Le nombre de réfugiés dans le monde a presque doublé en dix ans

 |   |  426  mots
En 2014 seulement 126.800 réfugiés ont pu retourner dans leur région, c'est le nombre le plus faible en 31 ans. Sur la photo, des Syriens qui tentent de rejoindre la frontière turque le 16 juin 2015.
En 2014 seulement 126.800 réfugiés ont pu retourner dans leur région, c'est le nombre le plus faible en 31 ans. Sur la photo, des Syriens qui tentent de rejoindre la frontière turque le 16 juin 2015. (Crédits : Reuters Stringer)
Selon le rapport annuel du Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies, le nombre de déplacés et de réfugiés suite aux multiples conflits dans le monde a atteint le niveau record de 60 millions de personnes en 2014. Plus de la moitié de cette population est composée d'enfants.

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies constate une "accélération saisissante" du nombre de personnes forcées à fuir, "avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014 en comparaison des 51,2 millions de l'année précédente". En 2014, chaque jour 42.500 personnes sont devenues des réfugiés, des déplacés ou des demandeurs, révèle le rapport du Haut-Commissariat pour les réfugiés. L'agence de l'ONU rappelle que leur nombre était de 37,5 millions il y a 10 ans.

Le HCR qui s'attend à "un pic de déplacés et réfugiés pour la fin de l'année", assure qu'il n'a pas "les capacités, les ressources pour toutes les victimes des conflits", s'estimant désormais dépassé par l'ampleur du drame.

En Syrie, le plus grand déplacement de population jamais enregistré

Cette augmentation du nombre de réfugiés dans le monde s'est accélérée en 2011, au début du conflit en Syrie, qui génère désormais le plus grand déplacement de population jamais enregistré dans le monde. Le rapport déplore 7,6 millions de déplacés internes et 3,88 millions de réfugiés fin 2014 dans le pays. En Afghanistan, ce sont 2,59 millions de personnes qui ont quitté leur pays, et 1,1 million en Somalie.

Le rapport de l'ONU dénombre au moins 14 conflits qui ont éclaté ou repris dans le monde, huit en Afrique (Côte d'Ivoire, République Centrafricaine, Libye, Mali, nord du Nigéria, République démocratique du Congo, Soudan du Sud et Burundi), trois au Moyen-Orient (Syrie, Irak, Yémen). Mais aussi en Asie avec le Kirghizstan, la Birmanie ou le Pakistan, et enfin en Europe avec l'Ukraine.

Le HCR demande à l'Europe d'ouvrir ses frontières

Le Haut-Commissaire aux réfugiés, Antonio Guterres regrette les restrictions à l'accueil des réfugiés, en particulier en Europe. "L'un des problèmes est l'absence de politique sur les migrations de l'Union Européenne", déplore t-il. Il appelle les pays européens à "garder leurs frontières ouvertes", et plaide en faveur "de formes légales pour que les réfugiés arrivent en Europe", qui constitue le meilleur moyen de lutter contre les passeurs et autres trafiquants.

Pour rappel, en 2014 plus de 219.000 réfugiés et migrants ont franchi dans des conditions périlleuses la Méditerranée, "c'est trois fois plus que le précédent pic de 70.000 en 2011", note le rapport. Quelque 3.500 personnes, des hommes, des femmes et des enfants, ont perdu la vie ou sont portés disparus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2015 à 17:15 :
Bravo les Turcs :)
a écrit le 18/06/2015 à 15:17 :
il faut absolument dénoncer et faire des pressions fortes sur les pays qui financent daesh, et en particulier la turquie qui ne s'en cache même plus tellement c'est officiel et important. Sur la photo, les syriens qui passent par la turquie pour ensuite venir chez nous sont les premières victimes des "alliés" turcs.
Espérons au moins que le message est suffisant pour ne plus jamais reparler d’intégration de ce pays dans l'europe.
a écrit le 18/06/2015 à 15:07 :
je ne suis pas d'accord avec ses gens qui fuient leur pays en laissant leur compatriotes dans dans la m....ou qui prennent les armes pour défendr leur pays.En 40 si la majorité de français avaient agis comme ça pas de résistance on en serai ou et puis dans le groupe il y a beaucoup de faux exilés faut trier On va les loger alors que l'on a des français et roms qui dorment dans la rue vive la france
a écrit le 18/06/2015 à 10:57 :
Pourquoi tant de complaisance pour le culte de la destruction créatrice ? ça déborde l'économie à la Schumpeter !
La prédation étant l'occupation des forts et des puissants, la seconde guerre mondiale n'a pas mis fin à Yalta aux deux principaux vainqueurs qui perpétuent leur conflit ! La superpuissance, hégémonique maîtresse du monde, multiplie les démocratisations guerrières en rameutant ses vassaux sur les décombres laissés. Et le machin de l'ONU appelle tout le monde,soit personne, pour accueillir les victimes de ces conflits entre antagonistes dominateurs. Le foirail d'Europe n'a plus de boussole, écartelé entre le Centre-Est du continent et le Sud méditerranéen vers le Moyen-Orient et l'Afrique !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :