L'économie chinoise pourrait tourner au ralenti au second semestre

 |   |  251  mots
La demande inégale sur le marché intérieur comme à l'exportation, le ralentissement des investissements et la surcapacité de l'appareil industriel pèsent sur la croissance chinoise, attendue cette année autour de 7%, son plus faible niveau depuis 25 ans.
La demande inégale sur le marché intérieur comme à l'exportation, le ralentissement des investissements et la surcapacité de l'appareil industriel pèsent sur la croissance chinoise, attendue cette année autour de 7%, son plus faible niveau depuis 25 ans. (Crédits : © Jianan Yu / Reuters)
Les pressions négatives sur l'économie chinoise vont se prolonger au second semestre en l'absence probable de redémarrage des dépenses d'investissement et des exportations, prévoit un haut responsable de la Banque populaire de Chine.

Les pressions négatives sur l'économie chinoise vont se prolonger au second semestre en l'absence probable de redémarrage des dépenses d'investissement et des exportations, prévoit un haut responsable de la Banque populaire de Chine (PBoC). L'enquête de la banque centrale pour le second semestre montre que les entreprises chinoises se sont pas optimistes pour leurs perspectives, déclare le directeur de la division statistiques de la PBoC, Sheng Songcheng, cité samedi par le National Business Daily.

La demande inégale sur le marché intérieur comme à l'exportation, le ralentissement des investissements et la surcapacité de l'appareil industriel pèsent sur la croissance chinoise, attendue cette année autour de 7%, son plus faible niveau depuis 25 ans.

Nouvelles mesures de stimulation?

La chute des Bourses chinoises depuis la mi-juin a renforcé les craintes entourant la deuxième économie du monde et devrait inciter les autorités à mettre en oeuvre de nouvelles mesures de stimulation. La banque centrale a déjà abaissé ses taux d'intérêt à quatre reprises depuis novembre dernier et allégé plusieurs fois les restrictions pesant sur le crédit.

Le responsable de la banque centrale chinoise a mis en garde contre l'endettement des autorités territoriales et prédit une chute du bénéfice net des banques au deuxième semestre. Il s'attend en revanche à un rebond du marché immobilier et juge réalistes les objectifs annuels d'une croissance à 7%, d'une inflation autour de 1,5% et d'une progression d'environ 12% de la masse monétaire M2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2015 à 9:37 :
Tres délicat de savoir ce qui ce passe en chine ... il faut se baser sur la consommation d'énergie pour avoir une idée !
a écrit le 03/08/2015 à 0:45 :
Depuis le temps qu'on l'annonçait...
a écrit le 03/08/2015 à 0:43 :
Pourquoi certains com apparaissent deux fois... mais que fait la police
a écrit le 02/08/2015 à 22:32 :
Un des effets de la mondialisation est que toutes les Economies sont interconnectées.
Si la Chine peine c'est: moins de Peugeot,de Bordeaux,de sacs Hermes,etc a l'export et plus de chômage en France.
Réponse de le 02/08/2015 à 23:44 :
quand la chine va mal ça va mal et quand la chine va bien ça va mal et quand la chine n'existait pas économiquement ça allait bien.La première puissance économique mondiale va plutôt mal et la chine va mal c'est normal.
Ps la première puissance économique mondiale c'est l'union européenne.......
a écrit le 02/08/2015 à 22:32 :
Un des effets de la mondialisation est que toutes les Economies sont interconnectées.
Si la Chine peine c'est: moins de Peugeot,de Bordeaux,de sacs Hermes,etc a l'export et plus de chômage en France.
a écrit le 02/08/2015 à 21:51 :
Et pourquoi doit-on se préoccuper en France avec les Chinois, même si l'économie chinoise craque il n'y en aura pas le moindre effet sur notre économie. Il faut se préoccuper avec l'économie américaine à laquelle la notre est directement subordonnée et dépendante.
Réponse de le 03/08/2015 à 4:08 :
que qui quoi
Réponse de le 03/08/2015 à 8:12 :
Vous avez absolument raison. C'est qu'en France le ridicule ne tuera jamais et c'est la mauvaise foi qui nous nourri. :)
a écrit le 02/08/2015 à 17:59 :
Même a 7% c'est pas crédible ... La croissance est atone sur place ... L'immobilier est mort et la bourse s'effondre ...bienvenue dans un cycle de croissance molle a l'européenne 😜😜
Réponse de le 02/08/2015 à 19:51 :
tout a fait d'accord avec Tico... sur place rien ne va plus... tout le monde ici est pessimiste quant aux resultats annuels... la Chine tombera de la meme maniere qu'elle est monte..
A bon entendeur...
Réponse de le 02/08/2015 à 19:51 :
tout a fait d'accord avec Tico... sur place rien ne va plus... tout le monde ici est pessimiste quant aux resultats annuels... la Chine tombera de la meme maniere qu'elle est monte..
A bon entendeur...
Réponse de le 02/08/2015 à 21:52 :
Vous êtes à New York, Nico ? ça va mal n'est-ce pas ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :