Fusillade de Munich : ce que l'on sait

 |   |  775  mots
(Crédits : Reuters)
Vendredi, une fusillade a éclaté autour de 18H dans un centre commercial de Munich. Selon la police, le bilan s'élève à 9 morts et 16 blessés. Selon les enquêteurs le tueur, qui s'est suicidé, n'avait aucun lien avec l'Etat islamique. Il préméditait son geste depuis 'il avait visité, voici un an, l'endroit où une fusillade avait fait 15 morts en 2009 dans un collège du sud-ouest de l'Allemagne.

Article modifié dimanche 24 juillet à 14h47

Neuf personnes ont été tuées et 16 personnes ont été blessées vendredi soir dans une fusillade dans un centre commercial de Munich (sud de l'Allemagne), selon un bilan encore provisoire. L'auteur de cette tuerie est un Germano-Iranien âgé de 18 ans s'est ensuite suicidé.

Selon la police allemande, il n'existe aucun lien entre le meurtrier et l'Etat islamique. Le jeune homme, qui était suivi médicalement pour des troubles psychiatriques, a agi seul et prévoyait de commettre un carnage depuis qu'il avait visité, voici un an, l'endroit où une fusillade avait fait 15 morts en 2009 dans un collège du sud-ouest de l'Allemagne, a déclaré dimanche un responsable bavarois.

Les éléments retrouvés au domicile de l'agresseur montrent qu'il jouait souvent à des jeux vidéos violents et avait acheté son arme, un pistolet Glock 17, sur le "dark net", une partie d'internet accessible seulement avec des logiciels particuliers, a déclaré Robert Heimberger, président du Bureau d'enquête criminelle du Land de Bavière.

L'agresseur n'était pas connu des services de police. Selon les premiers résultats de l'enquête, il aurait voulu établir un lien avec le massacre il y a tout juste cinq ans d'Anders Behring Breivik, le tueur d' l'île d'Utoya, en Norvège.

Un piège tendu

Il aurait prémédité son coup en attirant la plupart de ses victimes dans un piège. Il les aurait incité via Facebook à venir dans un restaurant McDonald's de la ville pour y bénéficier de réductions.Il aurait aussi été victime dans le passé de "harcèlement" de la part d'autres "jeunes de son âge", a indiqué le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière. De son côté, le parquet du Land de Bavière a précisé dimanche que les victimes de la fusillade n'étaient pas des camarades de classe du tireur

"Nous partons du principe qu'il s'agit dans cette affaire d'un acte classique d'un forcené" pris d'une crise de folie meurtrière ayant agi "sans motivation politique", a déclaré samedi à la presse le procureur de Munich, Thomas Steinkraus-Koch.

"Il n'y a absolument aucun lien avec (le groupe) Etat islamique", a renchéri le chef de la police locale, Hubertus Andrä.

"Il n'y a pas d'autres raisons. Nous avons trouvé des éléments montrant qu'il se préoccupait des questions liées aux forcenés, notamment des livres et des articles de journaux, a précisé le chef de la police de Munich, Hubertus Andrä.

Que s'est-il passé?

La fusillade a éclaté peu avant 18H00 dans un restaurant McDonald's avant de se poursuivre dans une rue adjacente. Des témoins évoquent trois assaillants qui sont ensuite entrés dans le centre commercial situé près du stade olympique, dans le nord de la ville, selon une porte-parole de la police.

Une vidéo, postée sur les réseaux sociaux, montre des gens en train de fuir le restaurant et un homme habillé en noir tirant à plusieurs reprises sur eux.

La gare centrale a été évacuée et les transports en commun (métro, bus, tramway) ont été totalement suspendus.

Le centre commercial, qui a ouvert dans les années 1970 et est le plus grand de Bavière, était entouré par les forces de l'ordre, alors que des hélicoptères survolaient la ville. Il est situé non loin du lieu où un commando palestinien avait pris en otage des athlètes israéliens pendant les Jeux olympiques de 1972, en tuant onze d'entre eux.

Le motif de la fusillade n'est pas connu mais elle intervient alors que l'Europe est en état d'alerte après plusieurs attaques jihadistes en France et en Belgique.

Le précédent de l'attaque du train

Cette fusillade survient quelques jours seulement après l'attaque commise à Wurzbourg, non loin de Munich, par un jeune demandeur d'asile qui a attaqué à la hache des passagers dans un train. Cinq personnes ont été blessées, dont deux grièvement.

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque, la première que l'organisation jihadiste reconnait en Allemagne.

Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière a indiqué que ce jeune de 17 ans était un "loup solitaire" manifestement "inspiré" par le groupe Etat islamique, sans toutefois faire partie d'un groupe islamiste.

Il était arrivé en tant que mineur non accompagné en Allemagne en juin 2015, année où le pays a accueilli plus d'un million de demandeurs d'asile, majoritairement entrés en Allemagne via la Bavière. Le jeune homme vivait depuis peu dans une famille d'accueil, non loin des lieux de l'attaque.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2016 à 16:46 :
Wurzbourg "non loin de Munich"... à 200 km...
Dans ce cas, c'est aussi "non loin de Strasbourg", par exemple.
a écrit le 24/07/2016 à 11:43 :
La publicité faites autour des tueurs ne fait qu'engendrer des vocations de célébrité! C'est grâce aux médias que la terreur peut ainsi se mettre en place! Il a suffit "d’amorcer" la pompe terroriste et ainsi créer le conflit artificiel!
a écrit le 24/07/2016 à 10:23 :
Allez voir sa page Facebook, une version différente des médias
a écrit le 24/07/2016 à 9:05 :
Donc merci à la police allemande d'avoir établi qu'il faut en droit une licence de l'Etat Islamique en bonne et due forme pour commettre un attentat terroriste islamiste. Sinon, ça ne compte pas et l'acte sera déclassé. Bon, évidemment, ceux qui sont morts ne le seront pas moins pour autant ; et là, la police allemande n'a pas encore la solution...
a écrit le 24/07/2016 à 7:56 :
c(est la deuxieme fois que l'on nous presente
apres declaration des autorités allemande des malades
l'airbus et munich
ou sont la responsabilite de l'etat qui ne fait que peu
pour proteger ses populations
a part se proteger de toute critique
a écrit le 23/07/2016 à 21:12 :
"il y a tout juste cinq ans d'Anders Behring Breivik, le pilote de la compagnie aérienne German Wings."

C'est consternant! Dites-moi que vous vous êtes fait hacker....
a écrit le 23/07/2016 à 17:33 :
Pas de lien avec Daech mais inspiré par Breivik...ça n'est guère plus réjouissant, c'est toujours deux fanatismes.
Réponse de le 23/07/2016 à 20:40 :
sauf que les enquêteurs découvrent qu'il était généralement fasciné par les tueries. N'en déplaise à la chancelière allemande ! De plus, il semblerait qu'il se soit converti au christianisme pour obtenir le prénom David précédent celui d'Ali Sunboly .Les voisins de la famille de nationalités différentes le décrivait comme un gentil garçon. Un gérant de café voisin le décrivait comme un jeune homme taciturne qui ne parlait pas aux autres.
a écrit le 23/07/2016 à 16:15 :
LT n'a jamais entendu parler de Breivik, ce norvègien dont la tuerie à Oslo et sur une île voisine date juste de 5 ans, comme le rapellent d'autres médias?
Réponse de le 23/07/2016 à 19:54 :
Effectivement ça ne fait pas très professionnel pour un journaliste de confondre Andreas Lubitz, le pilote suicidaire de la Germanwings, avec Anders Breivik, le terroriste norvégien responsable de la tuerie d'Utøya.
a écrit le 23/07/2016 à 15:42 :
Ce jeune homme savait manier une arme semi-automatique avec dextérité et il était équipé de 300 cartouches. A-t-on le droit de se demander par qui il a été formé et comment il a obtenu ce matériel e guerre ?
Réponse de le 23/07/2016 à 20:24 :
C'est ce que recherche effectivement la police. L'enquête ne fait que commencer. On le saura bientôt. On sait déjà que l'acquisition n'a pas été légale.
a écrit le 23/07/2016 à 14:32 :
Cet Homme est Irano-Allemand selon
des sources officielles
a écrit le 23/07/2016 à 13:41 :
Ouf les allemands peuvent être rassurés ,ce n'est qu'un jeune migrant de 18 ans qui faisait ses courses avec un pistolet et quelques chargeurs parce qu'il avait peur d'être agressé.le procureur à déjà fait son enquête il ne connait pas le motif mais c'est un forcené .fermer le banc.
a écrit le 23/07/2016 à 13:27 :
Au conditionnel des journaux allemands, il s'agirait d'un gemao-IRANIEN, bien sûr né en Allemagne, ayant toujours vêcu en Allemagne. Certains peuvent manger leur châpeau.
a écrit le 23/07/2016 à 13:07 :
On n'attend de voir la photo de l'auteur des faits, né en Allemagne.
a écrit le 23/07/2016 à 10:56 :
Quand je vois la twizy sur route je me dis que c'est l'avenir, un petit véhicule non polluant et peu coûteux mais quand je vois le prix de la location au mois je me dis que définitivement on ne peut pas compter sur les constructeurs pour faire reculer la pollution et le trafic routier qu'on sera obligé de passer par d'autres acteurs.

L'argent est le principal frein au progrès et à l'épanouissement humain, à chaque fois cela se vérifie.
a écrit le 23/07/2016 à 10:48 :
Pendant que les malades mentaux psychopathes nous mitraillent, le milieu financier nous fait les poches, beau travail d'équipe.
a écrit le 23/07/2016 à 10:23 :
Un germano-iranien ? Il faut 8 ans de présence en Allemagne à un étranger pour se faire naturaliser, il est arrivé en 2015 et il le serait ? Donc il a déjà vécu en Allemagne auparavant où a un parent allemand, mais ce n'est certainement pas un jeune migrant accueilli en Allemagne parmi les 1 000 000 acceptés par Angela Merkel.
Réponse de le 23/07/2016 à 20:43 :
Ses deux parents sont iraniens, mais leur fils est né en Allemagne et a bénéficié de la double nationalité. La double nationalité être proscrite !
a écrit le 23/07/2016 à 10:23 :
Il semblerai que les médias ne se lassent pas de jouer la peur en longueur et en scénario probable, comme le feuilleton de l'été, mais personnellement je n'en suit pas les épisodes insipides et annoncés d'avance!
a écrit le 23/07/2016 à 7:15 :
Ils ont Merkel nous avons Hollande ! Aides toi le ciel t'aideras
Réponse de le 23/07/2016 à 11:09 :
et là il y a des c.... pour faire de tels commentaires et réagir de la sorte.Que propose tu pour empêcher ces actes lâches et odieux.Aucune personnalité politique ne peut empêcher un tel acte. On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen. Il est plus facile de parler que d'agir.
Réponse de le 23/07/2016 à 12:47 :
hollande il lui manque la moustache

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :