Coronavirus : les supermarchés pris d'assaut, la distribution bondit en Bourse (Costco, Target, Walmart)

 |   |  774  mots
En Italie, pays le plus touché en Europe, un afflux de gens dans les supermarchés a été constaté, notamment en Lombardie, après l'annonce de la mise en quarantaine de 11 villes du Nord. (Photo d'illustration : à la sortie d'un supermarché de Casalpusterlengo, ville de Lombardie, dans le nord de l'Italie, le 23 février 2020.)
En Italie, pays le plus touché en Europe, un afflux de gens dans les supermarchés a été constaté, notamment en Lombardie, après l'annonce de la mise en quarantaine de 11 villes du Nord. (Photo d'illustration : à la sortie d'un supermarché de Casalpusterlengo, ville de Lombardie, dans le nord de l'Italie, le 23 février 2020.) (Crédits : Reuters)
Face à l'épidémie de Covid-19 qui se répand sur la planète, plusieurs gouvernements ont mis en place des mesures de quarantaine ou de confinement, conduisant certains de leurs concitoyens à se précipiter dans les supermarchés afin de faire des stocks. En France, plusieurs magasins ont été "dévalisés", pas seulement dans les zones contaminées. Le point sur les chaînes d'approvisionnement pays par pays.

Les rayons des produits de première nécessité, tels que pâtes ou papier hygiénique, sont pris d'assaut depuis quelques jours dans les supermarchés des pays touchés par le nouveau coronavirus, mais sans qu'il ne soit question de pénurie jusqu'ici.

Lundi, l'épidémie de Covid-19, apparue en Chine fin 2019, a dépassé le bilan de 3.000 morts dans le monde et continue d'avoir de sérieuses conséquences partout à travers la planète.

Pour faire face, plusieurs gouvernements ont mis en place des mesures de quarantaine ou de confinement, conduisant certains de leurs concitoyens à se précipiter dans les supermarchés afin de faire des stocks.

Sus au papier toilette

A Hong Kong, les rayons ont été dépouillés de produits tels que désinfectants pour les mains, papier hygiénique, riz et pâtes, des rumeurs de pénurie s'étant répandues dans la ville en février, tandis que les masques chirurgicaux étaient presque introuvables.

Une situation qui a viré au fait divers: des voleurs armés de couteaux ont ainsi agressé un chauffeur-livreur pour lui voler des centaines de rouleaux de papier toilette, avant d'être arrêtés.

Au Japon, c'est également le papier hygiénique qui fait l'objet de toutes les convoitises, malgré le fait que le Premier ministre Shinzo Abe, le week-end dernier, ait tenté de dissiper les craintes en déclarant que tous les rouleaux de papier toilette étaient fabriqués au Japon et non en Chine.

Certains magasins limitent désormais les achats: "un pack par personne s'il vous plaît", pouvait-on lire dans un magasin lundi.

En Italie, pays le plus touché en Europe, un afflux de gens dans les supermarchés a été constaté, notamment en Lombardie, après l'annonce de la mise en quarantaine de 11 villes du Nord. "Il y avait une peur, injustifiée, d'une pénurie à venir mais la situation est revenue à la normale depuis", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe de supermarchés Esselunga.

Aux États-Unis, certains supermarchés étaient également pris d'assaut. Des photographies prises dans un magasin de Los Angeles montraient dimanche de longues files d'attentes aux caisses, et des caddies chargés de rouleaux de papier toilette et de bouteilles d'eau en particulier.

Bond de la distribution en Bourse

Lundi à la Bourse de New York, le spécialiste de la vente en gros Costco s'envolait de 9,47%, tandis que les supermarchés Target et Walmart prenaient respectivement 4,12% et 6,80%.

En France, plusieurs magasins "dévalisés"

En France, nouveau foyer aigu de la contamination, plusieurs grands distributeurs ont affirmé lundi à l'AFP que des magasins avaient été "dévalisés", avec des rayons vidés de leurs produits: pâtes, riz, couches pour bébés etc.

Le phénomène a été constaté "partout en France, et pas que dans les zones où ont été signalés des cas de personnes infectées", selon un porte-parole de l'enseigne Auchan, qui précise que le risque de pénurie est à exclure:

"Nous avons anticipé nos stocks, les clients n'ont rien à craindre".

Attractivité des "Drive", qui permettent d'éviter les contacts

Les distributeurs français ont également constaté de fortes augmentations ce week-end de commandes via leurs plateformes dédiées aux "drive" ainsi qu'aux livraisons à domicile.

"C'est très impressionnant: les gens ne veulent clairement pas prendre le risque d'aller en magasin et d'entrer en contact avec qui que ce soit", a expliqué un porte-parole d'Auchan.

Des perturbations des chaînes d'approvisionnement limitées

En Allemagne, "la situation dans l'approvisionnement (des magasins) est normale à l'échelle nationale", il n'y a "aucune restriction" bien qu'ait été constatée "une demande plus élevée de boissons et de produits non-périssables dans certains commerces alimentaires", selon un porte-parole de la fédération du commerce HDE, contacté par l'AFP.

Chez REWE, chaîne de supermarchés, on a également constaté une "demande accrue à l'échelle nationale pour des aliments, conserves et produits pharmaceutiques" mais "pas de goulets d'étranglement" dans les livraisons.

Au Royaume-Uni, "la perturbation des chaînes d'approvisionnement a été limitée et la disponibilité des produits reste bonne", a assuré Andrew Opie, de la Fédération britannique du commerce de détail (BRC). Selon lui, "les ventes de désinfectants pour les mains ont augmenté, les particuliers et les entreprises prenant des précautions raisonnables pour réduire la propagation du coronavirus".

Enfin, en Espagne, les distributeurs Carrefour et Mercadona ont qualifié leurs ventes de "normales", le second notant simplement une légère hausse des ventes de produits d'hygiène tels que les gels hydroalcooliques pour les mains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2020 à 13:49 :
Souvenons nous, c'était il y a peu même un néolibéral peut le faire, quand un cabinet américain avait relevé la note de Carrefour...
a écrit le 03/03/2020 à 9:41 :
Et encore, vu nos médias anxiogènes on a de la chance que les gens ne s’entre-tuent pas.
a écrit le 03/03/2020 à 8:36 :
Les gens qui craignent de rester confinés chez eux font des stocks de conserves,pâtes,riz,café etc
Si les hypermarchés Casino,Carrefour etc sont interdits d'accès par le gouvernement par mesure de sécurité ,mieux vaut prévoir donc je ne critique pas les gens prévoyants.
Qu'on achète 3 paquets de pâtes maintenant ou plus tard, n'a pas d'importance.
a écrit le 03/03/2020 à 0:44 :
c'est pas bien de faire des stocks et beaucoup de gens ont des arguments très convaincants pour justifier cela. J'espère pour ces gens que leurs arguments seront aussi convaincants dans une semaine quand il faudra expliquer aux enfants
a écrit le 02/03/2020 à 23:22 :
Les supermarchés et les hypermarchés, endroits confinés de commerce par excellence, sont toujours ouverts en cette période d'épidémie !!!

Mais, "En Même Temps", des préfets interdisent les marchés installés en extérieur, et les évacuent en mobilisant la gendarmerie !

Cette situation ubuesque a été constatée, par exemple, à Crépy-en-Valois dans l'Oise dimanche dernier.

Le gouvernement Macron est l'incarnation à la fois de l'Incohérence et de l'Amateurisme !
a écrit le 02/03/2020 à 21:17 :
Les commentaires qu'il m'est donné de lire m'apparaissent totalement hors sujet. Les réelles conséquences seront surtout financières, économiques voire sociales.
a écrit le 02/03/2020 à 20:56 :
a repeter 400 fois par jour que tout le monde va mourir avec un virus qui fait moins de morts que la grippe normale et/ou les morts de la route, on en arrive la
tout ca parce que si les politiciens ne le font pas, la gauche les traite de nazis ( de gauche donc) qui tue le peuple de gauche
lenine est content, tout se passe comme prevu
voila la difference entre pudence et paranoiai
quand il n'y aura plus de pates dans les supermarches comme au venezuela, les gens s'etriperont, et il y aura des dizaines de milliers de mors socialistes tolerants, comme au venezuela vu le nombre de meurtres ' depuis que ca va pas trop bien'
faut arreter les conneries
les gens n'ont pas besoin de ca, ils ont besoin de coherence ( qu'on commence a voir dans les hopitaux vu la possible saturation des moyens)
a écrit le 02/03/2020 à 20:14 :
Eh oui, les journalistes sont parvenus à déclencher une hystérie collective... Il va falloir rétropédaler drôlement fort maintenant pour éviter la panique et ses dommages collatéraux. Si les agents de la RATP et de la SNCF font comme ceux du Louvre et invoquent un droit de retrait aussi imaginaire qu'hypocondriaque, on aura tout gagné...
Réponse de le 02/03/2020 à 21:06 :
Ben oui, à trop informer ça provoque l'angoisse, la panique. Ne rien dire c'est pas mieux, et quand tout est dit, y a quand même un doute (la transparence c'est pas normal, ça n'existe pas, et les scientifiques sont des ignorants ou sont "achetés").
Y avait un article dans LeMatin point ch y a qq mois comme quoi en Suisse, il serait conseillé (mais personne n'est dans le contexte) d'avoir 15 jours d'autonomie par foyer, eau, boites de conserve, chocolat, etc etc peut-être pour ne pas avoir d'ennui si y avait un défaut de transport par ex, ou une épidémie, autre (c'était pas précisé) ? Ça oblige à faire une rotation de stocks pour ne pas laisser dépérir.
Réponse de le 02/03/2020 à 22:52 :
Je vois pas trop d’hystérie collective juste un comportement minoritaire d’angoissés qui font des provisions. C’est pas la première fois ni la dernière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :