Retraites : 2 Français sur 3 pour l'organisation d'un référendum

 |   |  279  mots
Si référendum il y avait, une majorité rejetterait un système par points.
Si référendum il y avait, une majorité rejetterait un système par points. (Crédits : Reuters)
Les proches de LFI et du PCF (84%) ainsi que ceux du RN (76%) sont les plus favorables à l'organisation d'un référendum par le président de la République, devant ceux du PS (69%) et des Républicains (54%).

2 Français sur 3 (67%) sont favorables à l'organisation d'un référendum sur la réforme des retraites et une majorité rejetterait un système par points, selon un sondage Ifop publié ce jeudi.

Un tiers des personnes interrogées (32%) se disent "tout à fait favorables" à un référendum et 35% "plutôt favorables". À l'inverse, 33% n'y sont pas favorables, selon cette enquête pour L'Humanité et La Marseillaise.

Les sympathisants LFI et PCF en tête

Les proches de LFI et du PCF (84%) ainsi que ceux du RN (76%) sont les plus favorables à l'organisation d'un référendum par le président de la République, devant ceux du PS (69%) et des Républicains (54%). Seuls les sympathisants de La République en Marche y sont majoritairement hostiles (55% contre).

| Lire aussi : Villani réclame un référendum, Guérini n'en veut pas

En cas de référendum, 56% des personnes interrogées, inscrites sur les listes électorales, voteraient contre l'instauration d'"un système universel de retraites par points", tel que proposé par Emmanuel Macron et le gouvernement.

Une minorité (44%) y serait en revanche favorable, notamment parmi les proches de LREM (85%) et de LR (65%).

Reprise des débats à l'Assemblée

Les partenaires sociaux étaient reçus jeudi par le Premier ministre pour "faire un bilan" des concertations sur la réforme, avant la reprise des débats à l'Assemblée nationale et de la "conférence de financement" la semaine prochaine.

| Lire aussi : Le débat sur les retraites reprendra à zéro lundi à l'Assemblée

Enquête réalisée en ligne du 11 au 12 février auprès de 1.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2020 à 10:50 :
Interrogeons les causes et nous trouvons un déficit budgétaire français en hausse, à 92,8 milliards en décembre,

Le déficit budgétaire de l’État s’est dégradé de plus de 16 milliards d’euros par rapport à la même période en 2018.

Source : le Figaro (4 février)

Tant que la France sera dans l’UE et l’euro, le déficit budgétaire français ne cessera de croître. Comment pourrait-il en être autrement avec une monnaie trop forte et l’impossibilité de protéger notre économie et ce qui reste d e nos emplois ? Sans parler de l’austérité décrétée par les GOPÉ, qui crée un cercle vicieux de décroissance et d’endettement..
La Revue de presse UPR.
Réponse de le 14/02/2020 à 12:38 :
16 milliards... c'est approximativement ce qui a été lâché pour éteindre l'incendie gilets jaunes.
Réponse de le 16/02/2020 à 11:52 :
Le déficit budgétaire à toujours augmenté et le fera toujours, les rois imposait aux plus riche de leur prêter et quand ils ne pouvaient plus rembourser leur coupait la tête des préteurs pour annuler les dettes, et jusqu'à ce que le peuple en ai marre et que ce soit leur propre tête qui tombe..Aujourd'hui y a plus de tête a coupé car c'est la finance qui prête ou disons plutôt investi en échange de loi qui nous tue à leur profit !
a écrit le 14/02/2020 à 10:01 :
Un référundum sur un sujet aussi complexe? il sont tombés sur la tête ces gaulois!
a écrit le 14/02/2020 à 8:50 :
le Référendum EST INELUCTABLE

2 Français sur 3 pour un Référendum

Le Conseil d'Etat qui critique sévèrement le gouvernement et son projet approximatif, non financé, avec de multiples zones d'ombres,

les violences extrêmes policières qui sont la démonstration que ce pouvoir est digne du Pétainisme de Vichy

A l'EVIDENCE Macron a perdu toute la confiance des Français, il lui reste à LIMOGER ce piètre gouvernement Philippe Edouard très désordonné foutraque et à dissoudre l'Assemblée Nationale de godillots LREM et MODEM

il serait même légitime que Macron démissionne lui-même.
Réponse de le 14/02/2020 à 10:12 :
Et ça ne changera rien puisque c' est Bruxelles qui commande, vous espérer la démission de Macron le candidat médiatiquement fabriqué en France et qui a été choisi par Bruxelles ..? Vous rêvez.

C' est tout à fait à l' image du RIC, un RIC sans Frexiter d' une UE qui pilote et donne les ordres ne sert à rien..
a écrit le 14/02/2020 à 8:47 :
Quelle serait la question posée pour répondre par oui ou non à une réforme aussi complexe ? Un référendum pour ou contre Macron ? Puisque souhaite par ses opposants ! Assez de chienlit ! Ceux qui se sont distingués par 20.000 amendements devraient avoir honte !
a écrit le 14/02/2020 à 0:02 :
Incroyable qu'on transforme en problème politique une question qui devrait être posée à des actuaires (c'est un problème d'assurance) qui ont toutes compétences pour la résoudre.
Il leur serait assez facile de sortir un tableau pour chaque hypothèse (âge de départ, niveau de pension, niveau de cotisations salariales), la seule ligne rouge étant de ne pas augmenter les cotisations retraite patronales, les coûts salariaux restant trop élevés en France malgré la baisse de charges qui a succédé au CICE (en témoigne le niveau de chômage bien supérieur à la moyenne de l'UE et les déficits commerciaux)..
a écrit le 13/02/2020 à 21:21 :
Pourquoi ? Cette réforme était dans son programme électoral et ... il a été élu et bien .
Point final ; assez de démagogie .
Réponse de le 14/02/2020 à 0:02 :
La France n es pas une dictature ?🤑
Réponse de le 14/02/2020 à 10:05 :
on attend la réforme pas une réformette. Promesse présidentielle qui doit être tenue n'en déplaise aux opposants qui veulent en faire une issue politique.
Allons, en marche...pour une fois!
a écrit le 13/02/2020 à 20:45 :
Est-il besoin de se faire empapaouter ? Le comité de mobilisation de la DG de l’Insee vient de produire une nouvelle note très utile pour montrer qu’il est possible de financer les retraites sans reculer l’âge de départ ou diminuer les pensions.
En 1960, nous étions 4 actifs cotisants pour 1 retraité, alors qu’aujourd’hui nous sommes 1,7 actif cotisant pour1retraité. En 2018, 1,7 actif occupé crée pour 142 000 euros de valeur, soit 1,5 fois plus que les 4 actifs occupés de 1960 qui finançaient une retraite. Moins d’actifs cotisants par retraité ne signifie donc pas moins de ressources pour financer les pensions.
"Analyse Retraite par le Comité de Mobilisation de la DG de l' INSEE" N02
a écrit le 13/02/2020 à 20:41 :
Organiser un référendum sur le retraites ne servira à rien puisqu' il ne résoudra pas la cause, on sait que un, les français ne veulent pas se faire rincer sur le sujet retraites et deux, que l' UE commande la ..réforme à Macron, en novlangue bruxelloise sur le sujet retraites via l' article 121 du TFUE.
La seule façon est de demander en mode anglais un référendum sur le FREXIT pour régler la majorité des problèmes des français et ne plus subir la potion austère des GOPE ou grandes orientations de politiques économiques distillées par Bruxelles et ses 28 commissaires non élus..
a écrit le 13/02/2020 à 20:41 :
Organiser un référendum sur le retraites ne servira à rien puisqu' il ne résoudra pas la cause, on sait que un, les français ne veulent pas se faire rincer sur le sujet retraites et deux, que l' UE commande la ..réforme à Macron, en novlangue bruxelloise sur le sujet retraites via l' article 121 du TFUE.
La seule façon est de demander en mode anglais un référendum sur le FREXIT pour régler la majorité des problèmes des français et ne plus subir la potion austère des GOPE ou grandes orientations de politiques économiques distillées par Bruxelles et ses 28 commissaires non élus..
a écrit le 13/02/2020 à 19:04 :
Verv..Chui d'ac. Un saint homme notre président... Roi de la justice sociale. C'était comment au départ ? Même retraite pour tous ? Sauf les A, les B et j'en passe
a écrit le 13/02/2020 à 18:39 :
on ne fait pas un référendum sur un sujet aussi complexe et aussi mal expliqué ! N importe quelle question sera traduite en " êtes vous pour ou contre Macron". Une belle occasion manquée qu'il est trop tard de rattraper par un référendum qui conduirait à prolonger d une décennie les injustices actuelles (même si elles sont factuellement admises par la majorité des Français) et le trompe l oeil d un système qui coûte une fortune au pays sans aucune garantie pour le futur.
On sait qui profite de ce "surtout ne changeons rien sans préserver les avantages acquis" !
Réponse de le 14/02/2020 à 6:54 :
Le système fonctionnait et était positif.
Il est facile de diviser la population en disant qu’il y a des nantis (les cheminots par exemple) qui profitent d’un système sans regarder ce que touchent nos politiques qui ne changent rien voire augmentent leurs différents revenus.
On détruit un système en le rendant obsolète, pour dire ensuite qu’il ne fonctionne pas et qu’on doit le réformer.
Or, pour le coup, je suis d’accord avec Asselineau : c’est l’UE qui force à tuer le système social français (comme les privatisations forcées, la santé privatisée etc.).
Objectif : que cela bénéficie à des nantis bien plus riches que les cheminots...
Arrêtons de nous diviser et regardons qui impose à nos dirigeants (droite-gauche-centre soit Sarko-Hollande-Macron) leur ligne politique. Car qu’ils soient de droite ou de gauche, elle reste toujours la même : celle de l’UE... et tout le monde finit par y perdre.
a écrit le 13/02/2020 à 16:52 :
Oui, mais le problème est que le dernier n'avait pas été validé par le pouvoir politique.
Alors au vue du fait que l'on sait pourquoi les deux tiers des citoyens veulent le référendum, disons que c'est aussi pourquoi les politiques et macron en particulier ne le voudra pas.

Le séparatisme démocratique cher au président s'applique pour lui lorsqu'il comprend que le vote est dangereux....

et un proto dictateur ne fait pas voter les gens !
a écrit le 13/02/2020 à 16:24 :
il aurait fallu faire ca des le debut, et avec la bonne question
' preferez vous partir a 65 ans, ou preferez vous payer 5% de cotisations salariales en plus quui vont amputer votre revenu actuel?'
les question a la con genre ' preferez vous partir a la retraite a 65 ans ou a 35?' ou ' preferez vous que rien ne change et qu'on finance ca ' paye par personne''?', c'est pas des questions
a écrit le 13/02/2020 à 16:00 :
Vous savez bien que les français ne répondent jamais a la question posé... pourrait dire Mr Macron pour éviter de faire un référendum inutile!
Quand on voit déjà la question posé pour la privatisation... on constate que l'on fait des questions inutiles a bon escient, alors qu'il suffisait de l'inverser pour qu'elle soit déjà adopter!
a écrit le 13/02/2020 à 15:58 :
Merci de donner autant d'importance à LFI, il me tarde d'entendre de ce fait Mélenchon hurler qu'il fera emprisonner les opposants politiques ! S'il est élu bien entendu... et on ne pourra pas dire qu'il aura fait quelque chose pour hein ? ^^

Élections, pièges à gonds.
a écrit le 13/02/2020 à 15:51 :
Un référendum pour les retraites solution finale Macron a perdue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :