Le sénateur américain John McCain est mort

 |   |  258  mots
Le sénateur républicain John McCain avait 81 ans
Le sénateur républicain John McCain avait 81 ans (Crédits : Aaron Bernstein)
Le sénateur républicain américain John McCain, ancien prisonnier de guerre au Vietnam, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2008 et détracteur du président Donald Trump, est décédé samedi, annonce un communiqué de ses services.

Le sénateur républicain américain John McCain, ancien prisonnier de guerre au Vietnam et candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2008, est décédé samedi à l'âge de 81 ans, annonce un communiqué de ses services.

Le sénateur, qui était atteint d'un cancer au cerveau, avait décidé de mettre fin à son traitement, avait annoncé sa famille vendredi. L'élu républicain de l'Arizona, qui siégeait depuis 35 ans au Sénat, avait fait état de sa maladie il y a un an. Réputé pour son franc-parler, l'ancien combattant avait eu plusieurs fois maille à partir avec Donald Trump.

Un non-conformiste

Dans l'entourage du sénateur, certains ont fait savoir que le président ne serait pas invité aux funérailles. Le chef de la Maison blanche a tweeté, peu après l'annonce du décès : "Ma sympathie et mon respect les plus profonds à la famille du sénateur John McCain."

Ce dernier joua un rôle central dans un des épisodes les plus dramatiques de la présidence Trump à son retour à Washington peu après le diagnostic de son cancer lors d'un vote en pleine nuit en juillet 2017.

Encore affaibli, il a fait en sorte de ne pas faire voter un texte présenté par Donald Trump annulant l'Obamacare, la loi emblématique du président Obama qui avait permis à des millions d'Américains d'obtenir une couverture maladie. Ce vote avait rendu Donald Trump furieux. Il y faisait souvent allusion dans des meetings, sans pour autant mentionner McCain par son nom.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2018 à 16:01 :
Si j'étais Trump je dirais qu'en hommage à ce "formidable héros" je ne toucherais pas à l'Obamacare, après bien entendu avoir téléphoné aux multinationales du genre...
Réponse de le 28/08/2018 à 5:23 :
Fort heureusement vous n'etes pas trump, un seul, c'est bien suffisant.
Réponse de le 04/09/2018 à 9:16 :
@ multipseudos: calmez vous et expliquez nous votre peur du moment svp, c'est trop subjectif pour qu'on puisse la deviner.
a écrit le 27/08/2018 à 14:35 :
McCain = war monger = promoteur dynamique sans scrupule des guerres des Usa
Réponse de le 27/08/2018 à 16:26 :
Sans compter son implication dans les "keating five "...
a écrit le 26/08/2018 à 20:15 :
Un neoconservateur fervent supporter des guerres exterieurs, largement retribue par le complexe ricain militaro-industriel, et faisant partie du groupe de neocons initiateur de l'ingérence ricaine en Yougoslavie, Syrie, Lybie et Ukraine.
Réponse de le 27/08/2018 à 8:07 :
en matière d'ingérence en Yougoslavie, la seule chose qu'on peut reprocher aux USA est d'avoir trop tardé à arrêter les Milosevic, Mladic et autres Karadzic. Et en ce qui concerne l'Ukraine, de ne pas avoir empêché l'Anschluss de la Crimée, état de fait qu'il ne faudra JAMAIS entériner.
Réponse de le 27/08/2018 à 17:33 :
Et ta soeur mon bruno elle est aussi un suppôt atlantiste ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :