Pour contrer le variant Delta, Macron met la pression sur les non-vaccinés

Face à la flambée du variant Delta, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi un été de mobilisation pour la vaccination. Les non-vaccinés sont sous pression, en imposant le pass sanitaire à l'entrée dans la plupart des lieux publics et en rendant la vaccination obligatoire pour les soignants et ceux au contact des personnes fragiles. Le chef de l'Etat a aussi relancé les réformes économiques : éducation formation, retraites et "pacte entre les générations".

10 mn

(Crédits : GONZALO FUENTES)

Il y a encore un mois, l'annonce de la fin du port du masque en extérieur et du couvre-feu semblait marquer le début d'un retour à la normale après 15 mois de crise sanitaire. Les progrès de la vaccination et le recul de l'épidémie permettaient à Emmanuel Macron d'envisager, à moins d'un an de la fin de son mandat, de relancer les réformes mises en sommeil pendant la crise, au premier rang desquelles celle des retraites. Une façon de revêtir son costume de réformateur et de lancer le départ de sa campagne pour un deuxième mandat présidentiel. Tel était initialement l'objet de l'allocution de juillet. Si l'objectif n'a pas changé, la flambée du variant Delta a bouleversé l'agenda. Dans son allocution de ce lundi, Emmanuel Macron n'a pas relancé l'épineuse question des retraites, même s'il en a rappelé les principes. Il ne lancera pas un tel chantier tant que "les conditions sanitaires ne seront pas réunies". Une façon de renvoyer le dossier après la présidentielle de 2022 puisque les Français, a prévenu le chef de l'Etat, "vont devoir vivre avec le virus tout au long de l'année 2021 et une bonne partie de l'année 2022".

Dans son allocution, Emmanuel Macron s'est posé en protecteur des Français, en appelant à la mobilisation contre le virus. Un "été de mobilisation" qui passe par un durcissement sévère des restrictions pour les non-vaccinés afn de les convaincre de rallier la cause de la vaccination. "Un été de mobilisation contre la vaccination", comme l'a résumé le chef de l'Etat. Mais ce dernier a une nouvelle fois pratiqué le "en même temps", en partageant les grandes orientations qu'il envisageait pour la France de demain tout en faisant de la rentrée "le rendez-vous de notre avenir pour construire une France indépendante et conquérante". Un mélange de mesures concrètes et de projets à long terme aux airs de campagne électorale.

Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

- La vaccination est obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. Les personnes concernées "auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner" et après cette date seront mis en oeuvre "des contrôles et des sanctions", a expliqué le chef de l'Etat. Ils ne pourront plus travailler et ne seront plus payés, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le chef de l'Etat a même évoqué l'hypothèse d'une vaccination obligatoire pour tous. Pour "les millions d'entre vous qui n'ont pour le moment reçu aucune injection, en fonction de l'évolution de la situation, nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français", a-t-il en effet déclaré.

- Le pass sanitaire, en vigueur depuis vendredi dernier dans les discothèques et bientôt dans les lieux culturels, sera étendu début août aux cafés, restaurants et centres commerciaux, mais aussi aux avions, trains, cars sur les longues distances et établissements médicaux. Il sera par ailleurs étendu le 21 juillet  aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, à partir de 12 ans. Cette extension à d'autres établissements début août nécessite le vote d'un texte de loi et sa promulgation, a-t-il précisé. L'objectif est clair :

"Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d'entre vous à aller vous faire vacciner", a déclaré Emmanuel Macron.

Les tests PCR de confort seront payants à partir de l'automne, sauf prescription médicale. Pour les collégiens, les lycéens, les étudiants, des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée", alors que la vaccination est déjà ouverte à tous les enfants de 12 ans et plus depuis mi-juin.

- L'état d'urgence sanitaire va être déclaré mardi en Martinique et à La Réunion, et un couvre-feu y sera instauré en raison de la circulation accrue du coronavirus. Le chef de l'Etat a justifié cette décision, qui sera entérinée en Conseil des ministres, par le "niveau de vaccination insuffisant" et par la "forte pression" hospitalière dans ces deux territoires.

-Pour les personnes vaccinées les premières, en janvier et février, une campagne de rappel va démarrer à partir de "début septembre". "Les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours de septembre", a précisé le chef de l'Etat.

Mais derrière ce tour de vis sanitaire qui doit permettre de protéger les plus vulnérables et de garder le cap de la croissance qui atteindra 6% en 2021, contre 5% estimée jusqu'ici par Bercy, Emmanuel Macron a annoncé un certain nombre de grandes mesures économiques et sociales, au calendrier pour une partie d'entre elles incertain.

-Il a tout d'abord assuré que la réforme contestée de l'assurance-chômage, dont certaines dispositions ont été suspendues par le Conseil d'Etat, serait "pleinement mise en œuvre dès le 1er octobre". Cette entrée en vigueur correspond à une "volonté simple", a-t-il résumé: "on doit toujours bien mieux gagner sa vie en travaillant qu'en restant chez soi, ce qui n'est actuellement pas toujours le cas". Pour rappel, le juge des référés du Conseil d'Etat avait estimé fin juin que les "incertitudes sur la situation économique" ne permettaient pas de mettre en place au 1er juillet les nouvelles règles rendant moins favorable l'indemnisation du chômage des salariés ayant alterné contrats courts et inactivité. Les règles actuelles d'indemnisation des demandeurs d'emploi ont en conséquence été prolongées jusqu'à la fin septembre. Le gouvernement avait cependant immédiatement indiqué que son ambition restait "inchangée" et rappelé que le Conseil d'Etat n'avait pas remis en cause la réforme sur le fond.

"Nous allons continuer d'investir dans la formation tout au long de la vie dès cette rentrée, nous formons durablement plus de demandeurs d'emploi qu'il y a quatre ans mais ce n'est pas encore assez et j'ai demandé au gouvernement, dès cette rentrée, de lancer un plan massif de formation et de requalification des chômeurs de longue durée", a par ailleurs annoncé le président de la République dans son allocution télévisée.

- La réforme, également contestée des retraites sera engagée "dès que les conditions sanitaires seront réunies", a déclaré Emmanuel Macron, demandant au gouvernement de "travailler avec les partenaires sociaux sur ce sujet à la rentrée".

"Pour protéger les retraites actuelles et celles de nos enfants sans augmenter les impôts, il est juste et efficace de changer notre système de retraites", a dit le chef de l'Etat, précisant toutefois qu'il ne "lancer(ait) pas cette réforme tant que l'épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée".

S'il n'a pas donné le calendrier, il en a rappelé la philosophie.

"Notre système est injuste avec 42 régimes différents, il entretient des inégalités majeures et il faudra aller vers plus de simplicité pour plus de justice et donc les régimes spéciaux devront être supprimés pour les nouveaux employé dans ces secteurs", a-t-il développé.

Pour Emmanuel Macron, "parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard". Toutefois, il faudra "prendre en compte la difficulté des métiers. Mais progressivement, sur plusieurs années, et par un système qui fait la différence selon le travail réellement exercé. Et donc l'âge de départ doit être plus tardif", a-t-il poursuivi.

"Une vie de travail doit offrir une pension digne et donc toute retraite pour une carrière complète devra être supérieure à 1.000 euros par mois", a ajouté le président.

Sujet explosif, cette réforme avait été suspendue en mars 2020 à cause de la crise sanitaire. Le président de la République avait lui-même relancé le débat lors d'un déplacement début juin, en affirmant que son projet de "système universel" ne pourrait sans doute pas "être repris en l'état", mais que "rien n'est exclu", avant de pointer quelques jours plus tard "un déficit de plusieurs milliards d'euros". Syndicats et patronat ont depuis fait savoir à l'unanimité qu'ils ne souhaitaient pas d'une réforme des retraites avant la présidentielle de 2022. Le Medef, bien que favorable à un relèvement de l'âge de départ à 64 ans, avait mis en garde sur le risque que cette mesure entrave la relance à cause d'éventuels mouvements sociaux.

- Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé un "revenu d'engagement" pour les jeunes sans emploi ou sans formation, particulièrement touchés par la crise sanitaire, suivant une "logique de devoirs et de droits". "Pour amplifier cette dynamique (de l'apprentissage), je présenterai à la rentrée le revenu d'engagement pour les jeunes, qui concernerales jeunes sans emploi ou formation, et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits", a déclaré le président de la République.

Pour aider les jeunes sans emploi, dont la précarité s'est aggravée avec la crise du Covid-19, le gouvernement avait ouvert en début d'année le chantier de la "Garantie jeunes universelle". Ce "revenu d'engagement" s'inscrit dans la continuité de ce chantier et devrait permettre de généraliser la rémunération des parcours vers l'emploi des jeunes âgés de 16 à 25 ans les plus en difficulté, une solution préférée par l'exécutif à l'extension du RSA aux moins de 25 ans. Créée sous le quinquennat Hollande, la Garantie jeunes est un dispositif d'insertion qui assure actuellement aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont "ni en emploi, ni en études ni en formation" (baptisés +NEET+) une allocation mensuelle (d'un montant maximal de 497 euros). En contrepartie, les bénéficiaires s'engagent à suivre un parcours d'insertion intensif et collectif en mission locale.

Fin novembre 2020, dans le plan "un jeune, une solution", le gouvernement avait déjà annoncé le doublement de son nombre de bénéficiaires en 2021, à 200.000, en assouplissant les critères d'éligibilité.

"Accompagnement de notre jeunesse, meilleure prise en charge des aînés, c'est un nouveau pacte français entre les générations qu'il nous faut bâtir pour notre nation", a poursuivi Emmanuel Macron.

"Quant à nos aînés et nos concitoyens en situation de handicap trop souvent confrontés à une solitude sans solution, nous leur devons une grande ambition humaniste pour l'autonomie, un accompagnement renforcé pour le maintien à domicile, des maisons de retraite modernisées", a ajouté le chef de l'Etat, esquissant une réforme de la prise en charge de la perte d'autonomie. Promis mi-2018 et depuis plusieurs fois repoussé, le projet de loi qui vise à réformer l'aide aux personnes âgées, en établissement comme à domicile, est très attendu par des professionnels durement éprouvés par la crise du Covid.

Le chef de l'Etat a également annoncé "un plan d'investissement" à la rentrée pour "bâtir la France de 2030" et "faire émerger dans notre pays et en Europe les champions de demain".

"A la rentrée, après le travail et les consultations en cours, nous déciderons d'un plan d'investissement qui visera un objectif : bâtir la France de 2030 et faire émerger dans notre pays et en Europe les champions de demain, qui dans les domaines du numérique, de l'industrie verte, des biotechnologies ou encore dans l'agriculture, dessineront notre avenir".

10 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 62
à écrit le 15/07/2021 à 8:47
Signaler
Puisqu’Emmanuel Macron a tweeté, le 27 décembre 2020, « Je l’ai dit, je le répète : le vaccin ne sera pas obligatoire. » et qu’aujourd’hui il rend de fait la vaccination obligatoire d’une manière détournée avec le « pass sanitaire obligatoire » et, p...

à écrit le 14/07/2021 à 9:12
Signaler
Apparemment ceux qui sont interrogé ce matin à la TV dans les files d'attente le font par contrainte et non par enthousiasme ce qui n'est jamais bon signe.

à écrit le 14/07/2021 à 8:31
Signaler
"Vous êtes le nez rouge et purulent des manipulateurs et des profiteurs de crise" ou encore “Vous êtes la partie grossière du corps du complotisme, son orifice béant et malodorant”. Le 27 mai dernier, le docteur Jérôme Marty s’était montré virulent à...

à écrit le 14/07/2021 à 0:16
Signaler
La date limite pour être vacciné n'est pas la même pour tout le monde,c'est une atteinte au principe d'égalité

le 21/07/2021 à 13:45
Signaler
Fait pas venir chialer mais assumer ses refus .. de vaccin d il y a quelque mois perso je suis entièrement vacciné depuis mai … et je garde le masque ffp2 partout où je vais…

à écrit le 13/07/2021 à 18:36
Signaler
Quel dommage que Coluche et Desproges ne soient plus de ce monde pour nous faire rire de ces schmilbliks .

à écrit le 13/07/2021 à 17:08
Signaler
La soufflante qu'il a reçue en mai dernier ne devait pas être assez forte.

à écrit le 13/07/2021 à 16:05
Signaler
L'utilité de cette troisième dose ne fait pas l'unanimité. « Les Américains qui ont été entièrement vaccinés n'ont pas besoin d'un rappel à l'heure actuelle », ont ainsi estimé l'agence américaine des médicaments (FDA) et les Centres de prévention et...

à écrit le 13/07/2021 à 13:53
Signaler
Dans la nature les plus fragiles sont éliminés, c'est la loi de la nature. Elle peut sembler dure, mais pas plus que les lois des hommes qui restreignent les libertés, qui exploitent, infantilisent...

à écrit le 13/07/2021 à 13:50
Signaler
il aurait du le faire depuis longtemps, nous aurions deja moins de problèmes y compris pour la rentrée scolaire de septembre MAIS!!!!!! MONSIEUR etait en campagne .??????

le 14/07/2021 à 7:36
Signaler
Rectification : Mossieur Macron EST en campagne. Il n'a pas terminé la feuille de route qu'on lui a donné. C'est qu'il doit rendre des comptes le pépère, et certainement pas aux français. Toute décision quelle qu'elle soit sera prise selon ce seul cr...

à écrit le 13/07/2021 à 13:37
Signaler
Les mondialistes qui mènent le bal covidien ont fait agité la marionnette Macron, sais aucune surprise. Voici ce que disait Macron au Parisien le 29 avril dernier, il y a 2 mois et demi. Qui peut encore accorder la moindre confiance à cet...

le 13/07/2021 à 15:13
Signaler
Oulala, grosse fatigue pour la cellule militante bénévole de l'UPR. "Macron le mondialiste à la solde des europeistes" etc... Même le RN a abandonné ces calembredaines ringardes, c'est dire. Pas facile de défendre les obsessions abtivax du pat

le 13/07/2021 à 15:13
Signaler
Oulala, grosse fatigue pour la cellule militante bénévole de l'UPR. "Macron le mondialiste à la solde des europeistes" etc... Même le RN a abandonné ces calembredaines ringardes, c'est dire. Pas facile de défendre les obsessions antivax du patron, he...

le 13/07/2021 à 19:32
Signaler
Réponse à Polaris : force est de constater que Gedeon a raison. Mais quand on est un macroniste convaincu de la première heure comme vous, c'est peine perdue.

à écrit le 13/07/2021 à 13:34
Signaler
B. Johnson -souverainiste- confirme que le RU restaure toutes les libertés quand la France -inféodée aux mondialistes- les détruit, le Québec annonce qu'il n'imitera pas la France sur la vaccination.. Dans le monde, on commence à se pincer le nez dev...

le 13/07/2021 à 21:09
Signaler
Le Canada interdit l'entrée sur son sol toute personne non vaccinée.

le 14/07/2021 à 7:39
Signaler
C'est bien mieux de fermer et/ou contrôler les frontières. Ça sert aussi à ça une frontière, sauf pour les mondialistes macronistes déterminés à appliquer le great reset. Ce en quoi les pays anglo-saxons, Canada en-tête, ont bien raison.

à écrit le 13/07/2021 à 13:27
Signaler
Au delà des sujets qui fâchent : Ce que je ne comprends pas : pourquoi l’UE a autorisé la coupe d’Europe de foot alors qu’ils savaient TOUS pertinemment que le delta ( indien) provoquerait une 4 vague ( selon leur volonté ) Ça sent la programmati...

à écrit le 13/07/2021 à 13:19
Signaler
intempestif, à contre temps, impossible à mettre en oeuvre et probablement très largement illégal. La mesure d'obligation pour les personnels soignants et aidants les personnes à risque aurait dû être prise en début d'année, dès les vaccins dispon...

à écrit le 13/07/2021 à 13:14
Signaler
4 invités sur C New ce midi ,4 favorables à la vaccination dont deux de 70 ans ,on sent le pluralisme.

à écrit le 13/07/2021 à 13:05
Signaler
Va falloir m' expliquer un truc que j' ai du mal à saisir.. Donc l' épidémie repart à la hausse et dans 2 semaines nous sommes à nouveau à 20.000 infectés jour. Donc la mesure simple et logique à prendre aurait été de remettre l' obligation du por...

le 13/07/2021 à 13:19
Signaler
Ils ont peur du Rassemblemnt National mais ils n'ont pas peurs des FACHOS DU GOUVERNEMENT Vos libertés ne se négocient pas

à écrit le 13/07/2021 à 12:02
Signaler
Si j'étais personnel soignant récalcitrant, je forcerais ma hiérarchie à me licencier pour motif réel et sérieux (propos de la ministre Borne ce matin). Ensuite, je m'inscris au chômage le temps de m'installer en libéral. Et en plus j'accrois mon niv...

à écrit le 13/07/2021 à 11:35
Signaler
Je me ferais pas vacciner car la seul sortie que je fais c'est pour aller acheter de quoi manger et je suis protégé avec le masque et lavages des mains .

à écrit le 13/07/2021 à 9:36
Signaler
Excellentes mesures qui montrent que décider n'est pas si difficile, et surtout qu'il n'est nul besoin de prendre les avis de tous, surtout de ceux qui sont dans la contestation permanente...

à écrit le 13/07/2021 à 9:35
Signaler
Macron est obsédé par sa réélection et s'est persuadé qu'elle passe par la relance de l'économie. Peu importe les valeurs fondamentales auxquelles les Français sont attachés, telles que la méritocratie et l'égalité, qu'il piétine sans état d'âme. La ...

le 13/07/2021 à 11:05
Signaler
S il était obsédé par son élection pensez vous qu il sifflerait la fin de la récré ? Non il ferait commîmes on fait ses prédécesseurs tout mettre sous le tapis en attendant le prochain président . Je pense qu il Sven mosuecdd sa réélection … je n aim...

le 13/07/2021 à 11:06
Signaler
S il était obsédé par son élection pensez vous qu il sifflerait la fin de la récré ? Non il ferait comme on fait ses prédécesseurs tout mettre sous le tapis en attendant le prochain président . Je pense qu il s ´ en moque sa réélection … je n aime pa...

le 15/07/2021 à 5:58
Signaler
Cher Brehat, décidément ça ne s'arrange pas. Votre état devient de plus en plus inquiétant. Et dire que vous traitez les autres d'être dans le déni.

à écrit le 13/07/2021 à 9:15
Signaler
Son long monologue nous révèle qu'il prend ses informations dans la tribune, qu'il ne remonte pas dans l'estime des français et qu'il s'en moque!

à écrit le 13/07/2021 à 9:14
Signaler
"Toute l'allocution de Macron 20h est une provocation. Elle confirme mon analyse sur ses propos mystérieux des 4 décembre et 3 juin. L'oligarchie qui «tient» Macron lui a donné son ultime feuille de route avant qu'il ne soit exfiltré de l'Élysée en 2...

le 13/07/2021 à 10:54
Signaler
Pouvez vous nous donner le pourcentage d'électeurs d'Asselineau aux dernières élections ?

le 13/07/2021 à 12:36
Signaler
@marc 469 "Pouvez vous nous donner le pourcentage d'électeurs d'Asselineau aux dernières élections ? " Dans ce cas ,tu peux aussi parler du temps d'antenne que les médias lui donne.

le 13/07/2021 à 15:17
Signaler
C'est quoi Asselineau ? Un site antivax ? Complotiste ? Gilet jaune ? Les trois ?

à écrit le 13/07/2021 à 8:55
Signaler
Il y a assez de vaccins pour vacciner 70 pourcents de la population adulte, il y aura donc 30 pourcents de punis. Non? Les politiques doivent tous être vaccinés...

à écrit le 13/07/2021 à 8:54
Signaler
C'est bien gentil tout ça mais il va le faire appliquer comment? Les centres commerciaux ça m'étonnerait qu'ils filtrent les clients et les cafetiers vont pas vouloir perdre leurs habitués. Obliger a des mesures impossibles a faire appliquer, c'est p...

le 13/07/2021 à 11:03
Signaler
En droit français un vigile à l’entrée d’un commerce n’a pas le droit d’exiger une carte d’identité, il doit faire appel à un OPJ. Les gens de mauvaise foi peuvent donc faire des photocopie de QR code pour contourner les décisions de bon sens , mais ...

à écrit le 13/07/2021 à 8:17
Signaler
"on doit toujours bien mieux gagner sa vie en travaillant qu'en restant chez so" Et au lieu d'augmenter les salaires tandis que toutes les factures augmentent on baisse les cotisations, ça va être bon pour la croissance ça manu bravo ! Au secours...

le 13/07/2021 à 10:58
Signaler
Ce n'est pas l'état qui peut augmenter les salaires mais les entreprises. Avez vous des notions en économie ?

le 13/07/2021 à 13:43
Signaler
Pourtant que les présidents des ETats Unis demandent aux entreprises de monter les salaires ben elles montent les salaires... tu veux dire que c'est pas l'mpire des faibles qui peut le faire ? Oui c'est sûr maintenant faut quand même comprendre l'éco...

à écrit le 13/07/2021 à 7:40
Signaler
Une retraite digne: 1000€ par mois....chiche M. Macron, tu vis avec....

le 13/07/2021 à 8:15
Signaler
Pour ceux qui ont peu ou pas cotisé, c'est beaucoup.Non?

le 13/07/2021 à 9:08
Signaler
"c'est beaucoup" Pour subir une oligarchie qui est allée encore plus loin dans la décadence que la monarchie et une dictature financière de l'UE je trouve que c'est très peu mille balles par mois. Mais c'est vrai je suis un peu exigeant envers la...

à écrit le 13/07/2021 à 6:53
Signaler
Vaccin arn messager et vaccin adenovirus = vaccin ogm Technologie jamais employé, recul inexistant. Les vaccins à virus atténués ou mort, technologie éprouvée depuis plusieurs generations sortent cet automne, pourquoi cet empressement, pourquo...

le 13/07/2021 à 9:22
Signaler
Pour coller au plan en ..arrière plan, lire Youssef Hindi spécialiste des religions, en particulier chercheur en eschatologie messianique paru sur Strategika : "vaccination et dictature sanitaire en Israël et en Occident "...

à écrit le 13/07/2021 à 5:59
Signaler
Prochaine étape le passeport social, comme son ami M. Xi ?

le 13/07/2021 à 8:01
Signaler
Le retour de l’apartheid en France vient d'être officialisé. Après l'invention des dictatures démocratiques comme la Chine, nous avons aujourd'hui le retour de la dictature républicaine comme au bon vieux temps de Napoléon. C'est ça la modernité qu'o...

à écrit le 13/07/2021 à 4:03
Signaler
Les nouvelles mesures anti covid, sont certes utiles mais le « génie français » va les mettre à mal. Le contrôle va vite montrer ses failles car les restaurateurs ne pourront que vérifier une attestation papier, ou un QR code sans s’assurer de la réa...

à écrit le 13/07/2021 à 1:42
Signaler
Passe sanitaire pour aller à l'hopital... On fait comment en urgence si on n'est pas vacciné ?...

le 13/07/2021 à 5:09
Signaler
Tant pis pour vous c'est ce que pense plus de la moitie des francais suiveurs et tres obeissants.

à écrit le 13/07/2021 à 1:28
Signaler
Interdiction de restaurant pour des gens non vaccinés, en dépit des mesures sanitaires largement efficaces... Sanction disproportionnée par rapport à la faute... C'est le retour des lois scélérates ?

le 13/07/2021 à 13:21
Signaler
D'un certain coté ne pas se faire servir une boite de conserve achetée au black chez Métro, ouverte par un sans papier, dans des conditions d'hygiène limite.. c'est peut être pas un mal... incroyable comment le covid aura changer la " réputation "...

à écrit le 13/07/2021 à 1:05
Signaler
Le calendrier de j Macron est irréaliste

à écrit le 13/07/2021 à 0:25
Signaler
Le chantage ne peut pas être érigé en mode de gouvernement. Ne serait-il pas plus simple (mais cela demanderait plus de courage) de décider la vaccination anti-covid obligatoire? Je ne suis pas anti-vaccin (je suis statisticien !) et je suis compléte...

à écrit le 12/07/2021 à 23:57
Signaler
Pour faire des économies face à la situation annoncée par Emmanuel Macron, vendez votre télévision. Vous ne serez plus obligés de payer la redevance télé (contribution à l'audiovisuel public).

à écrit le 12/07/2021 à 23:33
Signaler
Pour les Non-Vaccinés contre les injections forcées de leur thérapie génique dans Votre Sang : Pas de problème ! Restaurants ? Repas livrés à domicile, ou sur le palier du resto (paiement en liquide possible) ! Cinémas ? Streaming vidéo à domicile en...

le 13/07/2021 à 11:04
Signaler
En fait votre vie se résume à des fiestas. J'ai bon ?

à écrit le 12/07/2021 à 23:32
Signaler
Prendre les gens pour des idiots. Les traiter avec mépris. Être pour une caste. Voilà ce qu’est Macron. Ah, et aussi ne respecter aucun engagement, aucune promesse Qu’ils rendent la vaccination obligatoire à tous, plutôt que de jouer du pass sanit...

le 13/07/2021 à 0:05
Signaler
Cela fait plaisir de lire des commentaires de personnes qui comprennent l'idéologie perverse de Macron. Cet énergumène et son gouvernement avancent masqués en permanence.

à écrit le 12/07/2021 à 22:38
Signaler
Ça y est, il commence à mettre en pratique notre apprenti dictateur ! La LDEM !!

le 21/07/2021 à 13:41
Signaler
Commentaire sans intérêt allez en chine et vous verrez ce qu est une dictaturre… avec cecdue vous commentez vous seriez déjà en camps de rééducation ou zigouille

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.