L'Inde importe pour la première fois du pétrole américain

 |   |  254  mots
La compagnie nationale Indian Oil Corporation (IOC) a acquis 1,6 million de barils de brut mars US, un pétrole lourd à forte teneur en soufre, et 400.000 barils de Western Canadian Select, dont la livraison est prévue en octobre.
La compagnie nationale Indian Oil Corporation (IOC) a acquis 1,6 million de barils de brut "mars US", un pétrole lourd à forte teneur en soufre, et 400.000 barils de Western Canadian Select, dont la livraison est prévue en octobre. (Crédits : Reuters)
Troisième importateur mondial de brut, l'Inde a acheté 2 millions de barils à des compagnies américaines qui seront acheminés par la compagnie chinoise PetroChina. Cet achat, à des prix compétitifs, pourrait être suivi par d'autres.

L'Inde, troisième importateur mondial de pétrole, a acheté pour la première fois du brut américain avec la commande par la compagnie nationale Indian Oil Corporation d'un chargement pour livraison en octobre. IOC a acquis 1,6 million de barils de brut "mars US", un pétrole lourd à forte teneur en soufre, et 400.000 barils de Western Canadian Select, a précisé à Reuters A.K. Sharma, le directeur financier de la compagnie pétrolière.

La demande de Donald Trump

Cet achat fait suite à la visite en juin du Premier ministre indien Narendra Modi à Washington, à l'occasion de laquelle le président Donald Trump a appelé de ses voeux une hausse des exportations américaines de produits énergétiques vers l'Inde. Le pétrole, acheminé par la compagnie chinoise PetroChina, sera chargé dans le Golfe du Mexique, a dit une source au fait de la transaction. A.K. Sharma a fait état d'un prix "très compétitif" et a ajouté que, dans ces conditions, l'Inde poursuivrait ses achats de brut américain.

Une conséquence des réductions de production de l'Opep

L'Inde suit ainsi la Corée du Sud, le Japon, la Chine, la Thaïlande, l'Australie et Taiwan, autres pays d'Asie ayant eux aussi acheté du pétrole américain pour diversifier leurs sources d'approvisionnement après la hausse des prix du pétrole lourd, conséquence des réductions de production de l'Opep. Un autre groupe indien, Bharat Petroleum, a aussi fait part de son intention de se fournir aux Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2017 à 15:45 :
Trump mise donc réellement beaucoup sur le pétrole, dire que le gars il se disait "anti-système". A mourir de rire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :