#REAix2018 – Edouard Philippe vante la "ténacité" du gouvernement

 |   |  311  mots
(Crédits : DR)
Le Premier ministre Edouard Philippe a vanté samedi la "ténacité" de l'exécutif, en berne dans les sondages, pour mener des réformes, seule façon selon lui de gagner la "course contre-la-montre face à la colère" des citoyens.

"Dans ce monde qui est marqué à son commencement par la colère, ce qui paye in fine, ce qui assure et la gloire et le succès, c'est la ténacité", a-t-il déclaré lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

"Le monde qui vient est un monde dangereux pas seulement sur le mode de la remise en cause du multilatéralisme et des guerres économiques", a-t-il jugé. "C'est aussi un monde dangereux tout court. Et dans un monde dangereux tout court, il est préférable d'être stable sur ses appuis et préparé", a-t-il ajouté.

Soulignant que les sociétés étaient actuellement traversées par une colère "potentiellement dévastatrice", le chef du gouvernement a estimé qu'il fallait "réussir cette course contre la montre" pour l'éteindre.

Et pour cela, il faut "regarder avec lucidité la situation du pays telle qu'elle est", autrement dit "pas réjouissante", a-t-il jugé.

"C'est un pays dans lequel depuis très longtemps, il y a eu une forme de renoncement à prendre des décisions parfois difficiles à assumer, parfois difficiles à expliquer".

Citant "un système extrêmement ambitieux en terme de solidarité (...) mais dont on ne peut pas dire que les effets et l'efficacité sont au rendez-vous", ou encore "une école qui ne fonctionne pas comme elle devrait fonctionner", M. Philippe a justifié les réformes du gouvernement, destinées selon lui à faire de la France le pays "le plus compétitif et le plus attractif" d'Europe.

Selon un sondage Elabe paru jeudi, Emmanuel Macron et Édouard Philippe accusent une nette baisse de leur popularité en juin, ne recueillant respectivement que 34% et 31% de la confiance des personnes interrogées, une baisse de six points en un mois.

C'est dans ce contexte que le chef de l'Etat doit revenir lundi devant le Congrès à Versailles pour fixer le cap du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2018 à 20:24 :
Ténacité à ne pas expulser les délinquants et fichés S étrangers.
Ténacité à ne pas imposer les gafa et les laisser piller les donnés pendant que la CNIL embêté les petits.
Ténacité à TAXER encore et toujours la classe moyenne.
Ténacité à ne jamais réformer l'Etat français.
Ténacité à poursuivre dans le laxisme et laisser la zone de non droit s'étendre...
Ténacité à ne pas défendre les entreprises françaises à l'international vis à vis des US notamment la crise en Iran et les intérêts français ne sont surtout pas défendus
....
Réponse de le 08/07/2018 à 21:23 :
oui il est tenace le bougre, la trahison de son camp politique lui a donné des ailes. Comment un personnage aussi insignifiant dirige un gouvernement ?
Attendons un peu, car le destin des traîtres est toujours cruel.
a écrit le 08/07/2018 à 17:44 :
Ténacité pour imposer une loi faite pour ceux qui l'imposent. A qui profite le multilatéralisme idéologique et aveugle? La corruption fait le jeu du déclin.
a écrit le 08/07/2018 à 17:19 :
Marion Marechaj, directrice de l'école qu'elle vient de créer à Lyon (l'ISSEP) doit revenir sur le devant de la scène politique pour les prochaines élections présidentielles. Avec la montée des extrêmes droites qui gèrent comme l'Italie actuellement et d'autres pays en Europe, c'est le prochain mouvement politique que la France adoptera sûrement grâce à toute l'immigration incontrôlée et qui va s'amplifier rapidement enFrance.
Réponse de le 09/07/2018 à 8:22 :
Reflexion premonitoire. Je dis helas, car la dauphine ne pourra rien faire a part pourrir encore davantage le climat deja passablement irrespirable pour le citoyen qui ne souhaite que vivre tranquillo.
a écrit le 08/07/2018 à 16:47 :
retour rapide(*) au Havre svp, pour le bien de la France.
(*) rapide s'entend en voiture à 80km/h max, pas question d'y retourner en avion privé
a écrit le 08/07/2018 à 13:54 :
Et il persiste .....c est quand même incroyable de pourrir la vie des gens a ce point la et de vouloir démontrer que c est bien . Ah on est servis en France.
a écrit le 08/07/2018 à 13:53 :
A défaut de pouvoir vanter autre chose...😂😂😎
a écrit le 08/07/2018 à 11:14 :
Soit c'est de l'autosatisfaction, soit il cherche à se rassurer.

Parce que son action c'est une violence sociale acharnée envers les immigrés, les retraités, les pauvres, les malades, les chômeurs, les moins éduqués, ceux qui ne sont "rien" et n'ont pas d'argent à mettre en bourse.

C'est un terrible aveu d'incompétence, que les français ont bien analysé, vu la popularité et le jugement très négatif de l'action et du comportement de Macron et Philippe.

"la violence est le dernier refuge des incompétents"
Isaac Asimov
a écrit le 08/07/2018 à 10:05 :
CSG, la suppression de la TH non financée, le prélèvement à la source ,une usine à gaz qui va pénaliser les PMI,PME et les indépendants, pas de baisse des dépenses publiques, pas terrible le bilan Macron.
a écrit le 08/07/2018 à 8:07 :
Plus on est incompétent et plus on estime avoir raison sur tout. Il manque de lucidité.
a écrit le 08/07/2018 à 6:54 :
L’analyse est bonne mais avec des. Français majoritairement sans culture économique, il faut beaucoup de pédagogie pour faire comprendre que la réforme est essentielle que notre système de solidarité passée est en panne que notre organisation de l’etat Et des collectivités territoriales ne va pas, que les missions de l’etat Doivent être revues et réduites mais de ce côté là après un an de pouvoir rien n’arrive pour baisser cette dépense publique qui nous enfonce chaque jour
a écrit le 08/07/2018 à 4:18 :
Quand on est premier ministre, et que l'on s'adresse aux citoyens, on met une cravate, c'est un minimum.
Paillassou....
a écrit le 08/07/2018 à 2:19 :
"Dites du bien de vous, parce que lorsque cela vous reviendra, vous aurez oublié l'origine, et cela fait toujours plaisir" (Alphonse allais)
a écrit le 07/07/2018 à 19:30 :
La ténacité demande un résultat ce qui n'est pas le cas! C'est plutôt de l’entêtement a suivre les ordres de Bruxelles!
a écrit le 07/07/2018 à 18:18 :
Est ce que ténacité est synonyme d'intelligence ? il semblerai que ce ne soit pas le cas. Quand on veux faire les réformes de fond sans doute nécessaires, mais dont on sait que les effets positifs, s'il y en a, ne se feront sentir que dans un temps certain, on ne va pas chercher noise à ses contemporains sur des sujets loin d'être prioritaires.
a écrit le 07/07/2018 à 15:15 :
Tenace ou têtu ? je rejoins malo ! Où est la solidarité ? où est une société heureuse de s'épanouir ? quand on aide trés vite les plus nantis mais qu'en même temps on matraque ou on bride les gens de rien et qu'on différe les annonces d'un plan pauvreté après avoir mis à la poubelle le plan banlieues.
Congrès à Versailles …pour rien…300 000,0 €, un voyage à St Petersbourg pour les bleus, de la vaisselle, une piscine vite faite, un avion pour 110 kms, mais pour nous pauvres régionaux de province un seul chiffre = 80 (bientôt l'âge de la retraite ?!…)
Faut pas s'étonner si la société est en colère !
a écrit le 07/07/2018 à 14:56 :
Le problème de ce pays , c'est qu'il est dirigé par des hauts fonctionnaires depuis 40 ans alors qu'il devrait l'être par des self made men ...
Et avec tous les chiffres de l'OCDE en libre accès, le baratin qu'ils nous sortent depuis des années sur la qualité de vie à la Française commencent à être de moins en moins crédibles même vis à vis du prolétariat...

Etape 1 : suppression des grands corps où au moins dans un premier temps du monopole d'accès réservé à l'ENA et l'X ...
Etape 2 : Interdiction du pantouflage
Etape 3: Réduction des dépenses de l'état
Réponse de le 07/07/2018 à 23:10 :
Le problème de ce pays est qu' il est dirigé par des gens qui n' ont pas le pouvoir alors qu' ils vous laissent à penser qu' ils l' ont quand ils prennent leurs ordres à Bruxelles, c' est le seul préalable à entendre et comprendre pour changer les choses.

Commencez par dérouler l' écheveau par le bon côté et tout ira mieux pour la compréhension du sujet, vous voterez ensuite différemment en devenant un acteur actif de la vie politique ...

https://www.upr.fr/gope-grandes-orientations-de-politique-economique
a écrit le 07/07/2018 à 13:39 :
tenacite ? ou entêtement ,,quand on impose le 80 km /h et que l'on prend l'avion pour faire 110 km . QUAND on annonce une croissance de 15 % du transport aerien et que par ideologie et manque de democratie ( referendum et 180 jugements) on annule Notre dame des landes .ON AUGMENTE LES DEPENSES mais sans les financer etc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :