Retraites : 41.000 amendements déposés à l'Assemblée, record de la législature

 |   |  390  mots
(Crédits : Reuters/Benoit Tessier)
Un nouveau record sous cette législature: 41.000 amendements, dont 23.000 des Insoumis, ont été déposés sur le volet principal de la réforme des retraites, examiné dans l'hémicycle de l'Assemblée à partir de lundi, a indiqué vendredi à l'AFP une source parlementaire.

Certains amendements pourraient être jugés irrecevables d'ici le début de la bataille parlementaire dans l'hémicycle. Impressionnant, leur nombre reste toutefois loin du record de la Ve République : 137.449 en 2006 sur la loi autorisant la privatisation de GDF. La réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron occupe tout de même la deuxième marche du podium.

Obstruction

Outre LFI, qui avait déjà assumé l'obstruction en commission et promis une "noria" pour la séance, les communistes ont déposé 13.000 amendements. Le gouvernement en a aussi déposé une soixantaine et les députés LREM quelque 600. Dans l'opposition, on en dénombre 2.300 chez LR et environ 700 côté PS. Les autres groupes ont été moins prolixes.

Noyée sous 22.000 amendements, dont 19.000 des Insoumis, la commission spéciale retraites avait dû interrompre ses travaux la semaine dernière sans parvenir à balayer l'ensemble du texte.

C'est donc le texte initial présenté par le gouvernement qui arrive dans l'hémicycle lundi, sans les minces changements votés en commission. Afin de tenir compte de ses travaux, la vingtaine d'amendements adoptés en commission devraient toutefois être repris par les rapporteurs en séance.

Des délais serrés

Les délais vont-ils être tenus, alors que les "marcheurs" espèrent un vote en première lecture début mars, avant les municipales ? Un responsable de la majorité estimait récemment que si c'était "le même étiage" qu'en commission, les débats seraient "tenables" sur trois semaines, une de plus que prévu à ce stade, ce qui représente déjà 84 heures selon le président de l'Assemblée Richard Ferrand (LREM).

Le député Libertés et Territoires et ex-LREM Matthieu Orphelin n'est pas convaincu. "Il n'y a aucune chance que l'examen du texte soit terminé avant les municipales", lance-t-il dans un communiqué, dans lequel il réclame le report du débat de "quelques semaines".

A ce stade, le gouvernement exclut tout recours au 49-3, arme de la Constitution qui permet d'abréger les débats et d'adopter le texte sans vote. "Cela reviendrait à tuer le débat, ce n'est pas une option considérée", assure la vice-présidente du groupe LREM à l'Assemblée Marie Lebec, même si certains "marcheurs" préviennent déjà qu'ils n'auront "aucun problème politique" à y recourir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2020 à 18:03 :
A raison de 2 secondes par amendement (vu le contenu de certains d'entre eux c'est largement suffisant) et en regroupant ceux identiques ou quasiment, on pourrait en finir avec cette montagne d'amendements en une vingtaine d'heures.
a écrit le 17/02/2020 à 7:57 :
Certains appellent cela la démocratie, c'est plutôt le bordel. Les oppositions ne sont pas mûres pour gouverner.
a écrit le 16/02/2020 à 19:38 :
Si à la v république c’est passé avec 139000 amendements ça passera aussi cette fois avec la réforme des retraites.
Un dernier «  coup » pour achever la population ciblée .
a écrit le 16/02/2020 à 18:32 :
Selon un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Humanité, 67% des Français seraient favorables à l’organisation d’un référendum sur la réforme des retraites.
Si la démocratie c'est trop complexe, assumez la dictature !
a écrit le 16/02/2020 à 17:06 :
C'est toujours sympa de constater que les partis qui sont les plus critiques envers la "politique politicienne" en usent plus que d'autres.
Et le cirque continue.
a écrit le 16/02/2020 à 9:31 :
En parlant de retraite :


C’est officiel, le régime de retraite de la Banque de France est maintenu. Son gouverneur François Villeroy de Galhau en a reçu l’assurance de la part du monsieur Retraites du gouvernement, Laurent Pietraszewski, dans un courrier daté du jeudi 13 février. Le système spécifique de retraite de l’institution bicentenaire va donc perdurer et les actifs de la caisse de réserve des employés de la Banque de France continueront de financer les pensions. Un motif de satisfaction pour les agents de la Banque de France, qui jouissent d’un régime “spécial” de retraite. “C'est un résultat positif de l'action qui a été menée collectivement par la direction de la Banque et les représentants du personnel”, se félicite-t-on du côté de l’institution .
a écrit le 15/02/2020 à 17:49 :
"Certains marcheurs n'auront aucun problème à y recourir"(au 49.3). Personne n'en doute un instant. Orwell avait parfaitement compris que les élites acceptaient plus facilement les idées totalitaires que le peuple. L'utilisation du 49.3 est bien un acte digne d'une dictature.
A voir le comportement des Phillipe, Macron, Penicaud, Ferrand, Legendre, Guerini,... à la botte du MEDEF de Monsieur Geoffroy Roux de Bezieux, nous sommes bien dans le cadre orwellien.
Réponse de le 15/02/2020 à 18:32 :
Vous oubliez Rocard, Sarkozy Hollande. Essayez d'être honnête !
Le 49.3 figure dans notre constitution, donc parfaitement démocratique. Ou alors donnez vous les moyens de changer la constitution
Réponse de le 15/02/2020 à 20:54 :
Changer la constitution? Et qui va le decider ? Un gouvernement ?
A pars un référendum je vois pas ...
Aucun gouvernement droite gauche ne se tirera une balle dans le pied
Demander leur deja de reformer leur avantages!! Sont meme pas capable de ça alors faire la 6 ieme!!!
Réponse de le 15/02/2020 à 22:30 :
@Deldongo : aucun 49-3 sous le quinquennat Sarkozy.
Réponse de le 16/02/2020 à 11:04 :
Sur ce sujet précis, la dictature n'est absolument pas du côté de LREM qui souhaite un débat parlementaire loyal sur le texte, mais du côté des "partis" d’extrême gauche qui ont sciemment décidé de torpiller le débat républicain en déposant plusieurs dizaine de milliers de pseudo-amendements totalement ineptes, exclusivement destinés à précisément interdire le débat démocratique sur ce texte ô combien important. Face à ce délit d'anti-démocratie caractérisé, le 49-3 est l'arme de légitime défense du Peuple français. Encore une fois, après le rejet violent du résultat de l'élection démocratique de 2017, après les discours de son leader maximo visant à mettre sa personne 'sacrée' au-dessus des lois de la République, LFI démontre qu'elle rejette la démocratie. Le 'pouvoir du peuple' qu'elle appelle de ses vœux a un nom: le totalitarisme.
a écrit le 15/02/2020 à 11:47 :
40.000 amendements. N'ont rien d'autre à foutre nos chers députés. Dégainer au plus vite le 49.3. Et circulez !
Réponse de le 15/02/2020 à 18:49 :
Les députés d'opposition font leur job. Le droit d'amendement est constitutionnel et le recours à des techiques d'obstruction est d'autant plus légitime que la majorité ne leur laisse aucun espace d'expression et refuse de prendre en compte aucun amendement venant de leur camp, et ceci jusqu'à la caricature la plus obscène (ex: congé pour décès d'enfant).

Il se peut que le gouvernement recoure au 49.3, et il en paiera le prix politique.
Réponse de le 15/02/2020 à 20:55 :
C est pas beaucoup 40 000 vu la reforme de nul qu ils sont en train de nous pondre !!
a écrit le 15/02/2020 à 10:29 :
j’ai reçu hier, un appel téléphonique ET une plaquette publicitaire de ALLIANZ pour m’inciter à leur donner de l’argent. La loi Pacte leur donne cette possibilité. Ils soulignent qu’avec la réforme actuelle du gouvernement, j’allais perdre beaucoup d’argent et qu’en souscrivant chez eux une retraite correcte serait préservée. Cela revient à DONNER mon épargne à des financiers sans garantie de le récupérer (Enron, spéculations, faillite du fonds de pension) Bref, le banquier président des riches veut que je finance ses petits copains gratos, sans aucune contrpartie avec le sourire.
Mais moi je ne suis pas stupide. Cette épargne elle va rester sous mon lit, et je ne jetterais pas l’argent par la fenêtre
Réponse de le 15/02/2020 à 16:13 :
Raisonnement à la petite semaine et de comptoir ... mais vous avez le droit !
Votre argent sous le matelas ne vaudra quasiment plus rien à votre retraite ( l’inflation aura eu raison de vos petites coupures!)
Bonne chance.
Réponse de le 15/02/2020 à 19:02 :
Croyez vous que je raisonne à la petite semaine
(1) Je suis contacté par des assureurs qui me disent que la réforme, actuelle va diminuer de façon conséquente ma retraite. Je vais devoir cotiser beaucoup plus et bien plus longtemps
(2) Le gouvernement de MACRON le banquier des riches prétend que cette réforme est juste et équitable
(3) Des grèves contre cette réforme ont lieu. Même des professions libérales classées à droite la contestent
(4)Enfin la presse rappelle que
Depuis plusieurs années, BlackRock se montre extrêmement intéressé pour mettre la main sur une partie de l’épargne des Français, afin de l’orienter vers l’épargne-retraite. Dans une note à destination du gouvernement français publiée en juin 2019, et exhumée par Mediapart, BlackRock regrette que les régimes comme le Perco et le Perp, créés en 2003 et permettant de se constituer une épargne retraite individuelle, n’aient attiré que 130 milliards d’euros. Un niveau « décevant par rapport à l’épargne déposée en liquidités (1 500 milliards d’euros), les produits d’assurance-vie en euros (1 600 milliards d’euros) ou les investissements directs/indirects en actifs non financiers (plus de 7 600 milliards d’euros) »
Mais BlackRock voit dans la loi Pacte (relative à la croissance et à la transformation des entreprises), votée en avril 2019, une formidable occasion d’introduire un système de retraite par capitalisation au côté du système par répartition existant. Dans la note exhumée par Mediapart, le fonds de pension chante les louanges de cette loi qui propose notamment des allègements fiscaux pour les cotisations versées sur ce type de produits. Et délivre toute une série de recommandations au gouvernement pour les promouvoir. Par exemple, « mettre en place des incitations comportementales pour accroître le niveau des contributions volontaires », ou encore « imposer à terme la mise en place de dispositifs d’épargne retraite à adhésion automatique ».
(5) L'inflation est très basse puisque les taux EURIBOR sont négatifs

Alors qu'en dites vous?
Réponse de le 16/02/2020 à 13:11 :
Mais cessez donc de geindre pour rien. Vous ne voulez pas investir votre épargne via Allianz ? Personne ne vous y oblige. Puisqyevoys dites vous-meme que vous êtes très intelligent, vous pouvez tout cacher en billets de 100€ sous votre matelas. Mais après, ne venez pas vous plaindre de vous le faire voler ou de l'inflation.
a écrit le 15/02/2020 à 10:19 :
Quand un "pouvoir" insiste, en contradiction a la souveraineté de son peuple, c'est qu'elle n'est pas maître de sa politique mais un simple rouage! C'est l'arbre qui cache la forêt!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :