Retraites : une grande majorité des Français est favorable à une harmonisation des régimes

 |   |  423  mots
Près de 90% des personnes interrogées trouvent normal qu'une personne ayant commencé à travailler plus jeune puisse partir à la retraite plus tôt.
Près de 90% des personnes interrogées trouvent "normal qu'une personne ayant commencé à travailler plus jeune puisse partir à la retraite plus tôt". (Crédits : Charles Platiau)
Les points de vue divergent selon les statuts : Pour les ouvriers par exemple, le régime unique de retraite est davantage plébiscité que pour les cadres et les professions libérales ou intermédiaires.

Plus de huit Français sur dix (84%) sont favorables à une harmonisation des régimes de retraite, mais seulement 40% se prononcent pour un régime unique, selon une étude du ministère des Solidarités rendue publique mercredi.

Quelque 3.000 personnes ont été interrogées d'octobre à décembre sur le système de retraite actuel et la multiplicité de régimes existant selon les statuts professionnels, dans le cadre du baromètre 2016 de la Drees (service de statistiques du ministère).

Parmi elles, 39% estiment "qu'il ne devrait y avoir qu'un seul régime de retraite avec des caractéristiques identiques pour tous".

Sans aller si loin, un peu moins de la moitié (45%) se prononce pour "un socle commun de retraite (...) gardant certaines différences selon le statut professionnel".

Seules 16% des personnes interrogées préfèrent ainsi "des régimes différents pour tenir compte des différences de statut professionnel".

Des divergences de points de vue

Ces résultats pourraient "traduire à la fois une volonté de renforcer l'équité entre les différents régimes, et une envie de simplification et de plus grande lisibilité", selon la Drees.

Dans le détail, les opinions divergent selon les statuts : "les inactifs, notamment les retraités, préconisent le régime unique pour 44% d'entre eux, contre 35% des actifs". Chez ces derniers, le régime unique est davantage plébiscité par les ouvriers (49%) que par les cadres et professions libérales ou professions intermédiaires (24% dans les deux cas).

Les salariés du public, sans surprise moins favorables au régime unique (26%) que les salariés du privé (36%), se positionnent pour 57% d'entre eux pour un socle commun avec des différences selon le statut.

Autre enseignement, si l'ensemble des sondés "restent très majoritairement attachés à un système de retraite essentiellement public" (9 sur 10 en 2015), un peu moins de la moitié estime qu'il faudrait à l'avenir ajouter "un complément d'assurance ou d'épargne individuelle" à l'actuel système par répartition.

Enfin, près de 90% trouvent "normal qu'une personne ayant commencé à travailler plus jeune puisse partir à la retraite plus tôt".

Une réforme des retraites en cours

Les Français sont en revanche bien plus divisés concernant "la prise en compte des différences d'espérance de vie" : en 2015, la moitié ne souhaitait pas que "les cadres cotisent plus longtemps que les ouvriers afin de tenir compte des différences d'espérance de vie entre ces catégories".

Le gouvernement planche sur une vaste réforme des retraites visant un système universel.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2017 à 10:07 :
C est fait macron sont occupe ! Csg retraites gelé pour 2018 non respect de l inflation 0.8 % pour une inflation de 1.2 fin octobre et 1.4 fin décembre gel de arrco agirc mois un point pour une inflation de 1.3 fin novembre tout est harmonise vives les patates 🥔
a écrit le 07/12/2017 à 16:56 :
Harmonisation des taux de prélèvement et versement forfaitaire! Les "gros" salaires sont sensé avoir épargné pour augmenter leur retraite!
a écrit le 06/12/2017 à 19:01 :
Il faut appliquer la note n°6 du CAE. Mais les français ne veulent pas le comprendre. Les Allemands et les Suédois appliquent ce principe de financement des retraites et en profitent. Pourquoi pas nous?
a écrit le 06/12/2017 à 18:54 :
Le travail et l'énergie correspondent à la même grandeur physique. Les retraites doivent être financées par le travail et par l'énergie. On oublie l'énergie. Pourquoi? Qui peut me l'expliquer?
a écrit le 06/12/2017 à 14:53 :
Vous dites que les retraites français sont mieux rémunérés que ailleurs, mais nous avons cotisé bien plus que ailleurs.
De +nous avons cotisé avant pour les anciens, et aujourd'hui ont nous prélève pour le jeunes, il est où le respect des retraités ? C'est du pipôs!réveillez vous le retraites ! !!!!!
a écrit le 06/12/2017 à 14:07 :
Harmonisation dans le taux de prélèvement et forfaitaire au versement parce que les gros salaires sont sensés avoir épargné durant leur vie!
a écrit le 06/12/2017 à 13:46 :
Il faudra d'abord convaincre les députés qui ne lâcheront rien dans leur rente de situation.
a écrit le 06/12/2017 à 13:44 :
Au régime sec , une certitude pour les années à venir.
a écrit le 06/12/2017 à 13:37 :
Stop à l arnaques de la csg des retraites payement de la retrates en fin de mois revalirisation réelle des retraites arrco et agirc font des bénéfices avec l argenté des tetraites respect des revalirisation arrêt de geles des tetraites plafonds des retraites chappot des retraites arrco revalirisation arrêt total des critique LeS retraitees du respect ?
a écrit le 06/12/2017 à 13:28 :
On attend déjà les députés qui s'offusquent des notes de frais et autres similarité s'offusquer d'être mis au même régime.

Ah ben non, suis-je bête, l'harmonisation concernera tout le monde, sauf eux, bien évidemment.
a écrit le 06/12/2017 à 12:59 :
Calquée sur celle des parlementaires !!!
Réponse de le 06/12/2017 à 21:31 :
Ouais ! Une harmonisation au mieux disant, ça nous changera :)
a écrit le 06/12/2017 à 12:50 :
Nous vivons dans une république qui se veut un Etat de Droits...et ou on ne cesse de modifier les règles en cours de route au mépris de la règle de non rétroactivité:
On devient fonctionnaire avec un ensemble d'avantages/inconvénients et au cours de la carrière les pouvoirs publics changent les règles.
On souscrit un plan d'épargne logement dont le contrat est établi par les pouvoirs publics, sur lequel il est indiqué que les intérêts ne seront pas imposables ...et quelques années après on y applique d'abord les prélèvements sociaux puis l'IR;
Tout ceci montre que nous ne sommes plus dans un Etat de Droits et dès lors pourquoi tenir nos engagements...pourquoi payer nos impôts ou rembourser nos crédits?
a écrit le 06/12/2017 à 12:44 :
l armonisation vas en contente certain et en lesse d autres c est souvent comme cela , mais je pensse que ce seras plus egalitaire, si les haut revenues qui ont des metier moins dure cotisse plus et si les personnes qui ont des metiers plus dure partent plus tot???
a écrit le 06/12/2017 à 12:15 :
harmonie des retraites de la politique oui
a écrit le 06/12/2017 à 10:06 :
On est tous favorable à l'harmonisation de façon générale hein, mais nous en voulons une par le haut tandis que nos dirigeants économiques et politiques nous l'imposent par le bas se reposant sur le comportement grégaire uniquement.
Réponse de le 06/12/2017 à 12:54 :
Une réforme à budget égal fera des gagnants et des perdants, mais au final plus d’équité

La réforme d’apres ne fera que des perdants mais sera nécessaire vu que les retraités français touchent en moyenne 20% de plus que les retraités des autres pays européens (calculés par rapport aux salaires des actifs pas en valeur absolue, il ne s’agit pas de comparer avec la retraite d’un polonais ou le niveau d envie est plus faible
Réponse de le 06/12/2017 à 18:40 :
Et donc le but de l’Europe n'était il pas de tirer tous les citoyens européens vers le haut ?

Nous avions raison donc de refuser ce traité constitutionnel européen en 2005 que nos politiciens nous ont imposé en 2007 sous la forme de lisbonne, le peuple est bien plus clairvoyant que l’aimerait notre oligarchie c'est un fait.

Par ailleurs baisser les retraites et vous baisserez d'autant la consommation des ménages et donc la croissance, mais bon n'est-ce pas cela que vous souhaitez ne fait, la banqueroute de sorte que les milliardaires rachètent notre pays ?

Vite un frexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :