Faute d'inflation, la Banque du Japon garde le cap

 |   |  388  mots
Bien que l'issue de la réunion de la BoJ ait été largement anticipée, la décision de laisser inchangée sa politique monétaire a été une source de soulagement pour le marché, a expliqué Yoshihiro Ito, stratégiste chez Okasan Online Securities.
"Bien que l'issue de la réunion de la BoJ ait été largement anticipée, la décision de laisser inchangée sa politique monétaire a été une source de soulagement pour le marché", a expliqué Yoshihiro Ito, stratégiste chez Okasan Online Securities. (Crédits : © Toru Hanai / Reuters)
Revoyant ses prévisions d'inflation à la baisse pour l'exercice en cours, la Banque du Japon a laissé ses taux inchangés mardi.

La Banque du Japon (BoJ) a maintenu mardi sa politique monétaire utlra-accommodante, alors que les autres grandes banques centrales réduisent progressivement leurs programmes anti-crise. L'institut d'émission nippon a préféré garder sa souplesse devant la faiblesse persistante de l'inflation japonaise, dont elle a abaissé les prévisions.

Dans le détail, la BoJ a maintenu son objectif de taux à court terme en territoire négatif (-0,1%) et laissé intacte sa promesse de piloter le taux de rendement des obligations à dix ans autour de zéro.

0,8% d'inflation sur l'exercice en cours

Sur le plan de l'inflation, la BoJ s'attend désormais à une hausse des prix de 0,8% dans le pays sur l'exercice en cours (qui s'achèvera le 31 mars 2018) contre 1,1% précédemment, et de 1,4% pour l'exercice suivant, contre 1,5% lors de sa précédente prévision en juillet.

Elle vise toujours une inflation de 2% à l'horizon 2019-2020 au plus tôt, un objectif qu'elle a fixé avec le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe début 2013 et qu'elle juge nécessaire d'atteindre pour en finir avec la déflation qui mine l'économie japonaise depuis les années 1990.

En septembre, l'économie japonaise a affiché un visage contrasté, entre une rechute surprise de la consommation des ménages, un taux de chômage toujours très bas et une baisse de la production industrielle plus faible que prévu, selon des statistiques publiées mardi.

Les marchés soulagés

"Bien que l'issue de la réunion de la BoJ ait été largement anticipée, la décision de laisser inchangée sa politique monétaire a été une source de soulagement pour le marché", a expliqué Yoshihiro Ito, stratégiste chez Okasan Online Securities.

L'indice vedette Nikkei a fait du surplace (0%) à 22.011,61 points, alors qu'il cédait jusqu'à près de 0,8% dans les premiers échanges de la séance avant que ne soit connue la décision de la BoJ. L'indice élargi Topix a, en revanche, terminé en repli de 0,28% à 1.765,96 points, contre 1.770,84 points la veille à la clôture.

Du côté des changes, le yen s'est renforcé par rapport au dollar, qui s'échangeait mardi à 113,01 yens contre 113,66 yens lundi à la clôture de la Bourse de Tokyo. La monnaie japonaise s'est aussi appréciée par rapport à l'euro, qui valait 131,61 yens contre 131,99 yens lundi.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2017 à 16:37 :
Et à part en Angleterre dans laquelle l'inflation libérée de la finance semble vouloir repartir, dans quel autre pays au final repart elle ? On nous annonce très souvent une estimation d'inflation à la hausse alors que la plupart du temps celles-ci sont contredites par la réalité.

Sommes nous obligés de raconter à tout prix n'importe quoi pourvu que ce soit dans la seconde à venir au lieu d'attendre un minimum la vérification des faits ?

Alors oui une fausse information et son démenti cela fait deux informations mais alors que les IA commencent à remplacer le journalisme ne serait il pas temps de se diriger vers une information de qualité laissant l'ultra rapidité à la pensée binaire informatique faite pour cela ?

Et vous êtes tous repartis à fond sur la croissance confirmée, affirmée, qui va revenir c'est sûr et certain maintenant cela ne fait aucun doute et-c...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :