La Chine et l'Inde renforcent leurs liens économiques malgré leurs différends

 |   |  417  mots
La Chine est le plus important partenaire commercial de l'Inde. Le commerce annuel entre les deux pays totalise quelque 70 milliards de dollars.
La Chine est le plus important partenaire commercial de l'Inde. Le commerce annuel entre les deux pays totalise quelque 70 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)
La visite du Premier ministre indien Narendra Modi s'est achevée sur la signature de 24 contrats, dans le ferroviaire et le domaine spatial entre autres. Mais Pékin et New Delhi restent en conflit sur plusieurs territoires frontaliers.

La rencontre entre le Premier ministre indien Narendra Modien en Chine et le président Xi Jinping dans sa ville d'origine n'a pas accouché d'une souris. Les deux pays ont signé 24 accords représentant une valeur de 10 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros), vendredi 15 mai.

Parmi ces contrats figurent notamment des accords ferroviaires entre la société des chemins de fer indienne et l'entreprise nationale des chemins de fer chinois. Des accords dans le domaine spatial et sur la coopération entre les deux pays dans le tourisme ont également été signés. Un think tank commun sera même créé, sans que l'on en sache plus sur ses orientations.

>> Voir la liste complète des contrats

Pour rappel, la Chine est le plus important partenaire commercial de l'Inde. Le commerce annuel entre les deux pays totalise quelque 70 milliards de dollars (61 milliards d'euros), un montant qui cache un déficit commercial de plus de 38 milliards de dollars pour l'Inde.

"Gaffe" d'une télévision chinoise

Mais les deux pays connaissent toujours d'importants différends notamment sur des questions territoriales. Le Cachemire est contrôlé administrativement par les deux pays. L'Inde revendique une partie du territoire qu'elle ne contrôle pas, idem pour la Chine. Pékin revendique également l'Arunachal Pradesh.

Et cette question sensible a surgi de façon inattendue lors de la rencontre. Ainsi les médias indiens se sont émus d'une "gaffe" d'une télévision chinoise. Cette dernière a présenté une carte incomplète de l'Inde: le Cachemire et l'Arunachal Pradesh n'y figuraient pas.

Plus tôt dans la semaine, le journal Global Times, proche du Parti communiste chinois, avait accuséle Premier ministre indien de "jouer avec le feu sur les questions de frontière et de sécurité".

Volonté de ne rien envenimer

En dépit de ces fausses notes, les deux pays ont voulu multiplier les déclarations et les preuves de bonne foi.

"Nous avons réitéré nos engagements pour faire tous les efforts possibles afin de maintenir la paix et la tranquillité sur les régions frontalières", a ainsi assuré le Premier ministre indien. Ce dernier a également salué la décision d'ouvrir des consulats à Chengdu (Chine) et Chennai (Inde) "pour développer nos relations".

 Le président chinois a quant à lui déclaré:

"Nous devons travailler ensemble au renforcement de la confiance mutuelle en contrôlant nos différences et nos problèmes pour éviter qu'ils interfèrent dans nos relations bilatérales. "

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2015 à 22:09 :
C'est le G3 (Chine, Russie et l'Inde) en amorçant son décollage vers l'infini. Bon vent, les amis, souvenez-vous de nous en Europe.
a écrit le 16/05/2015 à 13:10 :
TGV indien ( Delhi et Chennai) 2e plus longue ligne de TGV au monde, c'est pour la Chine, après la signature de la semaine dernière avec la Russie (Moscou-Kazan).beaucoup de commandes de TGV pour la Chine
a écrit le 15/05/2015 à 12:32 :
Vous pouvez noter : c'est le G3 (Chine, Russie et l'Inde) qui annonce ses couleurs contre l'Occident monopolaire. Vivement un nouvel ordre mondial.
Réponse de le 15/05/2015 à 13:59 :
J'en dirais même plus : www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/russie-le-commerce-avec-les-etats-unis-en-hausse-en-chute-avec-l-ue-selon-poutine-22-12-2014-4394075.php

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :