En Inde, l'inflation chute après le retrait des billets

Le retrait surprise de la circulation des coupures de 500 et 1.000 roupies a perturbé la consommation des ménages, entraînant une baisse l'inflation.
L'inflation de novembre relance les spéculations sur une baisse des taux de la Banque de Réserve indienne (RBI) lors de sa prochaine réunion de politique monétaire début février.

L'inflation au niveau des prix de détail a chuté à son plus bas niveau depuis novembre 2014, ressortant à 3,63% en novembre, contre 4,20% en octobre. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une inflation annuelle de 3,90%. L'inflation des prix alimentaires a ralenti à 2,11% contre 3,32%.

Lire aussi : En Inde, le business des files d'attente devant les banques

La décision surprise du gouvernement, le 8 novembre, de démonétiser les coupures de 500 et 1.000 roupies, qui représentent 86% de l'argent en circulation en Inde, a perturbé la vie quotidienne de la population et freiné la consommation des ménages. Ce qui explique, in fine, la "baisse de la hausse des prix".

Objectif de 5% à l'horizon de mars 2017

L'inflation de novembre relance les spéculations sur une baisse des taux de la Banque de Réserve indienne (RBI) lors de sa prochaine réunion de politique monétaire début février. La RBI, qui a un objectif d'inflation de 5% à l'horizon de mars 2017 puis vise 4% à moyen terme, a surpris les marchés en maintenant son taux d'intervention à 6,25% la semaine dernière, jugeant que la démonétisation des billets n'aurait qu'un effet passager sur l'économie.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.