Covid-19 : un traitement pourrait être disponible d'ici à l'été (vice-président américain)

Un traitement médical contre le nouveau coronavirus pourrait être disponible "d'ici l'été ou le début de l'automne", a affirmé lundi le vice-président américain Mike Pence, qui coordonne la lutte contre l'épidémie aux Etats-Unis.
(Crédits : Yuri Gripas)

Un traitement médical contre le nouveau coronavirus pourrait être disponible "d'ici l'été ou le début de l'automne", a affirmé lundi le vice-président américain Mike Pence, qui coordonne la lutte contre l'épidémie aux Etats-Unis.

"Les traitements thérapeutiques pour apporter un réconfort aux gens qui contractent le coronavirus pourraient être disponibles d'ici l'été ou le début de l'automne", a-t-il affirmé lors d'un point-presse, ajoutant qu'un vaccin contre la maladie "pourrait ne pas être disponible avant la fin de l'année ou le début de l'année prochaine

Plus de 3.000 morts

L'épidémie de coronavirus a dépassé lundi les 3.000 morts et connait une accélération hors de Chine, notamment aux Etats-Unis, jusqu'ici très préservés.

Quatre nouveau décès ont été enregistrés lundi, portant à six le nombre de morts sur le territoire américain, avec les deux cas annoncés ce week-end, tous intervenus dans l'Etat de Washington (nord-ouest). Plus de 90 malades ont été recensés aux Etats-Unis, dont la moitié rapatriés de l'étranger. Plusieurs patients diagnostiqués ces derniers jours n'avaient aucun lien connu avec un foyer de l'épidémie, ce qui laisse à penser que la maladie commence à se propager sur le sol américain, encore très épargné.

Le nombre de cas dans le monde s'élevait à 90.151, dont 3.083 décès, dans 73 pays et territoires, dont 80.026 cas pour la seule Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 17h00 GMT.

L'épidémie semble faiblir en Chine

Tandis que l'épidémie Covid-19 semble faiblir en Chine, elle continue de s'aggraver dans plusieurs pays.

Si les 202 nouveaux cas signalés en Chine continentale constituent le plus faible total depuis fin janvier, 10.134 nouveaux malades ont été enregistrés dans le reste du monde, de très loin le record sur une journée.

La France, nouveau foyer aigu de la contamination en Europe avec 130 cas depuis fin janvier, a notamment enregistré son troisième décès depuis le début de l'épidémie, une personne résidant dans la même ville du nord de la France (Crépy-en-Valois) qu'une précédente victime.

L'Union européenne a relevé son évaluation du risque à "modéré à élevé", avec un dernier bilan de 2.100 cas confirmés dans 18 pays membres. Les ministres de la Santé de l'UE ont été convoqués pour une réunion extraordinaire vendredi à Bruxelles.

En Italie, pays le plus touché en Europe, la barre des 50 morts a été franchie, après une spectaculaire accélération des contagions avec plus de 500 nouveaux cas dimanche sur un total de 2.036.

600 cas supplémentaires en Corée du Sud

 Quant à la Corée du Sud, deuxième pays le plus touché après la Chine, elle a recensé lundi près de 600 cas supplémentaires et huit nouveaux décès, pour un total de plus de 4.300 contaminations, dont 26 mortels.

Le leader du mouvement religieux lié à la moitié des cas de coronavirus en Corée du Sud a présenté ses excuses pour la responsabilité de son organisation dans la propagation de l'épidémie.

La Thaïlande, a fait état lundi de son premier décès, un citoyen local de 35 ans qui souffrait également de la dengue, tandis que Sénégal, Arabie Saoudite et Tunisie ont enregistré leur premier cas, tous liés à des personnes ayant effectué un séjour dans un pays contaminé.

Parmi les nations les plus touchées, l'Iran a rejeté lundi une proposition d'aide des Etats-Unis, conditionnée à la demande expresse de Téhéran. Paris, Berlin et Londres, par ailleurs co-signataires de l'accord sur le nucléaire iranien, ont annoncé qu'ils allaient fournir au pays un soutien matériel et financier.

 Risque de récession

 L'épidémie fait par ailleurs redouter une crise économique d'ampleur planétaire.

A ce titre, les ministres de l'Economie et les banquiers centraux des pays membres du G7 doivent avoir un entretien téléphonique mardi pour coordonner leur action face à l'épidémie de nouveau coronavirus qui se répand dans le monde et menace l'économie mondiale, a indiqué lundi le Trésor américain à l'AFP.

L'OCDE a ramené lundi sa prévision de croissance planétaire de 2,9% à 2,4% et mis en garde contre un scénario encore plus noir si l'épidémie devait s'aggraver.

Après avoir subi la semaine dernière leur plus forte dégringolade depuis la crise financière de 2008, plusieurs places financières ont rebondi lundi.

La Bourse de Tokyo s'est reprise (+0,95%), ainsi que les places chinoises, de même que Wall Street, l'indice Dow Jones finissant en nette progression (+5,09%).

Toutefois, les Bourses européennes étaient partagées et Milan a encore perdu 1,5% sur la séance.

Le commissaire européen à l'Economie Paolo Gentiloni a appelé les pays de l'UE à agir pour soutenir l'économie, évoquant une "réponse budgétaire coordonnée des pays européens".

Le taux de mortalité semble être de 2 à 5%, selon l'OMS, qui a appelé dimanche les pays à travers le monde à s'approvisionner en dispositifs médicaux d'assistance respiratoire, indispensables pour traiter les patients atteints de la forme sévère de la maladie.

d

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 03/03/2020 à 18:17
Signaler
Il ne prend pas de risques. Des essais thérapeutiques sont en cours un peu partout avec les anti-viraux classiques et certains donnent des résultats. Donc il y aura des traitements disponibles, c'est une certitude. Dans quelles mesures seront t'il...

à écrit le 03/03/2020 à 14:07
Signaler
Ils ont vraiment un problème de communication aux USA ... Il n’a pas entendu ce qu’il a dit M. Trump? ... la chaleur ( plus de 35 - 42 degré sûrement ...) « aura raison de ce 🦠 «  vive le réchauffement climatique ☄️!

à écrit le 03/03/2020 à 10:42
Signaler
Il ne prend pas beaucoup de risques. Il est quasi sûr que le covid19 sera réactif a certains antiviraux qui existent déjà et les chercheurs son en train de les passer en revue et de mettre sur pied les protocoles de traitement. Il s'est bien gard...

à écrit le 03/03/2020 à 3:49
Signaler
Pence la copie de lemere. Aussi nul. D'ici l'ete le coro sera un souvenir.

le 03/03/2020 à 6:38
Signaler
En effet, ce sera un souvenir, celui des morts. Mais c’est vrai que l’économie ne s’attendrit pas de cela.

le 03/03/2020 à 9:32
Signaler
quelle est la vérité ??

le 03/03/2020 à 10:11
Signaler
Il va peut-être se trouver à son aise et revenir chaque année ? Il faut surveiller l'hémisphère sud comme pour les souches grippales, passera ou pas par là. "pourrait être disponible " = rien de sûr. Des Trumpolâtres ont dit qu'ils allaient développ...

à écrit le 03/03/2020 à 3:03
Signaler
Les médecins blogueurs en disent plus ! Merci.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.