La Maison blanche exempte de surtaxes douanières les produits chinois utiles contre le Covid

Les Etats-Unis prolonge de trois mois l’exemption de droits de douanes punitifs sur un panel de produits, jugés utiles dans la lutte contre le Covid-19, venant de Chine. Une mesure qui est en réalité la prolongation d’une décision prise par Joe Biden il y a un an pour protéger l'économie américaine des effets néfastes des surtaxes.
Les Etats-Unis vont prolonger des exemptions de droits de douanes sur des produits chinois permettant de lutter contre le Covid-19.
Les Etats-Unis vont prolonger des exemptions de droits de douanes sur des produits chinois permettant de lutter contre le Covid-19. (Crédits : Reuters)

Mercredi, les États-Unis ont annoncé une reconduction de l'exemption de droits de douanes punitifs sur une série de produits venant de Chine quand ils sont jugés utiles dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Cette prolongation s'étend sur trois mois jusqu'au 28 février prochain, d'après un communiqué du bureau de l'ambassadrice au commerce auprès de la Maison-Blanche.

Exemption sur 81 produits

Cette exemption concerne 81 produits qui ne sont pas soumis aux surtaxes douanières. « A la lumière des efforts continus pour lutter contre le Covid, l'ambassadrice au commerce a estimé qu'une prolongation de trois mois était nécessaire », justifie le bureau de l'ambassadrice au commerce. Les surtaxes douanières concernent de nombreux produits, notamment technologiques.

Le président américain Joe Biden avait lancé en octobre 2021 cette procédure d'exemptions « ciblées ». Son objectif est de corriger les effets néfastes sur les entreprises américaines des punitions douanières infligées par les États-Unis à la Chine. L'administration Biden justifie ces procédures d'exemptions en les accordant « au cas par cas » à des importations chinoises s'il n'est pas possible de les remplacer par un produit américain.

Trump à l'origine des tarifs douaniers contre la Chine

En 2018, le gouvernement de Donald Trump, dénonçant des pratiques commerciales « déloyales » de la part de Pékin qu'il accusait d'avoir creusé le déficit commercial américain, avait imposé dès 2018 des tarifs douaniers punitifs sur des produits chinois représentant l'équivalent de 370 milliards de dollars d'importations américaines annuelles.

A l'époque déjà, plus de 2.200 exemptions avaient toutefois été accordées à la demande d'entreprises américaines, puis 549 avaient été prolongées. Mais ces exemptions, hormis celles pour les produits permettant de lutter contre le Covid-19, avaient expiré au 31 décembre 2020.

Une politique de douanes punitives et d'exemptions ciblées pour Biden

A l'arrivée de Joe Biden à la tête des Etats-Unis, en janvier 2021, ce dernier a souhaité prolonger les droits de douanes punitifs instaurés par son prédécesseur. Un choix justifié en partie par la décision chinoise de ne pas condamner l'invasion russe de l'Ukraine et par les tensions sino-américaines concernant Taiwan.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/11/2022 à 18:19
Signaler
"En 2018, le gouvernement de Donald Trump, dénonçant des pratiques commerciales « déloyales » de la part de Pékin qu'il accusait d'avoir creusé le déficit commercial américain" En 2018 ,il n'y avait pas encore le Covid.

à écrit le 24/11/2022 à 9:01
Signaler
Et surtout que les occidentaux ont intérêt à ce que la colère du peuple chinois soit contenue, parce que plus d'un milliard de gens en colère je pense que nos oligarchies n'ont pas envie de voir ça eux non plus. SOlidarité donc entre oligarchies amér...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.