Rencontre entre François Hollande et Fidel Castro : un "moment d'Histoire"

 |   |  283  mots
Fidel Castro a laissé le pouvoir à son frère cadet Raul en 2008 après être tombé gravement malade.
Fidel Castro a laissé le pouvoir à son frère cadet Raul en 2008 après être tombé gravement malade. (Crédits : Reuters)
Le président français en visite officielle sur l'île de Cuba a rencontré l'ancien dictateur, désormais retiré de la vie politique pour raisons de santé.

François Hollande, en visite officielle à Cuba, a rencontré l'ancien président Fidel Castro pendant une heure lundi à La Havane. A l'issue de cette rencontre, le président français a salué devant la communauté française un "moment d'Histoire".

"C'est l'Histoire de Cuba, l'Histoire du monde. J'avais devant moi un homme qui a fait l'Histoire. Il y a un débat sur ce qu'a pu être sa place, ses responsabilités, mais venant à Cuba je voulais rencontrer Fidel Castro", a dit François Hollande.

Conférence sur le climat

"Je sais ce qu'il a pu représenter (...), y compris en France. J'avais la volonté d'aller vers lui comme lui d'aller vers la France (...) Il a beaucoup parlé, il a évoqué la conférence sur le climat. C'est pour nous une responsabilité."

Le président français a dit compter sur l'"influence" de Cuba et de Raul Castro, qu'il devait rencontrer ensuite au palais de la Révolution, "pour réussir la conférence de Paris".

François Hollande était accompagné à la résidence de Fidel Castro par son conseiller diplomatique Jacques Audibert et par Jean-Pierre Bel, ancien président du Sénat et représentant du président de la République pour Cuba.

Malade mais toujours présent

Premier chef de l'Etat français à se rendre à Cuba depuis l'indépendance de l'île, François Hollande avait émis le souhait de rencontrer le "comandante", âgé de 88 ans et diminué par la maladie.

Ayant quitté ses fonctions en 2008 pour raisons de santé, Fidel Castro a fait de très rares apparitions publiques mais il continue de recevoir régulièrement des visiteurs étrangers, sans la présence de journalistes.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2015 à 19:39 :
En se rendant à Cuba le président n'a pas écrit l'histoire d'hier, mais celle de demain. Nous déjà pour commencer un ambassadeur là-bas, comme en France. Il ne faut pas oublier le passé, mais il faut aussi savoir aller de l'avant.
a écrit le 12/05/2015 à 18:59 :
Castro c'est l'avenir pour tous ! quelle misère ce pauvre Hollande .
a écrit le 12/05/2015 à 15:32 :
"Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire..."
Réponse de le 12/05/2015 à 21:08 :
Oui, très exemplaire ! moi je boude Poutine et ne lui livre pas les deux Mistral qu'il m'a déjà payés. Moi je fréquente mes amis arabes et salue leur démocratie misogyne. Fidel ah lui est un vieux copain de lutte socialiste, lui, Che….
a écrit le 12/05/2015 à 14:47 :
La manie socialiste :vouloir par n'importe quel moyen marquer l'histoire .Mitterrand ,bien que très malade a voulu aller jusqu'à la fin de son mandat pour pouvoir battre la durée présidentielle de DE GAULLE Hollande est allé à Cuba simplement pour pouvoir dire qu'il le premier président être aller à Cuba "pour l'histoire " (voir un dictateur sanguinaire bizarre comme histoire .) et en plus sans risque .Il n'a même pas oser aller assister au défilé de Moscou .,qui aurait été un acte plus significatif .Il peut toujours aller en Corée du .......Nord ????
a écrit le 12/05/2015 à 11:55 :
après le Qatar et l’Arabie saoudite, cuba ; notre président aime bien ces pays de liberté et de démocratie.
Réponse de le 12/05/2015 à 12:46 :
Oui mais la méthode est très différente d'avec le précédent président. Vendre des rafales et faire tomber Khadafi ne resteront pas non plus dans l'histoire comme des réussites.
Réponse de le 12/05/2015 à 14:42 :
Vous avez raison et nous sommes TOUS derrière notre grand Président.
a écrit le 12/05/2015 à 11:12 :
une rencontre d'un détail de l'histoire entre un dictateur sanguinaire un homme suffisant un président insuffisant!!! l'histoire ne retiendra rien mais rien de cette photo préélectorale à trois sous de style de chiens écrasés d'un type aux abois
a écrit le 12/05/2015 à 8:40 :
Une rencontre pour la photo seulement, Hollande va la montrer dans 15, 20 ans à ses amis socialistes en se disant "un ami de Fidel". C'est ainsi qu'on écrit l'"Histoire" chez nos hommes politiques.
Réponse de le 12/05/2015 à 13:33 :
Comme Cuba produit des quantités non négligeables de pétole, pensez-vous qu'il ait l’outrecuidance de demander des espèces sonnantes et trébuchantes à Fidel Castro pour sa prochaine campagne de 2017?
Avec les politiciens français on sait jamais!
a écrit le 12/05/2015 à 7:37 :
Hollande est allé apprendre comment fonctionne une économie socialiste parfaite sans chômage et avec 100 % de fonctionnaire, soit le rêve de tout socialiste parfait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :