Présidentielle : dans les métropoles écologistes, les Verts boivent la tasse

Après la déferlante verte aux élections municipales de 2020, le candidat d'Europe-Ecologie les Verts à la présidentielle Yannick Jadot est relégué à la quatrième ou cinquième place dans les grandes villes françaises où les écologistes avaient remporté la mairie et ou la métropole (Lyon, Bordeaux, Strasbourg). Tour d'horizon du score du candidat Jadot dans les grands centres urbains pilotés par des édiles EELV.
Grégoire Normand
Yannick Jadot a remporté 4,6% des suffrages lors du premier tour de la présidentielle.
Yannick Jadot a remporté 4,6% des suffrages lors du premier tour de la présidentielle. (Crédits : Reuters)

La "vague verte" de 2020 aux élections municipales ne s'est pas confirmée au plan national. Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, la déception et l'amertume ont gagné les militants écologistes déçus du score obtenu par leur candidat Yannick Jadot (4,63%) réunis à "La base", dimanche soir dans le Xème arrondissement de Paris. Dans ce haut-lieu du militantisme écologique, la déception était immense.

Après une campagne atone, le député européen à la présidentielle, a appelé dimanche ses électeurs à voter pour Emmanuel Macron au second tour le 24 avril. Après cette débâcle, Yannick Jadot a lancé un appel aux dons après l'annonce des résultats de dimanche soir. Il n'a pas réussi à passer la barre fatidique des 5% pour se faire rembourser les frais de campagne.

Alors que les scientifiques du rapport du GIEC ont récemment tiré la sonnette d'alarme, le duel de l'entre-deux-tours entre Macron et Le Pen sonne comme un aveu d'échec pour Europe-Ecologie Les Verts. "Yannick Jadot a perdu le match de l'écologie politique versus Jean-Luc Mélenchon", explique à La Tribune, Erwan Lestrohan, directeur conseil chez Odoxa. D'un point de vue sociologique, "la structure de l'électorat chez Europe-Ecologie Les Verts est assez proche de celle de Jean-Luc Mélenchon. Le discours de l'écologie a été bien porté par ce parti chez les jeunes et les étudiants [...] Il existe des vases communicants entre les deux électorats. Jean-Luc Mélenchon récupère 25% des voix d'EELV. Chez les sympathisants des Verts, seuls 50% ont voté pour Yannick Jadot," poursuit Erwan Lestrohan.

Lire aussi 4 mnMoins de 5% à la présidentielle : Pécresse (LR) et Jadot (EELV) appellent à l'aide pour la survie des Républicains et d'EELV

À Lyon, Yannick Jadot arrive sur la quatrième marche

L'ancien dirigeant de Greenpeace est arrivé en quatrième position dans la métropole lyonnaise avec 7,67% des suffrages exprimés. En première position : Emmanuel Macron avec 31,8% des votes remportés. Viennent ensuite Jean-Luc Mélenchon (31,06%) et Marine Le Pen (8,97%). Pour rappel, le candidat d'Europe-Ecologie les Verts Grégory Doucet avait fait une percée spectaculaire lors des municipales de 2020 avec 28,46% des voix au premier tour.

Face à Yann Cucherat (le successeur de Gérard Collomb), l'écologiste gagne la mairie au printemps 2020 avec 52,4% des suffrages. Pour la République en marche, cette victoire des écologistes est particulièrement mal vécue alors que la succession de l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb devait être assurée. Il reste que, au lendemain du premier tour à la présidentielle, c'est une débâcle pour le parti des Verts dans la capitale de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le score est quasiment divisé par 4 par rapport aux résultats des élections de 2020.

Lourde déconvenue à Grenoble

En Isère, Yannick Jadot n'a guère brillé en arrivant à la quatrième place avec 8,95% des suffrages, derrière Jean-Luc Mélenchon (38,94%), Emmanuel Macron (25,3%), Marine Le Pen (10,2%). Au premier tour des élections municipales, le maire sortant Eric Piolle avait obtenu 46% des suffrages après un premier mandat face au candidat de la droite Alain Carignon. Pour Yannick Jadot, ce faible score dans la première grande ville française conquise par les Verts en 2014 est lourde de symbole.

Lire aussi : Présidentielles 2022 : en Auvergne Rhône-Alpes aussi, le socle du vote écologiste s'effrite

À Bordeaux, Jadot également quatrième

Yannick Jadot est également arrivé en quatrième position avec 8,17% des suffrages exprimés à Bordeaux. Dans la capitale de la Gironde, Emmanuel Macron obtient la première place avec 33% des suffrages. Viennent ensuite Jean-Luc Mélenchon (29%) et Marine Le Pen (8,52%). Là encore, la victoire du candidat d'Europe-Ecologie les Verts Pierre Humic lors des municipales en 2020, avait créé la surprise dans ce bastion de la droite tenu par Alain Juppé pendant quasiment 25 ans.

A l'issue du premier des municipales en 2020, l'avocat soutenu par de nombreuses forces de gauche (PS, PC, Parti radical de gauche) avait remporté 34% des suffrages exprimés. Là encore, le candidat des Verts à la présidentielle échoue largement après la vague verte de 2020 en divisant le score écologiste par quatre.

L'écologie fait grise mine à Strasbourg

Avec 6.601 bulletins exprimés (6,4 %) en faveur de Yannick Jadot, en quatrième position derrière Jean-Luc Mélenchon (35,48 %), Emmanuel Macron (30,19 %) et Marine Le Pen (11,06 %), l'écologie politique a fait grise mine ce dimanche dans la capitale alsacienne. En juin 2020, Jeanne Barseghian avait triomphé aux élections municipales avec 21.592 bulletins en sa faveur. Un an plus tard, aux régionales, la liste écologiste d'Eliane Romani était encore une fois arrivée en tête à Strasbourg avec 14.896 voix, dans un scrutin remporté dans le Grand-Est par Jean Rottner (LR). Ce dimanche soir, la région Grand-Est a placé Marine Le Pen en tête (29,54 %) au premier tour, avec une légère avance devant Emmanuel Macron (27,28 %).

"Ce résultat ne correspond pas à nos attentes", déplore Eliane Romani. "Nous n'avons pas su ancrer nos solutions et n'avons pas été capables d'enthousiasmer nos électeurs, ni de fédérer à gauche", analyse la chef de file régionale des Verts. Les élections législatives, qui apparaissaient comme un objectif affiché des écologistes dans les cantons de gauche des quartiers de Strasbourg, n'ont plus la même saveur pour le clan de Yannick Jadot. "Nous devons rassembler davantage, continuer de discuter avec les autres mouvements politiques pour présenter une candidature rassemblée", propose Eliane Romani.

Le naufrage des Verts à Tours

En région Centre-Val de Loire, les verts ont également enregistré un échec retentissant. Yannick Jadot est arrivé en cinquième position avec 6,29% des suffrages exprimés (3.609 votes). Le chef de l'Etat sortant a obtenu 30,11% des votes au coude à coude avec Jean-Luc Mélenchon (29,9%). Viennent en quatrièmes et cinquièmes positions Marine Le Pen (13,2%) et Eric Zemmour (6,63%).

Aux municipales de 2020, le candidat des Verts Emmanuel Denis avait obtenu 35,4% des votes au premier tour et 54,94% des votes au second tour. L'ancien militant écologiste pour la présidentielle a divisé le vote en faveur de l'environnement par plus de 5 dans la région Centre-Val de Loire.

Jadot arrive en quatrième place à Poitiers

À Poitiers, Yannick Jadot a récolté 6,98% des suffrages au soir du premier tour de la présidentielle en se positionnant à la quatrième place. Jean-Luc Mélenchon arrive sur la première place du podium avec 34,4% des suffrages. Viennent ensuite Emmanuel Macron (27,6%) et Marine Le Pen (11,5%). En 2020, la tête de liste Léonore Moncond'huy avait remporté 23,89% des votes au premier tour et 42,83% au second tour.

Elle avait battu le maire sortant Alain Claeys (PS) au second tour. L'ex-édile avait obtenu 35,6% des voix au sortir de ces élections locales. Là encore, Yannick Jadot échoue largement dans cette ville conquise par une femme âgée d'à peine 30 ans en divisant le score obtenu par les écologistes par trois. "En 2020, les Verts ont bénéficié des préoccupations de l'électorat de centre-ville lié aux enjeux de qualité de vie et aux nouveaux défis sur les modes de déplacement, la lutte contre le bruit, l'habitat", affirme Erwan Lestrohan. Visiblement, Yannick Jadot n'a pas réussi à coller aux préoccupations des Français liées à l'environnement.

Grégoire Normand

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 12/04/2022 à 12:28
Signaler
Il faut se souvenir que les Verts sont arrivés à la tête de grandes villes à la faveur d’une abstention très forte : entre 60 et 70 % des électeurs ne se sont pas déplacés !! Pas étonnant que dès qu’ils se déplacent ces minorités actives boivent la t...

à écrit le 12/04/2022 à 1:59
Signaler
Je suis decu mon candidat ERIC ZEMMOUR n a pas fait un bon score mais satisfait des scores de JADOT PECRESSE ET HIDALGO inferieurs a 5/100 leurs campagnes ne seron pas remoursees par l argent de mes impots .

le 12/04/2022 à 2:39
Signaler
Vous allez donc voter Le Pen favorable au socialisme européen? Manifestement Zemmour a fait l'école du rire...

le 12/04/2022 à 9:17
Signaler
il suffit pour eux d'aller travailler et de produire pour rembourser la dette

le 12/04/2022 à 10:51
Signaler
On peut rappeler que les dons vont être défiscalisés comme les 11 millions de Sarkozy à l'époque , donc tu vas payer par dérogation cette défiscalisation.

à écrit le 11/04/2022 à 21:50
Signaler
Bonjour, Le problème c'est que ses gents sont très arrogant, j'espère que cela leur donnerons un peut a réfléchir sur leur importance dans la société...

à écrit le 11/04/2022 à 21:19
Signaler
F Asselineau, SANS SURPRISE Dans les cercles dirigeants us ,et donc dans l'UE,on s'inquiète du duel serré Macron-Le Pen. USA, UE et OTAN veulent bien sûr la réélection de l'agent Macron, destructeur de la France. Appels et trémolos pour «faire b...

à écrit le 11/04/2022 à 20:13
Signaler
La FI a su construire un programme écologique plus solide et plus ambitieux.

le 11/04/2022 à 21:11
Signaler
La seule chose vraiment solide dans le programme de LFI est la fuite de capitaux, entrepreneurs, investisseurs et talents qu'il est certain d'engendrer. Qui veut vivre dans une économie hyper-administrée et dirigée par de gens qui ont tjrs été à l'a...

à écrit le 11/04/2022 à 19:50
Signaler
Les gens ayant un maire vert ne votent pas vert, à Paris ils ne votent pour pour leur maire, comment se fait-ce ? Pas convaincus par les résultats ? Ou trop tôt pour avoir un bilan positif. A Paris c'est parce qu'ils veulent la garder, devenue Présid...

à écrit le 11/04/2022 à 19:16
Signaler
La politique sur un thème ne semble pas probante, pourquoi pas le parti de l'enfance, le parti de la paix, etc ... il y a du choix.

à écrit le 11/04/2022 à 19:08
Signaler
Avec la loi sur la rénovation énergétique de Duflot qui OBLIGE à dépenser des milliers d'euros que la plupart des gens n'ont pas , déjà pris à la gorges à rembourser les traites du crédit , à payer la voiture et tout le reste .L'écologie trop dangere...

à écrit le 11/04/2022 à 18:57
Signaler
Tu parles, ils sont complétement jetés les verts. Moi je vois sur l'agglomération lyonnaise, l'avenue charles de gaule (superbe 2 a 3 voies * 2 avec en plus des voies dédiés aux bus au centre) entre lyon et saint priest, avant c'était a 70, maintenan...

à écrit le 11/04/2022 à 18:52
Signaler
Je crois avoir de fortes préoccupations environnementales, vit à la campagne, me chauffe au bois que je fends moi-même, mais ne me reconnais nullement dans les postures des verts, anti-Tech., passéistes, risquées (la problématique de la sécurité alim...

à écrit le 11/04/2022 à 18:43
Signaler
il faut absolument dénoncer, cette aberration approuver par monsieur l'écolo, combien a-t-on abattu d'arbres pour cette élection avec l'assentiment de Mr. Jadot? et ils n'ont pas lésiné comme à l'habitude, chaque personne en France qui potentiellemen...

à écrit le 11/04/2022 à 18:41
Signaler
Certainement parce que Mel est arrivé en tête dans ces villes,et que son programme était nettement plus "vert" que EELV. C'est ballot quand même obligé de faire la quête.

à écrit le 11/04/2022 à 18:40
Signaler
Ils sont vert de rage!

le 12/04/2022 à 9:10
Signaler
et en plus ce sont de veritable vers pour la societe entiere ceux qui mange sur le dos de toute la france

à écrit le 11/04/2022 à 18:16
Signaler
C'est un "écologisme" compatible avec "la politique de l'offre" et ses éternelles publicités; cela fausse le sérieux du programme!

à écrit le 11/04/2022 à 17:54
Signaler
70% des français ne savent pas comment terminer la fin du mois..Alors ce qui va se passer dans 30 ans! Faudrait t t'il qu qu'ils y arrivent. Les écolos aucun sens des réalités

le 12/04/2022 à 20:32
Signaler
Bonjour, Remarque pertinente... Mais se ne sont pas leur problème.... Que nous ayons froids , que nous n'ayons plus d'électricité, que pour soyons a pieds , se n'est pas leur soucis.

à écrit le 11/04/2022 à 17:49
Signaler
pour les verts il faut demander a mme rousseau de mettre ses biens pêrsonnel en hypothèque oui la démagogie ses facile mais mettre en peril des idees louable c'est une trahison et j'espère que l'on ne reverras plus jamais idem pour ceux qui ont...

à écrit le 11/04/2022 à 17:48
Signaler
pour les verts il faut demander a mme rousseau de mettre ses biens pêrsonnel en hypothèque oui la démagogie ses facile mais mettre en peril des idees louable c'est une trahison et j'espère que l'on ne reverras plus jamais idem pour ceux qui ont...

à écrit le 11/04/2022 à 17:44
Signaler
encore une preuve que les khmers verts ultratolerants et les fachos rouges hyper bienveillants, c'est rouge bonnet et bonnet rouge, et ca menera a la meme chose, la guerre la misere et la haine

le 11/04/2022 à 18:10
Signaler
khmers verts ultra tolérant, hein ? ... ou ultra in-tolérant ???

le 11/04/2022 à 18:10
Signaler
khmers verts ultra tolérant, hein ? ... ou ultra in-tolérant ???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.