En Ukraine, les agriculteurs manifestent pour empêcher la "vente des terres" aux riches étrangers

 |   |  373  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement ukrainien fraîchement élu prévoit d'ouvrir le marché des terres à partir d'octobre 2020. Selon des sondages, entre la moitié et les deux tiers des Ukrainiens y sont opposés parce qu'il craignent une emprise des investisseurs étrangers plus riches qu'eux.

Près de 2.000 Ukrainiens, essentiellement des agriculteurs, ont manifesté mercredi dans la capitale Kiev contre un projet des autorités d'autoriser dès 2020 la vente des très fertiles terres agricoles du pays, craignant une emprise étrangère.

Venus à l'appel d'associations paysannes et du parti nationaliste Svoboda, les manifestants se sont réunis devant la présidence et le Parlement, qui doit examiner prochainement un projet de loi en ce sens.

Un projet de loi pour ouvrir le marché des terres agricoles

"Je suis venue pour empêcher la vente des terres", a déclaré à l'AFP Valentyna Zemliana, une agricultrice de la région de Kharkiv (est), appelant le président à écouter "les simples gens".

Les terres "seront acquises par des étrangers. Eux, ils ont de l'argent", a-t-elle poursuivi.

Même son de cloche chez Oleksandre Klepatch, venu de la région de Mykolaïv (sud):

"Si les terres ukrainiennes sont mises en vente, il n'y aura plus de place pour le peuple ukrainien. Il va y avoir des Américains, Chinois et Russes qui sont prêts à en acheter".

Deux fois plus de terres fertiles que la France

Jadis baptisée le "grenier à blé de l'Europe", l'Ukraine dispose de 32,5 millions d'hectares de terres arables - soit près du double de la France - parmi lesquelles des "terres noires", reconnues pour leur grande fertilité.

Le gouvernement du président Volodymyr Zelensky, élu en avril, prévoit d'ouvrir le marché des terres à partir d'octobre 2020, mais d'abord uniquement, pendant cinq ans, pour les particuliers ukrainiens et les entreprises du pays. Il s'agit d'un projet controversé. Selon des sondages, entre la moitié et les deux tiers des Ukrainiens y sont opposés.

Jusqu'ici, les terres agricoles ne sont disponibles qu'en location

Actuellement, les terres agricoles ukrainiennes ne sont disponibles qu'à la location, ce qui freine fortement les investisseurs dans ce secteur, qui est néanmoins devenu ces dernières années un des moteurs de l'économie nationale. Il représente près de 15% du PIB et 40% des exportations.

Selon les estimations de la Banque mondiale, l'ouverture du marché des terres pourrait contribuer à une hausse supplémentaire du PIB à hauteur de 1,5% pendant plusieurs années dans ce pays, actuellement parmi les plus pauvres en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2019 à 19:09 :
Ces stratégies existent dans tous les pays du monde sauf dans les pays qui servent de plate-formes pour des sièges externes qui télécommandés à distance par personne - pion placé au bon poste ....

L’Ukraine va regretter son adhésion à l’Europe à coup sûr .
a écrit le 31/10/2019 à 10:49 :
Ils ont raison, quand on voit que les chinois achètent nos forêts il faut qu'ils se servent de notre décadence pour ne pas faire les mêmes erreurs dramatiques seulement liées à l'avidité de nos mégas riches en roues libres...
a écrit le 31/10/2019 à 9:55 :
Deux fois plus de terres fertiles que la France.

Ben disons dans l'état de toute façon ou est l'agriculture en France, avec les mêmes process de fonctionnement au début, ils sont en disparition annoncé si l'on ajoute tout les traités internationaux. Du coup, ils le savent bien !
a écrit le 31/10/2019 à 7:12 :
On va bientôt vendre l'air... Ah ce beau capitalisme...L'avenir...
a écrit le 31/10/2019 à 2:47 :
La France est bien placee dans le process de vente aux chinois, allemands et autres....
a écrit le 31/10/2019 à 2:46 :
Je pense que c'est une bonne idée, tout dépendra de la forme juridique que revêtira ces "cessions", par exemple que le cédant soit obligatoirement employé ou....
a écrit le 30/10/2019 à 20:41 :
D'un coté le droit des Peuples à disposer de leurs pays, de l'autre l'efficacité des nouveaux arrivants étrangers pour enfin valoriser le tchernozium, les meilleures terres du Monde, sous exploitées depuis tant de décennies.. cornélien..
a écrit le 30/10/2019 à 20:16 :
On parle bien des mêmes ukrainiens qui souhaitent adhérer à l'UE?
Personne ne leur à dit que la libérale UE ne jurent que par l'économie de marché?
a écrit le 30/10/2019 à 19:27 :
Un de mes cousins céréalier loue des terres en Ukraine depuis plusieurs années maintenant et ça marche très bien pour lui.
a écrit le 30/10/2019 à 19:24 :
Le patriotisme des uns n'est pas le patriotisme des autres! D'un coté nous avons ceux qui y habitent, de l'autre les "citoyens du monde" et leur compte en banque!
a écrit le 30/10/2019 à 19:21 :
Ils ont bien raison. La terre devrait rester au peuple.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :