Commerce mondial : l'OMC revoit fortement à la baisse ses prévisions

 |   |  259  mots
La croissance du commerce mondial devrait atteindre un taux de 3,6% en 2017.
La croissance du commerce mondial devrait atteindre un taux de 3,6% en 2017. (Crédits : © Antara Photo Agency / Reuters)
En 2016, l'OMC attend une croissance du commerce mondial inférieure à 3% pour la cinquième année consécutive. Elle prédit une vraie reprise en 2017.

L'année 2016 ne devrait pas être celle de la reprise pour les échanges commerciaux dans le monde. L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a annoncé jeudi 7 avril avoir une nouvelle fois revu à la baisse sa prévision de croissance du commerce mondial cette année pour la ramener à 2,8% contre 3,9% (une estimation de septembre 2015).

"Le commerce enregistre toujours une croissance positive, mais à un rythme décevant", a déclaré le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo. Une croissance que l'organisation juge "faible". "Les importations des pays développés devraient diminuer tandis que la demande des produits importés devrait reprendre dans les économies en développement", ajoute l'OMC. Ainsi, l'organisation prévoit une nouvelle croissance inférieure à 3%, pour la cinquième année d'affilée.

La reprise ne devrait survenir qu'en 2017. La croissance du commerce mondial devrait atteindre un taux de 3,6% cette année-là, selon les économistes de l'OMC.

Le FMI également moins optimiste pour 2016

Des prévisions décevantes pour 2016, qui corroborent avec celles du FMI, relayées par Christine Lagarde. Le 5 avril, l'institution tablait sur une croissance de 3,4% cette année, mais prévoir de revoir celle-ci à la baisse.

Christine Lagarde a estimé que la reprise était "trop lente" et "trop fragile". Elle s'inquiète notamment des risques croissants induits par le ralentissement chinois et la faible croissance des pays développés.

Elle réclame des "actions décisives" pour atteindre une croissance durable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :