • Le patrimoine des ménages a stagné (+0,2%, après +1,1% en 2013), pour s'établir fin 2014 à 10.334 milliards d'euros, soit près de huit fois leur revenu disponible net.
  • Le patrimoine non financier des Français, constitué principalement de biens immobiliers, s'est ainsi réduit de 1,2% durant l'année. Mais cette baisse a été compensée par les actifs financiers des ménages, qui ont augmenté de 3%.
  • Le patrimoine net des administrations publiques s'est à nouveau fortement dégradé (-36,4%, après -1,4% en 2013 et -23,7% en 2012). Il s'établit à 358 milliards d'euros et ne représente plus que 20,5% du produit intérieur net. Cette forte baisse, selon l'Insee, s'explique notamment par une augmentation du "passif" des administrations, en raison de la hausse des obligations en valeur de marché.
  • Les fonds propres des entreprises non financières, de leur côté, ont enregistré une hausse, mais plus faible qu'en 2013 (+2,6 % après +7,9%), du fait d'une progression plus faible des cours boursiers et de la baisse du prix des actifs non financiers.
  • Ceux des sociétés financières, telles que les banques, fonds d'investissement et assurances, ont également augmenté, mais dans une faible proportion, de l'ordre de 1%, contre 2,2% en 2013 et 5% en moyenne entre 2002 et 2012.

Le recul général du patrimoine économique national s'explique à la fois par une baisse des prix des biens immobiliers et une dégradation du patrimoine financier.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2015 à 16:02 :
La France se dévalorise et s'appauvrit. Ce n'est que le début. Le secteur privé est ruiné par le secteur public. La gauche est coupable.
Réponse de le 19/12/2015 à 20:30 :
Faux. La droite est autant coupable. Arrêtons de voter pour des fonctionnaires d'État et cela changera.
Réponse de le 20/12/2015 à 19:10 :
Vrai. Cela va de pair avec le déclin de l'industrie et l'augmentation du chômage, qui sont la conséquence de la politique socialiste.
a écrit le 18/12/2015 à 15:58 :
Quand j'ai hérité en 76,il y avait un peu de tout:propriétés,oeuvres d'art,or et éspèces.A l'époque il n'y avait pas d'ISF ou toutes autres taxes instaurées par l'état socialiste.Aujourd'hui,voyant mon patrimoine se réduire,j'envisage d'émigrer dans un pays libéral.
a écrit le 18/12/2015 à 15:24 :
Non, sérieusement?
Seriez-vous en train d'insinuer que dans un pays où tous les habitants investissent leur moindre centime dans un immobilier surévalué (malgré toutes les pleurnicheries selon lesquelles c'est pas rentable, c'est maltraité fiscalement, et puis les loyers impayés, et puis les dégradations, et puis nos villes qui deviendraient un mix de Kaboul et Bamako, etc...) et surtout pas dans le moindre autre support d'investissement parmi les milliers d'autres possibles tous plus attractifs à croire leurs complaintes, que dans un tel pays, le patrimoine moyen prend une claque au moindre frémissement du marché de l'immobilier? Qui l'eût cru?
a écrit le 18/12/2015 à 11:16 :
La lecture qui est faite me paraît pour le moins discutable. Sur le site de l'Insee, on constate très simplement que le Patrimoine Financier National pour l'ensemble de l'économie nationale (13 064 milliards) est constitué d'actifs non financiers (pour faire simple nos maisons et autres bâtiments) de 13 407, et d'actifs financiers (en net, NEGATIFS de -343 milliards).. la Nation est ruinée, tout simplement.. Les administrations publiques ont évidemment un patrimoine financier fortement négatif, compensé par le château de Versailles et le Musée du Louvre..
Réponse de le 19/12/2015 à 20:31 :
En effet la France est ruinée comme tout pays communiste que nous sommes!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :