Pékin défend une croissance maîtrisée face à l'élite économique du monde

Dans la capitale chinoise, le vice-premier ministre du pays Zhang Gaoli, a prévenu ce dimanche les grands responsables d'entreprises et d'organisations économiques de la planète: la période de croissance débridée en Chine est terminée.

1 mn

Pékin vise une croissance de 7% cette année.
Pékin vise une croissance de 7% cette année. (Crédits : © Kim Kyung Hoon / Reuters)

Cette année, la Chine pourrait connaître sa croissance la plus "faible" depuis 1990. Le gouvernement chinois vise en effet une augmentation du Produit intérieur brut de 7%. Une cadence bien moins soutenue que les 10% enregistrés certaines années au cours du quart de siècle précédent.

FMI, Ford, IBM, Microsoft...

Face aux grands responsables économiques du monde comme Christine Lagarde (FMI), Satya Nadella, le patron de Microsoft, Virginia Rometty (IBM), ou encore le dirigeant de Ford, Mark Fields, le vice-premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement de maîtriser le développement économique chinois.

"Il est à la fois impossible et pas nécessaire de maintenir la très forte croissance du passé. Nous en avons déjà payé le prix. Ce n'est pas durable", a affirmé dimanche Zhang Gaoli, l'un des sept membres du politburo.

Référence déformée

Le gouvernement tient ce discours sur la stabilisation de la croissance depuis plusieurs mois déjà. Apparemment, cela n'effraie pas les dirigeants réunis ce week-end à Pékin dans le cadre du Forum pour le développement chinois.

Ellen Kullman, dirigeante du groupe américain DuPont a ainsi affirmé que 7% de croissance était encore "très bien". De son côté, le patron de Rio Tinto, Sam Walsh a rappelé que s'il s'agissait du plus bas niveau depuis 25 ans, cela restait exceptionnel. "Nous oublions à quel point ce quart de siècle a été extraordinaire et comme notre référence est déformée", a-t-il expliqué.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 22/03/2015 à 14:09
Signaler
Si la Chine veut avoir un développement durable, il leur faudrait plus de démocratie et plus d'amortisseur comme un vrai réseau de santé universel, les changements de paradigmes sont donc conséquents avant de pouvoir combler leurs retards. Si une di...

à écrit le 22/03/2015 à 12:25
Signaler
Il n'y a pas de croissance en Chine, c'est bisonnée, la dictature d'Etat triche dans les chiffres et gare au journaliste qui osera le dire, il sera vite éxécuté comme "espion" ou comme "dealer". L'avenir c'est les Etats-Unis, voilà où se trouve la vr...

le 22/03/2015 à 14:03
Signaler
7% de croissance c'est beaucoup trop, autour de 5 ce serait une croissance saine pour la Chine.

le 22/03/2015 à 19:08
Signaler
C'est bidon.... n'y a que la Tribune pour cirer les pompes des chinois en détriment des USA.... la Chine c'est fini!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.