Les prix alimentaires au plus haut depuis 15 mois en août

 |  | 394 mots
Lecture 2 min.
La FAO a également relevé sa prévision de production de céréales pour la campagne 2016-2016 à près de 2,566 milliards de tonnes, soit 40 millions de tonnes de plus qu'en 2015-2016.
La FAO a également relevé sa prévision de production de céréales pour la campagne 2016-2016 à près de 2,566 milliards de tonnes, soit 40 millions de tonnes de plus qu'en 2015-2016. (Crédits : © Ilya Naymushin / Reuters)
Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté en août pour atteindre leur niveau le plus élevé depuis mai 2015, poussés par la hausse du prix des produits laitiers, des huiles alimentaires et du sucre, a annoncé jeudi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

Les cours mondiaux des produits alimentaires de base ont enregistré en août une hausse de presque 7% sur un an pour atteindre leur plus haut niveau depuis 15 mois, a indiqué jeudi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Les prix des aliments de base ont augmenté en août malgré la baisse des prix des céréales, tandis que les perspectives en matière de production céréalière mondiale sont de bon augure", rappelle l'agence onusienne spécialisée, dont le siège est à Rome.

L'indice des prix des produits alimentaires a atteint en août une moyenne de 165,6 points, en hausse de 1,9% sur un mois et de presque 7% par rapport à l'année dernière.

Cette hausse mensuelle s'explique principalement par les cotations du fromage et de l'huile de palme, tandis que celles du blé, du maïs et du riz ont baissé.

L'indice FAO des prix des produits laitiers a ainsi augmenté de 8,6% au cours du mois, tandis que celui des huiles végétales prenait 7,4%, et celui du sucre, à son plus haut niveau depuis presque six ans, a augmenté de 2,5%.

L'indice des prix de la viande est resté globalement stable, et celui des prix des céréales a baissé de 3,0% depuis juillet et affiche une baisse de 7,4% sur un an.

Prévisions revues à la hausse

La FAO a considérablement revu à la hausse ses prévisions concernant la production céréalière mondiale pour 2016 pour atteindre les 2.566 millions de tonnes, soit 22 millions de tonnes supplémentaires par rapport aux prévisions de juillet.

La production céréalière, amenée à augmenter, devrait avoir pour effet de gonfler les stocks, et de ce fait créer une situation en termes d'offre et de demande "plus avantageuse que celle anticipée au début de la saison", a indiqué la FAO dont l'un des objectifs principaux est d'atteindre la sécurité alimentaire pour tous et de tenter d'éradiquer la faim et la malnutrition dans le monde.

La production de riz devrait également battre un nouveau record, avec presque 496 millions de tonnes, notamment grâce "à des conditions météorologiques favorables dans la plupart des pays d'Asie et surtout à la décision de nombreux agriculteurs américains de s'adonner à cette culture en raison de son prix relativement plus intéressant", selon la FAO.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2016 à 10:55 :
En général c'est très mauvais pour les gouvernements en place, c'est quand les gens commencent à avoir faim qu'ils pensent réellement à se révolter parce que n'ayant plus rien à perdre.
a écrit le 09/09/2016 à 9:29 :
Et les agriculteurs râlent toujours !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :