Energias de Portugal (EDP) contrôlé par les Chinois ? Les États-Unis s'offusquent

 |   |  280  mots
(Crédits : Reuters)
Inquiets d'une possible prise de contrôle de l'EDF portugais, Energias Do Portugal, par la Chine, les États-Unis ont exprimé vendredi 15 mars leur "opposition totale" à cette opération.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi 15 mars leur opposition catégorique à une OPA lancée par le groupe étatique chinois China Three Gorges (CTG) sur l'électricien Energias de Portugal (EDP), le plus grand groupe portugais, alors que Washington s'efforce de contrer les ambitions commerciales chinoises.

"Nous nous opposons totalement à cette opération", déclare l'ambassadeur américain à Lisbonne George Glass à l'hebdomadaire Jornal Economico paru vendredi.

China Three Gorges, qui détient déjà 23% du capital d'EDP, a annoncé en mai dernier une offre publique d'achat (OPA) de 9 milliards d'euros pour prendre le contrôle du groupe. "EDP contrôle 80% de l'énergie électrique au Portugal. Du point de vue des Etats-Unis (...) une entité étrangère ne doit pas détenir votre énergie électrique", souligne l'ambassadeur à l'hebdomadaire.

La menace d'une cession des actifs aux États-Unis, si China Three Gorge persiste

« Elle doit être contrôlée par la nation ou par des investisseurs privés sous réglementation nationale. Ce n'est pas le cas d'EDP. C'est pour cette raison que nous nous opposons totalement à cette opération », argue le diplomate. « EDP est présente aux Etats Unis. En aucune circonstance les Chinois ne contrôleront ce qu'EDP détient aux Etats-Unis, le troisième plus grand producteur d'énergie renouvelable », poursuit-il.

George Glass rappelle que le gouvernement américain est en mesure d'exiger qu'EDP vende ses actifs aux Etats-Unis "si China Three Gorges insiste pour continuer".

Le gouvernement portugais ne s'oppose pas à l'OPA chinoise mais elle devrait être autorisée par l'Union européenne et les pays où le groupe est présent, dont les Etats-Unis. Les activités d'EDP aux Etats-Unis représentent 3,3% de son chiffre d'affaires, contre 95% au Portugal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2019 à 17:31 :
Faut juste que l'on nous explique pourquoi les bourses mondiales montent, pourquoi les financiers sont aveugles à cette guerre ouverte et déclarée entre chinois et américains. Juste parce qu'ils se font des politesses ?

Incompréhensible, il est évident que c'est pas une guerre éclaire là mais une guerre de tranchées, ça va saigner.

Et pendant ce temps Mike le poulet sans tête continue tranquillement de picorer son blé alors qu'il s'est fait manger déjà une cuisse par les chinois.

Tout va bien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :