La totalité du site archéologique de Palmyre contrôlée par Daesh

 |   |  415  mots
L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) affirme ne pas avoir été informé pour le moment de destructions du type de celles auxquelles se sont livré les intégristes dans plusieurs cités antiques irakiennes.
L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) affirme ne pas avoir été informé pour le moment de destructions du type de celles auxquelles se sont livré les intégristes dans plusieurs cités antiques irakiennes. (Crédits : © Khaled Al Hariri / Reuters)
Le groupe Etat islamique a mis en déroute mercredi soir les forces du président Bachar al Assad. Les troupes djihadistes ont pris l'aéroport militaire et la prison, ainsi que la cité antique la plus ancienne de Syrie.

Nouvelle avancée stratégique et symbolique pour Daesh en Syrie. Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi 21 mai dans un communiqué diffusé sur Twitter la prise de la totalité de la ville syrienne de Palmyre après avoir mis en déroute mercredi les troupes gouvernementales qui la défendaient.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui documente le conflit syrien, indique de son côté que les combattants djihadistes ont également pénétré sur le site archéologique le plus célèbre de Syrie, situé au sud-ouest de la ville moderne de Palmyre. Le directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman, précise toutefois ne pas avoir été informé pour le moment de destructions du type de celles auxquelles se sont livré les intégristes dans plusieurs cités antiques irakiennes.

Le drapeau noir de l'EI sur plusieurs sites

Les djihadistes ont notamment conquis l'aéroport militaire, qui servait de base arrière aux dernières forces de Bachar al Assad résistant encore à l'EI dans la province de Daïr az Zour, le long de la frontière irakienne. Ils ont également planté leur drapeau noir sur le siège des services de renseignement et sur la prison de la ville, la plus grande et l'une des plus tristement célèbres du Proche-Orient.

Dans leur "effondrement", les forces du président Bachar al Assad, dont les médias officiels syriens ont reconnu mercredi soir la retraite en direction de Damas, "ont laissé de nombreux morts derrière elles", affirme le communiqué, selon lequel les corps recouvrent la principale place de la ville. D'après l'OSDH, les combats autour de Palmyre ont fait au moins une centaine de morts dans les rangs des forces pro-gouvernementales depuis mercredi.

Une zone stratégique mais inhabitée

Palmyre, appelée Tadmour en arabe et située à environ 240 km au nord-est de Damas, est la première ville d'importance prise au régime syrien par l'EI, qui avait jusqu'à présent concentré ses attaques sur les mouvements rebelles, y compris islamistes. En s'emparant de la ville et de la vaste région désertique qui l'entoure, l'organisation djihadiste peut revendiquer le contrôle d'environ la moitié de la Syrie.

La plupart de ces territoires sont toutefois quasiment inhabités, la population se concentrant à Damas et le long de la frontière libanaise et de la côte méditerranéenne, dans une "Syrie utile" dont l'armée syrienne a fait sa priorité.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2015 à 18:15 :
Pour combattre les terroristes il faut d'abord combattre leurs ressources économiques. Les banques islamistes, le Qatar, le pétrole islamiste…Sans argent ils ne sont plus rien. Il faut croire que cette guerre rend service à nos politiques. Et à nos musées.
Réponse de le 22/05/2015 à 19:57 :
Bravo, Tintin, ton analyse est la plus lucide de toutes les autres, hélas, tu ne vas pas te faire des amis à la confrérie….
a écrit le 22/05/2015 à 16:52 :
Arrêtons cette hypocrisie de parler et parler de Palmyre et d'autres sites achéologiques classés "patrimoine de l'humanité" qui sont systématiquement détruits par Daesh avec cette fausse indignation, j'en peux plus. C'est hypocrite quand on sait qu'il y a un incroyable contrebande de pièces anciennes, commercialisées au noir (on peut bien imaginer qui sont les acheteurs !) et que c'est l'une des plus importante recettes de Daesh. Et l'Unesco à Paris, que fait-elle? elle regarde le feuilleton de l'après-midi chez TF1 ? elle s'indigne ? comme quoi !!
a écrit le 21/05/2015 à 18:33 :
On joue les vierges effarouchées alors qu'il est établit que ces djihadistes sont soutenus par la Turquie (membre de l'otan tout de même), financés par les puissances du golfe, nos nouveaux gentils amis à qui nous livrons des armes qui finissent entre les mains de ces malades. les occidentaux se sont rangés du coté de l'obscurantisme, de la barbarie et de la sauvagerie. c est à vomir !
Réponse de le 22/05/2015 à 20:02 :
Un secret de Polichinelle que Daesh soit financé par le PSG… euh pardon, par le Qatar, Bahrain et Arabie Saoudite. Les USA fournit des armes et Israel les entraine. mdr c toute une invention de ma tête, c pas grave, c vendredi soir du printemps, je déc*nne…… bon w-e à tous !!!
a écrit le 21/05/2015 à 15:04 :
Quel est ce truc qui réussit à ceux qui défient l'hégémonie de l'empire d'Occident américain, pourtant tout puissant missionnaire de la globalisation démocratique par les armes, militaires comme financières ? Le proche et Moyen-orient comme l'Afrique du Sahel et de l'Est en sont un exemple frappant.
A côté, la vieille Europe se délite et se dispute toujours ; en France les Gaulois ne cessent pas de se chamailler.
a écrit le 21/05/2015 à 13:08 :
Les djihadistes de l'état islamique semblent avoir mis en place une routine efficace, pour lever des troupes, les former, les équiper et les envoyer au front et récupérer le matériel. On parle de gens très expérimentés qui combattent quasi sans interruption pour certains depuis 2003.
On ne sait pas combien ils sont( les kurdes disent 200000), mais ils ont lancé la conscription, donc avec un territoire de 8 à 10 millions de personnes, ça en fait de la troupe. On remarque bien, comme au Donbass que le strict combat d'infanterie rééquilibre le ratio de perte vers 1:1, donc ( imaginons) si 1200 islamistes ont attaqué Palmyre, les 400 soldats Syriens du secteur se doivent de se replier.
Réponse de le 21/05/2015 à 14:34 :
Wow, mais que c'est tellement beau ce que tu dis, xavier-marc, tellement réaliste, ah si tu savais…. je ressent la même chose, c'est incroyable ! les kurdes comme au Donbass, alors là tu me touche vraiment j'en ai eu la larme a l'œil. Résolument, c'est trop précis, trop clair ce que tu dis, j'espère que ces soldats syriens du secteur Palmyre se replient au plus vite et alors là quand ce jour arrive…… je te laisse deviner ! merci beaucoup !
a écrit le 21/05/2015 à 11:56 :
c'est le destin naturel des choses ancienne tout doit périr un jour, s'effacer…. pourvu que ne soit pas la tour Eiffel…. ni la statue de la Liberté….. il faut accepter la vie telle qu'elle est….
Réponse de le 21/05/2015 à 12:35 :
Le socialisme c'est donc le lavage de cerveau et l'oubli forcé (sélectif) de l'histoire
Réponse de le 21/05/2015 à 16:47 :
@ Battu PS : des commentaires comme le votre n'ajoutent rien au débat, c'est comme un bâton dont ne fleurit plus une branche fleurie, il ne sert qu'à frapper, à frapper, à frapper…
Réponse de le 21/05/2015 à 17:00 :
Si les djihadistes pouvaient s'emparer du PS...
a écrit le 21/05/2015 à 11:37 :
La ville historique de Palmyra est en train de succomber sous les pieds des islamistes wahhabites et l'UNESCO se dit "fort préoccupée" ! heureusement, les forces de la coalition occidentale réagissent farouchement contre cet état de choses : elles vendent des armes aux rebelles "modérés" et ceux-ci les revendent aux rebelles "radicaux" !
Réponse de le 21/05/2015 à 17:32 :
En effet, une nouvelle ONG vient d'être crée en Syrie et s'appelle FSF : Farce Sans Frontières. Quelqu'un s'habilite pour être son président ? BHL ?.... Valls ?....
Réponse de le 21/05/2015 à 19:02 :
En effet c'est une gigantesque farce qui se joue depuis un moment au PO et on sait bien qui est derrière tout ça : les deux-trois, vous savez qui (désolé je n'ose pas dire ici leurs noms car je crains pour mon intégrité physique, je l'avoue) . D'ailleurs j'ai appris ce soir qu'on prépare (vous savez qui) une guerre contre la Chine et env. 60% de leur armée se cantonne déjà en Asie du sud. Quel monde nous vivons, de guerres et des atrocités sans fin, il ne nous reste que bosser et prier, bosser et prier, jusqu'à quand doit je encore attendre ma retraite???….
Réponse de le 22/05/2015 à 8:49 :
Un peu anxiogène votre commentaire. Allez une bonne tisane et au lit! Coupez un peu votre télé, vous verrez ça ne fait pas de mal de temps en temps. Le soleil brille aussi un peu partout dans le monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :