Retraite : Macron prêt à mettre de l'eau dans son vin sur l'âge de départ à 65 ans

Emmanuel Macron s'est dit lundi prêt à "bouger" sur la réforme des retraites et "ouvrir la porte" à un report de l'âge de départ à 64 ans, plutôt qu'à 65 ans, "s'il y a trop de tensions" et que cela peut bâtir un consensus". Le candidat a indiqué qu'il n'excluait pas de soumettre son projet de réforme des retraites à un référendum.

5 mn

(Crédits : POOL)

[Article mis à jour mardi 12 avril à 12H20 sur la question d'un référundum]

Des gages à l'électorat jeune et populaire, notamment celui de Jean-Luc Mélenchon, dont il a besoin pour remporter l'élection du 24 avril face à Marine Le Pen. En déplacement lundi dans à Denain et à Carvin, deux villes qui ont voté d'abord pour la candidate RN (à 40%) et Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron s'est dit prêt à "bouger" sur la réforme des retraites qu'il entend lancer cet automne et "ouvrir la porte très clairement" à un report de l'âge de départ à 64 ans, plutôt qu'à 65 ans, "s'il y a trop de tensions" et que cela peut bâtir un consensus". Un départ à 65 ans est en effet dénoncé par les syndicats mais aussi par les Insoumis et Marine Le Pen, qui défend le maintien de la retraite à 62 ans.

"Ce n'est pas un dogme"

"On n'a retenu qu'un chiffre magique" de 65 ans qui pourtant "n'arrive pas avant 2030 (...). Peut-être que s'il y a trop de tensions, il faut s'arrêter en 2027, et ne pas préempter la suite" de la réforme, a déclaré le président sortant dans une interview à BFM TV réalisée dans un bistrot de Carvin. "Les 65 ans ne sont pas un dogme", a-t-il ajouté plus tard répondant à des questions de la foule, en évoquant une nouvelle fois une "clause de revoyure en 2027".

Pour rappel, 2030 était l'échéance annoncée jusqu'ici pour porter progressivement l'âge de départ à 65 ans. Elle pourrait s'arrêter en 2027 et donc se limiter à un âge de départ à 64 ans, a-t-il expliqué.

"Je suis prêt à bouger le rapport au temps et dire qu'on ne fait pas forcément une réforme jusqu'en 2030 si je ressens trop d'angoisse chez les gens", a-t-il dit après l'interview. "Parce qu'on ne peut pas dire le dimanche soir 'je veux rassembler' et quand on va écouter les gens dire 'je ne bouge pas'."

Pour rappel, son projet actuel est de retarder l'âge de départ de 4 mois par an dès 2023.

Référendum ?

Prié de dire s'il pourrait soumettre son projet de réforme des retraites à un référendum, le candidat a répondu qu'il ne l'excluait pas, et ce « sur quelque réforme que ce soit",, et qu'il souhaitait une "méthode nouvelle" de concertation.

Une hypothèse que l'actuel ministre de l'Economie a toutefois mis de côté. Bruno Le Maire a estimé qu'il "vaut mieux trouver des compromis. Après s'il n'y a pas d'autres solutions, le président de la République ne l'a pas exclu donc ce n'est pas exclu", a-t-il estimé sur Cnews mardi à propos d'une consultation populaire.

"Nous savons qu'il est compliqué de convaincre les Français", a encore concédé Bruno Le Maire.

"Je suis prêt à discuter du rythme et des bornes. (...) Ce n'est pas forcément un drame", a-t-il ajouté. Selon Emmanuel Macron, le report progressif de l'âge de départ à la retraite est une nécessité due à l'allongement de l'espérance de vie des Français, mais aussi à son refus de baisser le montant des pensions, dont il entend fixer le niveau minimum à 1.100 euros pour une carrière complète, ou d'augmenter le niveau des cotisations pour éviter de rogner sur le pouvoir d'achat des français. Emmanuel Macron a plaidé hier pour un système qui continuerait à accorder aux personnes ayant commencé à travailler tôt un "avantage" leur permettant de partir plus tôt. Mais il a surtout proposé, comme en 2019, un système "individualisé" avec une analyse de la pénibilité des tâches que chacun a accompli pendant sa carrière. Il a suggéré des bilans de santé gratuits de la Sécurité sociale à 40 et 65 as pour l'évaluer.

"Notre pays est fatigué"

Le 27 mars sur France 3, Emmanuel Macron avait indiqué vouloir "prendre en compte la pénibilité des carrières" pour reporter l'âge de la retraite à 65 ans, mais en prenant des critères "qu'on individualise", car "sinon on va recréer des régimes spéciaux". Il souhaite aussi tenir compte "des carrières longues" ainsi que "des métiers fatigants, physiquement ou nerveusement", citant les travailleurs des abattoirs et les enseignants, pour qui "il est parfois dur dans certaines classes d'aller jusqu'à 65 ans".

Pour tous ces cas, "on va adapter les fins de carrière par la négociation", avait-il assuré.

Interrogé à ce moment-là sur "le risque de remettre les Français dans la rue", au regard de l'hostilité des syndicats, il a jugé que celui-ci existe mais que pour convaincre "il faut expliquer pourquoi".

"Je conviens" que cette réforme n'est pas facile, mais "ce n'est facile sur rien", avait-il dit. Et, impossible selon lui d'en faire l'économie si on veut financer l'autonomie des seniors et relever la pension minimale à taux plein à 1.100 euros.

"Je veux faire les choses avec calme, avec bienveillance, c'est pour ça que je n'ai pas lancé de telles réformes il y a quelques mois", a-t-il assuré. "Notre pays est fatigué de la crise Covid et inquiet de la guerre, mais il faut continuer à avancer", avait-il défendu.

Pour rappel, le grand dessein présidentiel d'un "système universel" - censé remplacer la quarantaine de régimes existants - n'a pas survécu à la crise sanitaire. Après des semaines de grèves et de manifestations, le projet de loi voté au forceps du 49-3 début mars 2020 a aussitôt été "suspendu" et jamais remis sur le métier.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 46
à écrit le 13/04/2022 à 9:32
Signaler
Il est trop voyant notre président, il ne peut pas s'empêcher de parler, mettre la veste de mitterand sans en comprendre la stratégie est insuffisant.

à écrit le 13/04/2022 à 8:37
Signaler
ON dit en même quelque chose et déjà la moitié de son contraire. La France est fatiguée de ce manipulateur.

à écrit le 13/04/2022 à 6:59
Signaler
Ce n'est certainement pas l'âge de la retraite qui est la solution à la misère générale, mais le refus de croire que nous nous porterions mieux en produisant plus, ce qui nous permettrait de limiter notre déficit en échanges extérieurs et de satisfai...

à écrit le 13/04/2022 à 4:44
Signaler
Notre président actuel a été en dessous de tout, sans autre consistance que valses hésitations au cours desquelles il a montré à chaque fois des choix pas très adaptés et à contre temps. Le choix des « start up » contre celui des industries nécessai...

à écrit le 13/04/2022 à 3:21
Signaler
Et l'obligation de travail pour les rsa ? 20 heures de travail par semaine pour des gens qui touche a peine 500 euros par mois ça nous fait un nouveau smic à 6 euros. Et ils vont faire comment pour se payer les trajets quand ils n'ont pas assez pour ...

à écrit le 12/04/2022 à 19:55
Signaler
Pourquoi n'est-ce pas le nombre des années cotisées qui compte ? 18 + 42 = 60 ans, 25 + 42 = 67 ans. 64 ou 65 ans ça serait d'ici 10 ans ? Ou 15 ? Y a des mesures Fillon qui se sont appliquées y a 1-2 ans (gouverner c'est prévoir). Quand les choses ...

le 12/04/2022 à 20:29
Signaler
Macron privilégie l'âge de départ à la durée de cotisation car après de longues études à l'étranger financées par le contribuable (cf. programme ERAMUS) le travail des cadres est trop pénible...

à écrit le 12/04/2022 à 19:54
Signaler
Un programme électoral en développement "agile" pour le fer de lance de la startup nation au bord de la faillite...

à écrit le 12/04/2022 à 16:15
Signaler
MACRON est allé au spectacle de Jacques DUTRONC, et il s'est rappelé d'une chanson toujours d'actualité : "l'opportuniste" : donc une fois on retourne sa veste, l'autre fois on retourne son pantalon, comme SARKOZY. Et tous ces politicards voudraient ...

à écrit le 12/04/2022 à 11:23
Signaler
Si Macron est élu à cause des abstentionnistes ou des crédules à ce genre de pas de danse,je souhaite qu’il aille jusqu’à 67 ans et qu’il supprime les régimes spéciaux à marche forcée. Illettrés,gens de rien ,je traverse la rue et je trouve du boulo...

le 12/04/2022 à 13:31
Signaler
"je souhaite qu’il aille jusqu’à 67 ans" Il le fera sûrement ,il y en a même ici qui disent que si les autres pays européens le font pourquoi pas nous ,ah,ah souvent des baby-boomers partis à 60 ans voir 55 ans en pré-retraite.Heureusement qu'ils ...

le 12/04/2022 à 14:31
Signaler
@ la chose N'étant ni baby-boomer ni CSP+,je fais seulement remarquer que si son election est due aux abstentionnistes et à ceux qui oublient vite,alors tant pis pour la "base".Chaque manif.genre GJ me fera rigoler.On sera vite fixé.

à écrit le 12/04/2022 à 10:42
Signaler
Ce jeune président est un danseur de samba !! un pas de côté, deux pas en avant, tois pas en arrière et hop..je reviens ! que n'a t-il promis depuis sa campagne pour 2017 !!! et qu'il n'a pas exécuté,, nous pouvons constater qu'il a à chaque fois co...

à écrit le 12/04/2022 à 10:42
Signaler
Tout cela est bien orchestré et planifié à l'avance ,Macron annonce 65 ans pour ensuite joué le gentil président qui veut adoucir son discours avant un deuxième tour d'une présidentielle et tenté de récupérer quelques voix par ce biais , pathétique, ...

le 12/04/2022 à 12:38
Signaler
M. Macron mis un petit dé à coude d'eau dans son vin. Comme c'est gentil de sa part ! Une fois élu, s'il est élu, il dira "mais c'e'st l'UE qui ne veut pas de cet âge". Minable.... Mais comme les médias (dont La Tribune) sont béats d’admiration, eh ...

à écrit le 12/04/2022 à 10:33
Signaler
Ridicule de laisser croire que les français peuvent choisir indépendamment de leurs voisins qui sont déjà plus performants et compétitifs (il suffit de comparer les balances commerciales). Ni sur les cotisations, ni sur les impots, ni sur l'age de l...

à écrit le 12/04/2022 à 9:53
Signaler
Accordons lui 5 ans de plus de réflexion, qu'il finisse d'enrichir son projet

à écrit le 12/04/2022 à 9:53
Signaler
Est ce que cela signifie que M Macron va renoncer au package doré que l'on offre à tous les anciens présidents tant qu'il n'aura pas atteint l'âge de la retraite?

à écrit le 12/04/2022 à 9:52
Signaler
Votre démonstration est à charge … tous les gouvernements procèdent de la même façon annoncer le pire pour obtenir le minimum… rien de nouveau

le 12/04/2022 à 10:16
Signaler
Vous oubliez que dans ce cas là c'est Macron, il annonce le pire pour être élu promet moins puis quand il est élu fait encore plus. Dans 3 mois si il est élu il fera plus probablement 66 voir 67 ans. Ce type est un menteur et profite de la débilité c...

à écrit le 12/04/2022 à 9:39
Signaler
Macron a enfin compris que ce sujet est la clé du vote à venir. Quelle erreur d'avoir voulu passer ce sujet à la hussarde!. Dans une démocratie, la voix d'un simplet pèse comme celle d'un prix Nobel.Et iles simplest sont majoritaires , loin devant...

le 12/04/2022 à 10:43
Signaler
La démocratie ne peut pas décider de distribuer l'argent que les citoyens ne sont pas capables de produire. Tant que les gens ne comprendront pas l'économie de marché et la compétitivité internationale (dont il profitent largement comme consommateurs...

à écrit le 12/04/2022 à 9:37
Signaler
Bonjour, Qui peut croire se monsieur... L'essence est a deux euros comme prévu... Aucune réformes sur le fonctionnement du parlement... Donc pour les retraites ils y aura une réforme une fois réélue... Ils a eux sa chance , l'on passe à autre c...

le 12/04/2022 à 10:03
Signaler
Macro e st un menteur pathologique et bien plus encore qui circule dans le paysage médiatique sans opposition connue. Qui est là pour rappeler depuis l' évincement de la campagne d' Asselineau que c' est l' UE qui tient les r...

à écrit le 12/04/2022 à 9:16
Signaler
Une retraite à 60 ans n'est pas un luxe, c'est un âge critique qui permet de souffler avant des problèmes de santé ou il faut souvent poursuivre sa vie au ralenti. Quant aux petites retraites avec un loyer à payer c'est très difficile.... Une autre a...

le 12/04/2022 à 21:45
Signaler
Ok pour plafonner les pensions, mais alors on plafonne aussi les cotisations. Logique. Ca me va.

à écrit le 12/04/2022 à 8:55
Signaler
"Macron prêt à mettre de l'eau dans son vin sur l'âge de départ à 65 ans" histoire de privilégier le report de vote pour lui, plutôt que la concurrence ou que la retraite à 60 (de ces fous de gauchistes, comme dirait l'autre). Pitoyable. Plus c'est g...

le 12/04/2022 à 9:08
Signaler
Que proposez vous pour cette réforme des retraites ou il y a de plus en plus de retraités ?….

le 12/04/2022 à 9:14
Signaler
mais aussi un plan a moyen terme pour que tous les corps d'etat quitte les or des palais quitte a creer une capitale a la campagne voir l'idee de francois 1er

à écrit le 12/04/2022 à 8:51
Signaler
Il faut s'attendre à une nouvelle vague du variant Macron ses prochaines semaines. N'oubliez pas de faire un stock de PQ car on va bien en Ch...Biiiiip ! C'est toujours la même stratégie. Avancer de deux pas pour reculer d'un : proposition à 65 ans p...

le 12/04/2022 à 9:11
Signaler
Et pourtant la France restera le dernier pays d’ Europe à avoir une retraite à partir de l âge légal de 64 ans . Tous les autres pays sont entre 67 et 70 ans…

le 12/04/2022 à 9:34
Signaler
Ce n'est pas parce que les autres sont "en retard que l'on va les rattraper" et leur caser la compétitivité ainsi obtenue!

le 12/04/2022 à 9:41
Signaler
réponde à @gars allias bréhat allias jade., "maman, les autres ils font comme ça, alors on doit faire comme ça"

le 12/04/2022 à 9:48
Signaler
Et pourtant la France restera le dernier pays d’ Europe à avoir une retraite à partir de l âge légal de 64 ans . Tous les autres pays sont entre 67 et 70 ans…

le 12/04/2022 à 10:47
Signaler
Pauvre gars. La retraite officielle en Coree du sud est a 60 ans.

le 12/04/2022 à 17:54
Signaler
" Tous les autres pays sont entre 67 et 70 ans… ". D'autres pays sont des dictatures, et nous sommes encore une démocratie. Nous sommes effectivement très en retard sur les autres...

à écrit le 12/04/2022 à 8:35
Signaler
Si M.Macron avait fait cette réforme lors du premier quinquennat, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Jouer à ce stade les Ponce Pilate en renvoyant les décisions au peuple râleur n’est certainement pas une politique crédible, est une lâcheté, et n...

le 12/04/2022 à 9:14
Signaler
Vu le contexte d alors que vous oubliez un peu rapidement - gilets jaunes , incendies de commerce, dégradations, mouvements de foule .. lvotre «  y a qu à faut qu on «  est un peu facile … par contre l introduction d un référendum pour de grands. Déc...

le 12/04/2022 à 9:49
Signaler
Vu le contexte d alors que vous oubliez un peu rapidement - gilets jaunes , incendies de commerce, dégradations, mouvements de foule .. votre «  y a qu à faut qu on «  est un peu facile … par contre l introduction d un référendum pour de grandes Déc...

le 12/04/2022 à 10:45
Signaler
Oui, en France faire la moitié des efforts qui font les autres semble impossible.

à écrit le 12/04/2022 à 8:30
Signaler
pour eviter de "choquer la population" il ne faut pas parler de l'age legale du depart a la retraite mais plutot de retraite a taux plein apres 43 ans de cotisation il me semble que les "gens" seraient moins choqué il ne faut pas oublié que les retra...

le 12/04/2022 à 9:53
Signaler
"les retraité actuel lorsqu'il arrivait dans le monde du travaille devaient travailler jusqu'a 65 ans minimum et bossait 45 heures par semaines rien de choquant!!!!!!" Bien joué mais c'est faux,En 1982, sous la présidence de François Mitterrand, u...

à écrit le 12/04/2022 à 8:21
Signaler
On sent bien au contraire, qu'il n'est pas "le maitre des horloges" et subit les influences extérieures! Il se voulait responsable, comme "un homme de paille", parce qu'il ne l'était pas en suivant les directives!

le 12/04/2022 à 9:55
Signaler
La France fait parti d une union .. à ce titre elle doit s adapter à son environnement ( les autres ce pays majoritaires en Europe) … elle restera la seule sous les 67 ans - 70 ans pour l âge du départ e. Retraite … donc rien de révolutionnaire !!

à écrit le 12/04/2022 à 8:21
Signaler
On sent bien au contraire, qu'il n'est pas "le maitre des horloges" et subit les influences extérieures! Il se voulait responsable, comme "un homme de paille", parce qu'il ne l'était pas en suivant les directives!

à écrit le 12/04/2022 à 7:28
Signaler
Il faut bien comprendre que Macron savait qu’en ajoutant à son programme la retraite à 65 ans il allait créer bien des réactions, c’est d’ailleurs certainement un cabinet de conseil qui lui a donné l’idée. Le principe est le suivant 1) dans un premie...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.