35 millions de dollars : le don faramineux du co-fondateur de Facebook à la campagne de Clinton

 |   |  430  mots
Participer au financement d'une campagne électorale est une première pour le co-fondateur de Facebook comme pour son épouse.
Participer au financement d'une campagne électorale est une première pour le co-fondateur de Facebook comme pour son épouse. (Crédits : <small>Facebook</small>)
Comme de nombreux entrepreneurs de la Silicon Valley, Dustin Moskovitz et sa femme Cari Tuna ont décidé de soutenir la candidate démocrate. Leur contribution est la plus importante de cette campagne présidentielle pour le camp démocrate.

Article mis à jour le 27 octobre

Alors que l'échéance de l'élection présidentielle se rapproche outre-Atlantique, Hillary Clinton vient de recevoir 15 millions de dollars. Cette somme s'ajoute au chèque de 20 millions de dollars signé par Dustin Moskovitz et son épouse début septembre pour la campagne de la candidate du Parti démocrate selon Politico.

Cette donation est de taille puisqu'il s'agit de la seconde plus importante de cette campagne de 2016.  En août, le candidat républicain Donald Trump avait levé une somme record de 90 millions de dollars. Un apport faramineux mais... largement insuffisant pour rattraper Hillary Clinton. Au 27 octobre, cette dernière avait récolté un total de 445,4 millions de dollars de contributions, contre 218,8 millions de dollars pour son adversaire, selon la commission électorale fédérale.

La Silicon Valley majoritairement opposée à Trump

Le couple Moskovitz-Tuna est connu pour sa philanthropie. Avec une fortune s'élevant à plus de 10,5 milliards de dollars, ils font partie des plus jeunes fortunés à rejoindre le programme "Giving Pledge" ("promesse de don", en français), auquel participent une centaine de milliardaires qui se sont engagés à donner au moins 50% de leur fortune à des œuvres caritatives. En revanche, participer au financement d'une campagne électorale avec un tel don est une première pour le co-fondateur de Facebook tout comme pour son épouse. En 2014, ils avaient fait un don de 5,200 dollars pour la campagne du mari de Chris Hugues (autre co-fondateur de Facebook) pour l'élection à la chambre des représentants.

Justifiant sa donation par un post sur le blog Medium, Dustin Moskovitz estime que : "Si Donald Trump gagne, le pays fera un retour en arrière, et sera plus isolé de la communauté internationale".

Un avis largement partagé par les acteurs de la Silicon Valley. Dans une lettre ouverte publiée en juillet dernier, signée par 150 acteurs de la high-tech dont Dustin Moskovitz, les entrepreneurs expliquent comment "Trump serait un désastre pour l'innovation".

Que va faire Zuckerberg qui, d'habitude, vote Républicain?

Alors que Hillary Clinton a déjà reçu plus de 53 millions de dollars de contributions venues de Californie, Donald Trump n'a reçu que 4 millions de dollars. Les Californiens sont les premiers contributeurs à la campagne de la candidate démocrate, devant les New-yorkais.

Quant au patron de Facebook, Mark Zuckerberg, sa position est plus floue. Ces dernières années, il a financé uniquement des membres du Parti républicain, notamment Marco Rubio, candidat malheureux à la primaire républicaine, lors de sa campagne pour la réforme de l'immigration en 2013. De là à soutenir Donald Trump ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2016 à 11:13 :
Il s'appelle comme Moscovici...(lol)
a écrit le 27/10/2016 à 18:12 :
Ailleurs, les américains appellerait cela de la corruption active.

No comment.
a écrit le 27/10/2016 à 17:22 :
Si sa femme s'appelle Tuna, certains américains vont trouver sa démarche "fishy". Et lui, il a un nom qui fait penser à un Moscovici de l'Est. Trève de plaisanterie, s'il invesit autant, c'est qu'il en attend des retombées faramineuses aussi :-)
a écrit le 09/09/2016 à 18:33 :
Vous parlez du second plus gros don. Et qui est est le 1er don de H. Clinton ? et le top 20 ou 50 ?
Ce serait intéressant d'aller au bout, et de voir la part des multnationales, armement, finance, bio-chimie, etc., pour chacun des deux candidats.
Là, en soit, peu d'intérêt à la nouvelle sinon.
Réponse de le 28/10/2016 à 18:48 :
Si tu avais lu l'article tu aurais remarqué que le 1erpus gros don venait de lui déjà avec 20 millions...
a écrit le 09/09/2016 à 15:25 :
Pas vraiment étonnant, ces gens de la silicon, tous milliardaires veulent continuer leurs affaires derriere des paradis fiscaux.. Et c'est clair qu'avec trump cela risque de changer pour eux.
A ce titre ou est Apple avec l'irlande ? Cook a aussi sponsorisé Clinton. Étonnant là aussi.
a écrit le 09/09/2016 à 15:22 :
Voici un don en pure perte , lors du verdict des urnes en novembre...
Libre à lui de miser ainsi, miser étant de la famille de misère...
a écrit le 09/09/2016 à 14:27 :
J'espère qu'il a fait au moins son don de 200 dollars à la campagne de Sanders.
a écrit le 09/09/2016 à 13:52 :
C'est plutôt marrant de voir des entrepreneurs filer leur argent à une criminelle, froide, menteuse, et va-t-en guerre, ils s'en mordront peut-être les doigts, mais l'investissement vaut probablement le coup en terme de renvoi d'ascenseur. Au fond un président de nos jours ce n'est rien de plus qu'un produit marketing, ciblé sur des segments consommateurs.
Réponse de le 27/10/2016 à 17:27 :
Oui il aurait mieux valu filer cet argent à un psychopathe autocentré et instable.
a écrit le 09/09/2016 à 13:32 :
S'il vous plaît, cessez de parler de philanthropie à tout bout de champ. Déjà que la philanthropie est, dans son principe, très contestable (ces gens n'ont donc visiblement pas besoin de ces masses d'argent !), mais là c'est le don d'un milliardaire à une multimillionnaire pour réaliser une politique aux bénéfices des grands intérêts financiers du pays. Où est "l'amour de l"homme" étymologiquement lié à la philanthropie dans cette mascarade ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :