Immigration : le nouveau plan d'action de Bruxelles soulève un tollé

 |   |  762  mots
Les quotas proposés par la Commission européenne seront  fixés en fonction de la population, du taux de chômage et du PIB de chacun des 28 Etats membres.
Les quotas proposés par la Commission européenne seront fixés en fonction de la population, du taux de chômage et du PIB de chacun des 28 Etats membres. (Crédits : © STRINGER Italy / Reuters)
Répartir les demandeurs d'asile entre Etats membres en fonction de quotas préétablis par Bruxelles... L'idée, formalisée mercredi par la Commission européenne, ne plaît ni au Royaume-Uni ni à la Hongrie. Le débat autour d'une politique d'immigration commune s'annonce difficile.

En matière d'immigration, la Commission européenne a désormais son agenda. Le président Jean-Claude Juncker a en effet présenté, mercredi 13 mai, son plan d'action pour l'immigration et l'asile, afin de répondre à la crise en cours en Méditerranée, mais aussi dans le but de dessiner la politique de l'UE pour les années à venir.

Son adoption a été annoncée par la deuxième vice-présidente de l'exécutif européen et haut-représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini. Dans un tweet, elle a salué le résultat d'un "excellent travail d'équipe" avec le premier vice-président de la Commission, Frans Timmermans, ainsi que le commissaire aux Affaires intérieures et à l'Immigration, Dimitris Avramopoulos:

Des quotas par Etat membre

Dans le nouvel agenda, au-delà d'un renforcement des opérations de patrouilles maritimes en Méditerranée, appelées Triton et Poséidon, et de stratégies à plus long terme, figure une mesure phare: l'instauration de quotas de distribution des demandeurs d'asile entre les Etats membres, fixés en fonction de la population, du taux de chômage et du PIB de chacun des 28. L'objectif est de venir en aide aux pays qui se retrouvent aujourd'hui à gérer tout seuls les frontières externes de l'Union européenne, selon une approche résumée en ces termes par Jean-Claude Juncker devant le Parlement européen fin avril:

"Il s'agit de solidarité partagée."

Or, en vertu du "principe de Dublin" actuellement en vigueur, c'est le pays où le migrant met les pieds en premier qui doit gérer son accueil. Selon le constat dressé mardi 12 mai par Eurostat, en 2014 près des deux-tiers des statuts protecteurs octroyés dans l'Union européenne l'ont été dans quatre États membres -classés en ordre décroissant en fonction du nombre de demandes accueillies: l'Allemagne, la Suède, la France et l'Italie. Au total, les 27 États membres de l'UE pour lesquels les données sont disponibles -tous sauf l'Autriche- ont accordé le statut protecteur à 185.000 demandeurs d'asile l'année dernière: presque 50% de plus qu'en 2013.

L'objectif: accueillir 20.000 demandeurs d'asile

Afin de faire face aux situations d'urgence d'afflux massifs, la Commission s'engage à activer pour la première fois et de manière contraignante un mécanisme de secours mutuel déjà prévu par les traités. Elle proposera, avant la fin du mois de mai, un système de "réallocation" provisoire à l'intérieur de l'UE "des personnes ayant clairement besoin d'une protection internationale" et, avant la fin de l'année, un modèle de distribution définitif.

Quant aux candidats à l'asile non encore en Europe, la Commission envisage d'en accueillir au total 20.000 et d'allouer 50 millions d'euros supplémentaires à ce projet en 2015 et 2016. La répartition de ces demandeurs d'asile entre les pays membres sera proposée avant la fin du mois de mai -de manière probablement non contraignante puisque rien n'est précisé à ce propos dans le communiqué de Bruxelles.

Les Britanniques hostiles

Mais même avant d'être adopté par la Commission, le nouveau schéma, qui avait fuité dans la presse, a déclenché des réactions hostiles. Notamment en provenance du Royaume-Uni, opposé à cette logique de solidarité. Theresa May, ministre de l'Intérieur reconduite dans ses fonctions par David Cameron après sa victoire aux législatives, a ainsi résumé dans les colonnes du Times le point de vue de son gouvernement conservateur:

"Les migrants qui tentent de gagner l'Union européenne en traversant la Méditerranée devraient être renvoyés."

"Je suis en désaccord avec Federica Mogherini quand elle soutient qu'aucun migrant ou réfugié intercepté en mer ne sera renvoyé contre son gré", a-t-elle insisté, estimant: "Une telle approche ne peut qu'encourager plus de gens à risquer leur vie."

Le Premier ministre conservateur hongrois, Viktor Orban, s'est également insurgé contre les quotas, qu'il a qualifiés de "folie". Paris, Berlin et Rome y sont en revanche favorables.

Le texte risque d'être "massacré"

L'agenda adopté par la Commission devra désormais être approuvé par le Conseil européen et le Parlement européen. Selon plusieurs responsables européens proches du dossier cités par l'AFP, "il est fort probable qu'il va être massacré, comme l'a été le dernier plan d'action présenté par la Commission européenne en décembre 2013 après un naufrage près de l'île italienne de Lampedusa".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2015 à 19:07 :
la France a déjà plus de 5 millions d'Africains refugiés sur son sol ! STOP ,le quota est largement dépassé ! il faut arrêter de s'apitoyer sur ces bateaux de migrants partis de Lybie ! que l'Otan fasse une grande razzia sur les côtes lybiennes et détruise tous les bateaux en attente d'embarquement , c'est la seule solution § Les téléphones fonctionnent : quand tous les candidats migrants sauront que la France les refoule , ils resteront chez eux ou choisiront une autre voie
a écrit le 20/05/2015 à 20:29 :
Les politiciens mondialistes européens sont soient des imbéciles ou des anti démocrates,tout les peuples d’Europe ne supportent plus cette immigration incontrôlée, et dangereuse et il ne faut pas lui laisser le seul choix des extrêmes pour arrêter cette invasion, avec une religion qui dans leurs pays d'origine massacre les chrétiens NON ,la civilisation judeo chrétienne ne disparaîtra pas ,Malraux n'avait il pas dit que ce siècle serait religieux ou ne serait pas
a écrit le 17/05/2015 à 15:36 :
Nicolas Sarkozy s'est encore attardé sur la proposition européenne d'instaurer des quotas pour accueillir les nouveaux migrants. Il s'est vigoureusement élevé contre cette initiative, estimant qu'on ne pouvait rien faire avant de réformer les accords de Schengen, et il a appelé à rédiger un «Schengen 2». «Comment peut-on dire aujourd'hui qu'il n'y a plus assez d'argent pour payer les allocations familiales et trouver 850 millions d'euros pour payer l'assurance maladie pour des personnes qui n'ont jamais cotisé?», s'est-il interrogé (le figaro)
a écrit le 15/05/2015 à 14:19 :
Question idiote
Comment s'assurer du bon regroupement de migrants au sein de pays d'accueil alors que ceux-ci font eux même partie d'un bloc régional dont les frontières ont été abolies ?
a écrit le 15/05/2015 à 11:24 :
Je suis daccord avec la Grande Bretagne, les migrants qui passent en Mediterranée doivent ètre automatiquement reconduit en Libye ou dans leur pays d'origine.
En revanche, entrouvrons la porte a l'immigration légale par le biais des Ambassades dans les pays concernées. Et ensuite procedé a une répartition des demandes en fonctions des besoins de chacun.
Cela permettrait de favoriser l'immigration légale.
Réponse de le 16/05/2015 à 15:40 :
BONNE IDEE? LA POPULATION EUROPEENE VIELLIE ET L EUROPE AURAS ENCORE BESOIN DE CETTE MAINS D OEUVRES MAIS IL FAUT QUEL SOIT CHOISIE ET NON SUBIT? TOUS DOIT ETRE FAIS POUR DECOURAGE L EMIGRATION SAUVAGE? CAR NOUS AVONS 23 MILLIONS DE CHOMEURS EN EUROPE???
a écrit le 15/05/2015 à 10:59 :
quand on a 5 millions de chomeurs, + 15 000 par mois, 2000 miliards de déficit, un déficit glogal permanent, tous les caisses sociales en déficit, ... on commence par traiter les problèmes et s'occuper des nos citoyens dans la misère

mais le pouvoir laxiste et dépensier, préfère avec ses bobos socialos, écolos..faire diversion sur l'immigration pour faire oublier les vrais problèmes...des destructeurs de la société
Réponse de le 15/05/2015 à 13:37 :
Juncker ou Merkel sont des sacrés socialistes....
a écrit le 15/05/2015 à 10:56 :
le trafic des immigrés c'est 8 milliards estimés, avec des passeurs qui font miroiter les pays de rève, et s'enrichissent sur le dos de ces malheureux qui font finir dans des banlieues à dealer....
plus on va sécuriser l'immigration, plus on va être envahis et dans pouvoir maitriser, l'europe a raison d'établir des quotas et traiter à la source
a écrit le 15/05/2015 à 7:12 :
Quel que soit le plan, il sera inapplicable: comment renvoyer les migrants et où ? Cordialement
a écrit le 14/05/2015 à 23:02 :
Fermons les frontières de l'EU....mais je vais sûrement être censuré car il n'est pas acceptable de dire ce que l'on pense ici.
a écrit le 14/05/2015 à 20:28 :
Je suis d'accord avec le Royaume-Uni et la Hongrie. Madness!
a écrit le 14/05/2015 à 18:32 :
élargissons les frontières de l'europe à l'afrique : nous sommes des colonisateur , la population africaine s'impose chez nous : c'est le droit d'asile ; cherchez l'erreur ????
a écrit le 14/05/2015 à 17:56 :
Je cherche toujours a savoir qu'elle est la véritable finalité de cette construction européenne!
a écrit le 14/05/2015 à 16:09 :
Ce n'est même plus un appel d'air à craindre, c'est des tornades à répétitions avec plus d'embarcations en perditions et au final des milliers de victimes et un marché juteux pour les bandes armées et les trafiquants .
a écrit le 14/05/2015 à 15:59 :
Pire que l'union soviétique, la dictature de la Comission qui meprise les peuples européens
a écrit le 14/05/2015 à 15:36 :
Parler de quotas me semble affreux: c'est de la traite humaine dont il est question. Quota laitier, quota de viande, et maintenant, quota d'hommes - pourquoi pas d'esclaves ! - Le problème n'est pas de recevoir toute la misère du monde, mais bien d'y mettre fin; inciter ces populations à rester chez elle, à construire, ou reconstruire leur économie, à développer leur agriculture : voilà où l'Europe et les autres nations (je ne cite personne) se doivent d'investir, et non d'encourager une mafia à profiter de ces malheureux.
Réponse de le 15/05/2015 à 11:26 :
dans ce cas il faudrait renverser la plupart des dictateurs dans les pays concernées!!! Engagez vous a la CIA "dolenga" !!! Si ils ne sont pas heureux dans leur pays, qu'il réagissent et se soulevent contre leur régime. Apres l'europe pourra les accompagner vers la voie du dévellopement économique.
a écrit le 14/05/2015 à 15:28 :
A Bruxelles, on aime bien entretenir la confusion entre sauver des personnes de la noyade et les accueillir en Europe jusqu'à la fin de leur vie, eux et leur famille plus ou moins proche. Sur le plan humanitaire, seule le sauvetage en mer s'impose. L'Australie a démontré qu'une politique ferme de refus de l'immigration clandestine permettait de mettre fin en quelques mois à ces trafics, donc aux noyades.
a écrit le 14/05/2015 à 14:34 :
stop a cette immigration sauvage,il faut seulement mettre les moyens militaire pour éradiquer les passeurs qui se font des fortunes,peut être au profit de L'EI
Réponse de le 14/05/2015 à 15:26 :
Déjà au niveau de notre pays, si ces personnes ne bénéficiaient d'aucune aides ni de soins gratuits, ils ne choisirait pas de venir chez nous...
Réponse de le 14/05/2015 à 16:17 :
Mais L'Europe veut l'imposer ce qui est inadmissible ou va t-on ,j'approuve les Anglais
a écrit le 14/05/2015 à 12:50 :
Pourquoi les associations n'hébergent et ne financent ils pas avec leur propre denier tous ces migrants sans le sous ?
a écrit le 14/05/2015 à 11:56 :
Open bar, viendez tous les amis ! Les eurocrates au sommet de leur incompétence et de leur arrogance vis à vis du peuple européen qui se paupérise. J'espère que ces eurocrates en accueilleront par paquets entiers dans leurs logements de fonction.
a écrit le 14/05/2015 à 11:32 :
Une question à ce poser est, ces migrants nous auraient-ils accueilli si la situation était inversé? Ce qui se passe en Afrique du Sud est une partie de la réponse.
Réponse de le 15/05/2015 à 14:36 :
Autrefois, au bon vieux temps de l'Empire Ottoman, tous les gens recueillis en mer
Mediterranée étaient vendus comme esclaves !
a écrit le 14/05/2015 à 10:48 :
C'est le cas précis ou un référendum populaire est indispensable. En attendant, ils peuvent loger à Neuilly.
a écrit le 14/05/2015 à 10:46 :
Pardon, je voulais écrire : ne visaient que leurs intérêts.......
a écrit le 14/05/2015 à 10:42 :
Je ne comprends pas pourquoi cela soulève un tollé : la majorité des français continue bien de voter pour la gauche ou la droite ; c'est donc que la majorité des votants est d'accord pour appliquer les directives de Bruxelles sinon, cette majorité aurait voté autrement ? De plus, les abstentionnistes ayant laissé faire sont, par déduction, favorables aussi sinon, ils auraient voté eux aussi contre ? Donc, les DIRECTIVES de Bruxelles doivent être APPLIQUEES et ce, rapidement, puisqu'une grande majorité fut d'accord dans ce sens. Il est bien tard, maintenant, pour refuser. Il fallait réfléchir avant et ne pas se laisser manipuler par des politiciens qui en fait, ne viser que leurs intérêts personnels et tant pis pour tous ceux qui se sont laissés avoir aussi lamentablement !!! Hélas, pour les autres qui ont réfléchi et analysé les conséquences désastreuses ; ils doivent subir l'irrationalité de certains "veaux"!!!!!!!!!!
a écrit le 14/05/2015 à 10:09 :
Nonobstant toute autre considération: empathie vs intérêt public, je serais d'avis que l'Europe prenne en considération dans l'attribution desdits quotas, l'état actuel des pays membres à raison de l'accueil des populations immigrées déjà effectué, naturalisation comprise s'entend. On pourrait de la sorte convenir de qui peut encore faire quoi (ou combien) . Mais alors, aïe, il faudrait donc reparler de statistiques ethniques !
a écrit le 14/05/2015 à 7:51 :
sinon on peut les renvoyer chez eux et faire savoir aux passeurs que c'est pas une bonne idee d'envoyer des gens qui vont revenir illico
a écrit le 14/05/2015 à 6:35 :
je suis d'accord pour la solidarité (de ceux menacés de mort) pas de miséreux qui ne feront qu’accroître les déficits public et la misère des Français ---- je veux que l'on m"explique
comment les ferez vous repartir dans 1 ou 2 ans ??? - aucune loi pour le retour dans la législation Française
a écrit le 13/05/2015 à 23:03 :
A quel titre la commission européenne agis ?. Dans les reportage nous voyons des migrants originaire de pays non en guerre, ils fuient simplement la misère chez eux pour en trouver une chez-nous. Il est étrange que la France pays qui noie ces citoyens dans un carcan de lois et règlements, ne les appliques pas à des migrants sans papiers. Tous ceci avec notre argent et sans nous demander notre avis!!!!. Malheureusement ces politiques, vont finir par fair arrive le FN!!!!!
a écrit le 13/05/2015 à 22:11 :
Mais voyons, la France " pays des droits de l'homme " devrait se voir attribuer un bon gros quota , comme d'habitude . Ne soyons pas pingres. Nos impôts ne sont pas près de baisser mais nous restons un des pays les plus riches de la planète .. Qu'on leur donne des papiers et on n'en parle plus !
a écrit le 13/05/2015 à 22:08 :
Allô l'UE, ici la Terre ! Avez-vous déjà entendu parler de l'espace Schengen ? Pensez-vous vraiment que le pélos que l'on va parachuter en Estonie va y rester ? Et ben non ! Il va partir pour venir en France ou en Angleterre (donc en France, à Calais). Et pendant ce temps là, c'est nous qu'on paye (comme disait ma grand-mère) !
a écrit le 13/05/2015 à 21:45 :
Envoyons la marine couler ces envahisseurs !!
a écrit le 13/05/2015 à 20:58 :
Le but de ces pauvres gens étant de rejoindre la GB, aidons-les.
a écrit le 13/05/2015 à 19:58 :
apres les quotas de peche,l'europe trouve les quotas d'emigres;unbon moyen pour recycler les bateaux
a écrit le 13/05/2015 à 19:57 :
Finalement il eut mieux valu que Jeanne d Arc n'existat pas, nous serions devenus anglais peut être pour notre bien ...
a écrit le 13/05/2015 à 19:09 :
L europe ressemble de plus en plus a une dictature qui ne tient pas compte de l avis de ces concitoyens. Paris est pour cette loi mais la majorité des français est contre. Qui paiera la note ? Il faut arreter d écouter ces associations de m...... J envie vraiment nos amis anglais qui ont un gouvernement qui ressemble à quelque chose. Non a l accueil de tous ces migrants. Qui aura le courage d organiser une manifestation afin de faire entendre la voie de la majorité ?
Réponse de le 13/05/2015 à 19:50 :
Si "les rroms ont vocation de rentrer chez eux", alors ça devrait être pareil pour tout le monde, n'est ce pas?!

Ou souhaitez vous que les rroms qui gardent les frontières à l'est laisse entrer en Europe tous ceux qui souhaiteraient venir s'installer à l'ombre de la tour Eiffel?
a écrit le 13/05/2015 à 17:54 :
Alors je propose un article intéressant de ce jour du Figaro : Migrants, la Malaisie va détourner les bateaux. Bonne lecture.
a écrit le 13/05/2015 à 17:25 :
Faire comme en Australie, ou en Malaisie : leur apporter de l'eau et des vivres si besoin et les raccompagner de suite dans les eaux internationales, leur port de départ ou éventuellement un pays accueillant (Quatar, EMiratis... ). On a déjà accueilli assez de ces pauvres gens chez nous, et les temps sont durs chez nous aussi on n'a rien à leur proposer : pas de boulot, pas de perspectives, une vie misérable ou l'assistance. Ce n'est pas parce que quelqu'un frappe à la porte que je dois être son obligé. Comment s'en sortir autrement ? Deux misères ensemble ne créent que rarement une richesse éclatante.
Réponse de le 13/05/2015 à 18:51 :
Une voix de la raison sonne .
Mais chez monsieur le jour au le rafal arrêt le largage des bombes et de soutenir les dictateur pour avoir des marcher pour nous entreprise (total .ariva, bouygue, armement ....etc) la je sera totalement avec toi .
Cordialement
Réponse de le 15/05/2015 à 1:50 :
et bien moi je te soutiens de suite, parce que faire venir de nouveau assistés ( parce qu'il ne sont et serons rien d'autre ) n'est pas une solution...
à quoi bon encourager hémorragie?
notre pays pays et pays encore des aides, des retraites, des retours à d'autres alors que nous devons toujours plus nous serrer la ceinture...
et bien la mienne n'a plus de trou !!!
a écrit le 13/05/2015 à 17:06 :
STOP!!!!
La banlieue ou la goutte d'or sont déjà gavées de ces gens! Venez voir.
Ça va faire appel d'air cette histoire de quota.
Pendant ce temps 1 foyer sur 2 ne paie pas l'IR.
Il faut traîner les politiques pour abus des biens public des français! Yen a marre!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :