Coronavirus : la Banque mondiale annonce une aide immédiate de 12 milliards de dollars

 |   |  385  mots
Le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s'élevait mardi à plus de 92.000, dont plus de 3.155 décès, dans 78 pays.
Le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s'élevait mardi à plus de 92.000, dont plus de 3.155 décès, dans 78 pays. (Crédits : Reuters)
Les fonds, dont certains sont destinés aux pays les plus pauvres du monde, pourront être utilisés pour acheter du matériel médical ou fournir des services de santé et comprendront une expertise et des conseils politiques, a expliqué l'institution de Washington dans un communiqué.

La Banque mondiale a annoncé mardi un plan d'urgence de 12 milliards de dollars pour aider les pays qui en ont besoin à "prendre des mesures efficaces" pour contenir l'épidémie de Covid-19, épargner des vies et atténuer l'impact économique du coronavirus.

"L'objectif est de fournir une action rapide et efficace qui réponde aux besoins des pays", a déclaré David Malpass, le président de la Banque mondiale, lors d'une conférence téléphonique.

Il a en outre souligné la nécessité de "reconnaître" que le virus faisait peser une charge supplémentaire sur les pays pauvres.

Les fonds, dont certains sont destinés aux pays les plus pauvres du monde, pourront être utilisés pour acheter du matériel médical ou fournir des services de santé et comprendront une expertise et des conseils politiques, a expliqué l'institution de Washington dans un communiqué.

"Les objectifs sont simples. Nous devons limiter la transmission inter-humaine, soigner les patients le plus tôt possible, réduire la transmission dans les communautés [...] et minimiser l'impact social et économique", a-t-il également commenté.

David Malpass a fait valoir que les pays pouvaient s'appuyer sur "le savoir-faire historique" de la Banque, forte de son expérience lors de précédentes épidémies telles qu'Ebola, le Sras ou le Zika.

Lire aussi : Coronavirus: le temps perdu de la recherche depuis le Sras

Urgence à agir

"Il faut aller vite" car l'enjeu est de sauver des vies, a également commenté le patron de la Banque.

Dans cet effort, qui doit être collectif, la flexibilité et la réactivité seront "cruciales", a-t-il également souligné.

Le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s'élevait mardi à plus de 92.000, dont plus de 3.155 décès, dans 78 pays.

Lundi, David Malpass et la directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva avaient souligné que les deux institutions disposaient de "plans d'urgence avec financement immédiat" prêts à être déployés.

Ils avaient alors évoqué "des instruments de financement rapides, de facilité de crédit rapide pour soutenir les pays" qui en feraient la demande.

La Banque et le FMI n'ont pour l'heure pas cité nommément de pays.

Lire aussi : Bourse : vague d'euphorie à Paris et Francfort après la baisse surprise des taux par la Fed

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2020 à 13:47 :
"Les fonds, dont certains sont destinés aux pays les plus pauvres du monde"

Ça sent l'appartement dans Paris pour le fils d'un président d'un de ces pays dans peu de temps.Merci, les fonds.
a écrit le 04/03/2020 à 10:14 :
banque mondiale : "une expertise et des conseils politiques,"

J'ai trouvé que cela correspondait assez bien finalement au monde d'aujourd'hui!
Et finalement, la ou l'oms devrait plutôt tenir le discours, bon.....

finalement la pandémie, est celle de l'accès a tout les postes de la société!

Demander un gouvernement bancaire, sera sans doute la prochaine étape de ceux qui en dépendent?!
a écrit le 04/03/2020 à 9:53 :
des facilites de credit a des pays pas solvables, ca s'appelle des dons
tiens, c'est pas la meme banque mondiale qui avait decouvert les fuites colossales d'argent entre ce qui est donne et ce qui arrive vraiment?
peut etre qu'il faut arreter d'etre angelique et trouver des solutions un peu plus adaptees?
a écrit le 04/03/2020 à 9:43 :
Espérons quand même que ces fonds puissent leur servir à bien se nourrir puisque déjà un corps bien alimenté est beaucoup plus résistant aux virus qu'un mal nourri.

EN espérant que les politiciens corrompus n'en pompent pas trop au passage non plus...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :