Pêche post-Brexit : la France fait monter la pression sur la Grande-Bretagne

La France menace de retarder un accord financier avec la Grande-Bretagne afin qu’elle respecte ses engagements en matière de pêche. Londres a en effet imposé de nouvelles exigences « qui n'ont pas été concertées » pour l'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, malgré l'accord trouvé entre Londres et Bruxelles.

2 mn

L'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques continue de provoquer des frictions malgré l'accord sur les relations post-Brexit trouvé entre Londres et Bruxelles.
L'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques continue de provoquer des frictions malgré l'accord sur les relations post-Brexit trouvé entre Londres et Bruxelles. (Crédits : Reuters)

La France a prévenu qu'elle pourrait retarder la mise en œuvre d'un protocole d'accord sur l'accès des entreprises britanniques aux marchés financiers européens afin de faire pression sur la Grande-Bretagne pour qu'elle respecte ses engagements en matière de pêche, a-t-on appris mercredi de source au fait des discussions et de source diplomatique européenne.

Un lien entre les deux dossiers a été établi, a dit la première source, alors que la France et le Royaume-Uni se querellent depuis plusieurs jours sur les conditions d'accès des pêcheurs français aux zones situées au large de l'île anglo-normande de Jersey.

Lire aussi : Brexit: les négociations pour les pêcheurs français à Jersey vont reprendre

Interrogé sur le sujet lors de son point de presse hebdomadaire, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a déclaré que la France réclamait que "l'accord avec le Royaume-Uni soit respecté, rien que l'accord".

"On a constaté que les Britanniques, s'agissant de Jersey avaient rajouté des conditions pour l'accès de la pêche a nos pêcheurs. Pour nous, ces conditions sont nulles et non avenues", a-t-il dit.

"Dans ce contexte vous avez indiqué que d'autres textes sont actuellement discutés, notamment un texte sur les services financiers. (...) Nous avons une approche globale de l'ensemble des accords qui ont été signés", a-t-il ajouté.

De source diplomatique européenne, on accuse la Grande-Bretagne de ne pas respecter les engagements pris aux termes de l'accord commercial post-Brexit conclu avec Bruxelles.

"Il ne s'agit pas que de la France et pas que de la pêche ! Le Royaume-Uni doit appliquer pleinement les accords qu'il a signés, ce qui n'est pas le cas actuellement, sur la pêche et d'autres questions importantes", a dit cette source.

La Commission européenne et le gouvernement de Boris Johnson ont conclu à la fin mars un protocole d'accord sur les services financiers fixant les conditions sous lesquelles les régulateurs de l'UE et de la Grande-Bretagne partageront leurs informations. Mais ce protocole doit être approuvé par les 27 Etats membres, une procédure qui n'a pas encore été enclenchée.

Lire aussi : Brexit: la France regrette des conditions "non prévues" pour les licences de pêche

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 13/05/2021 à 19:56
Signaler
La FR fournit l'électr à jersey : à couper de suite. Préavis se 48H

à écrit le 13/05/2021 à 19:55
Signaler
La FR fournit l'électr à jersey : à couper de suite.

à écrit le 12/05/2021 à 16:43
Signaler
Les anglais profitent d'un avantage de situation et le feront perdurer le plus longtemps possible. Ils ne reviendront dans les clous, que contraints et forcés, et dans l'intervalle ce qui est pris à l'ennemi ne sera jamais rendu. Du grand classiq...

le 12/05/2021 à 22:26
Signaler
C'est vrai que depuis le début, ils nous font iech, et ça remonte à de Gaulle. Astrazeneca trainé en procès par l'UE ? Les prémices du début, du commencement ? (des fois que l'UE se fâche unanimement)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.